L'île dans la brume

Fog island


ORIGINE
USA
L'île dans la brume Affiche

ANNEE
1945
REALISATION

Terry O. Morse

INTERPRETES
George Zucco
Lionel Atwill
Jerome Cowen
Sharon Douglas
Veda Ann Borg...
AUTEUR DE L'ARTICLE: André Côte
SES DERNIERS ARTICLESSES FILMS FETICHES
La Galaxie de la Terreur
Holmes et Yoyo
Flic ou Zombie
Fear the Walking Dead - Saison 1
The Crater Lake Monster
Dark City
Ed Wood
Le Crime Farpait
Le Sixième Sens
Spider-Man 3

Critique L'île dans la brume
{Photo 1 de L'île dans la brume} Venant de sortir de prison, un industriel cherche à se venger de ses anciens collègues qui l'ont escroqué. Il les invite tous sur son île en leur faisant miroiter un trésor caché.

Le film nous ramène au temps de la série B, la période de la grande dépression où les séances de ciné étaient l'occasion d'un double programme. Lors de ces programmes, on projetait un long-métrage à moindre budget avant le film issu d'un grand studio, le grand film en somme. Ces « petits films » étaient vendus aux cinémas par un système d'achat par lot, ce qui permettait au studio de s'y retrouver dans les finances. Ainsi, les recettes des tickets étant reversées au grand studio, le public ne payait donc pas pour le film de série B. De plus, la société de{Photo 2 de L'île dans la brume} production de L'ILE DANS LA BRUME n'est nullement une illustre dans ce domaine, mais, au contraire, une société qui n'offrait que de maigres budgets à ses réalisateurs.

Ici, le metteur en scène de L'ILE DANS LA BRUME est Terry Morse (ou O. Morse), dont l'un des titres de gloire reste d'avoir filmé des scènes de GODZILLA, KING OF MONSTER pour la version américaine. On voyait dans cette version Raymond Burr commenter les événements comme si ils étaient diffusés en direct. Ceci avant que Burr ne soit connu pour être « l'Homme de Fer » dans la sérié éponyme.

Au générique, LÌLE DANS LA BRUME bénéficie de la présence de George Zucco et de Lionel Atwill, deux acteurs qui ont eu leur heure de gloire dans les grands studios. Ces acteurs{Photo 3 de L'île dans la brume} ont la singularité d'avoir chacun incarné le professeur Moriarty dans deux métrages de Sherlock Holmes (à l'époque Basil Rathbone) : George Zucco dans THE ADVENTURES OF SHERLOCK HOLMES et Lionel Atwill dans SHERLOCK HOLMES AND THE SECRET WEAPON, tout deux tournés en 1939. On ajoutera que Lionel Atwill avait joué auparavant dans un autre Sherlock Holmes, THE HOUND OF THE BASKERVILLE, réalisé la même année et toujours avec Rathbone.

Quant à L'ILE DE LA BRUME, en revanche, on regrettera que l'île du titre ne soit pas mise en valeur. En effet, la majeure partie du film se déroule à l'intérieur du château de l'industriel. Les scènes à l'extérieur, peu nombreuses, se voient agrémentées d'une légère vapeur en guise de brume, tant promise{Photo 4 de L'île dans la brume} par le titre.

Le long-métrage de Morse offre surtout une histoire assez rocambolesque où les personnages cherchent les passages secrètes et divers autres cachettes lors de leur chasse aux trésors. D'ailleurs, on comprend très vite que le caractère bancal du scénario (si vous veniez d'escroquer quelqu'un, répondriez-vous favorablement à son invitation ?) est juste un prétexte afin de pouvoir mettre en scène ce jeu de dupe et d'intrigue à tiroir. Ainsi, mine de rien, nous ne sommes pas loin de la récente série SAW dans sa structure narrative. En effet, on pourrait voir en Leo Grainer, incarné par George Zucco, une sorte de Jigsaw (le tueur des SAW, donc) des années 40 dans l'élaboration de son plan pour punir ses anciens collègues.

Qui plus est, à la place d'une romance entre deux protagonistes, on aurait même préféré plus d'invention dans ce jeu de dupe, où chaque pièce aurait recelé un piège et non un seul traquenard dans tout le château. Cette intrigue sentimentale vient considérablement alourdir le métrage, et on a très souvent l'impression d'avoir affaire à deux types de récits aux tonalités opposées qui tentent en vain de cohabiter dans le même film.

En raison de sa mise en scène paresseuse, on ne peut pas conseiller décemment L'ILE DE LA BRUME sans une mise en garde sur son propre statut : un hors-d'œuvre pour une soirée, qui se doit d'être suivi par un film plus ambitieux. Le métrage de Morse est juste une curiosité et ne dépasse pas ce stade.

André Côte
10/01/2010
Bookmark and Share

Page précédente    Revenir en haut de la page    Imprimer   Creer PDF

Sueurs Froides.fr > Critique > Retrospective

Le film est disponible à l'achat sur le site Sin'Art :
L'île Dans La Brume DVD Zone 2 10 €
Vous aimez L'île dans la brume ?
Trailer L'île dans la brume
En vente sur Sin'Art
  • Pochette L'île dans la Brume - DVD  Zone 2
    DVD Zone 2
    10€
Moteur de recherche
Tout est bénévole – si ce n’est pas déjà fait, versez votre obole annuelle à l'association Sin'Art : 5 €