L'Ombre Noire


ORIGINE
France
L'Ombre Noire Affiche

LITTÉRATURE
ANNEE
2016
AUTEUR

Favard Jean-Pierre

AUTEUR DE L'ARTICLE: Patryck Ficini
SES DERNIERS ARTICLESSES FILMS FETICHES
L'Hiver du Magicien
Le Colt et l'Etoile
Le Gros
Les Spectres d'Eiffel
Le Jeu
Django
Frayeurs
Goldfinger
Keoma
L’Au-delà

Critique Littéraire L'Ombre Noire
L'OMBRE NOIRE est le cinquième volume écrit par Jean-Pierre Favard à la Clef d'Argent, recueils de nouvelles inclus.

L'OMBRE NOIRE est le quatrième volume de la collection LoKhale, dirigée par... Jean-Pierre Favard !

Ce nom devient donc vraiment un gage de qualité chez cette petite maison d'édition, puisque cette collection est certainement l'une de ses initiatives les plus intéressantes, au moins ces dernières années.

L'OMBRE NOIRE est un charmant petit roman, une novella de 100 pages en fait, qui pourrait aussi trouver grâce aux yeux d'un public adolescent avec son jeune héros et sa mignonne histoire d'amour. Un roman jeunesse alors ? Peut-être, peut-être pas, et peu importe !

Yoann est puni par son père, envoyé à la campagne chez sa grand-mère pour le séparer de ses « mauvaises » fréquentations. Le jeune homme se retrouve donc en Bourgogne-Franche-Comté dans le joli village de Châteauneuf-en-Auxois. « Un village classé parmi les plus beaux de France et marqué par le sceau d'une Histoire riche et non dénuée de drames », comme l'indique la quatrième de couverture.

Un lieu idéal pour la collection LoKhale dont le concept est le suivant : un lieu pittoresque, au charme particulier, à partir duquel un auteur crée une intrigue plutôt fantastique.

Fantastique ? peut-être pas tellement ici d'ailleurs, contrairement à un CABINET DU DIABLE récent. Jean-Pierre Favard travaille cette fois davantage sa fibre ésotérique, comme dans son pavé L'ASCH MEZAREPH chez Lokomodo. Si l'amateur de fantômes et de créatures de la nuit sera peut-être déçu, celui qui aime goûter le charme indicible des mystères de l'Histoire et celui, des plus vénéneux, des sociétés secrètes, sera quant à lui aux anges !

Yoann, après avoir vu une statue bouger (élément surnaturel ou pas ?), pénétrera en effet dans un monde aux secrets bien cachés, un univers dans lequel se trame une conspiration ancestrale et une lutte secrète entre les défenseurs de la démocratie et ceux de la monarchie la plus absolue. (A propos, on remarquera le très bon "méchant" de L'OMBRE NOIRE, aussi cultivé que farfelu... et fanatique.)

Le style impeccable de Favard emporte une nouvelle fois le lecteur dans une histoire suffisamment intéressante et documentée pour qu'on y croît au moins un peu. On aurait aimé peut-être davantage d'action, de péripéties, ainsi que (soyons francs même si cela n'engage que le rédacteur de cette chronique) une note surnaturelle largement plus accentuée. Les références pétries de pop culture au SEIGNEUR DES ANNEAUX n'y changent rien...aussi amusantes soient-elles.

L'OMBRE NOIRE est donc à conseiller aux amoureux de petite et de grande histoire qui n'en désirent pas moins s'encanailler un peu. Comme le disait ce bon Alexandre Dumas, on peut « violer l'histoire à condition de lui faire de beaux enfants ». Les enfants de LoKhale sont très beaux, à l'intérieur comme à l'extérieur, comme en témoigne une nouvelle couverture de Léo Gontier, sans l'aide de Philippe cette fois.

La lecture du dernier Favard est fort plaisante et l'on passe un excellent moment que d'aucuns jugeront trop court en ces temps de romans de 500 pages minimum. En ce qui concerne ce dernier point, tel n'est pas notre avis, malgré une conclusion il est vrai un peu rapide, voire abrupte. On aime les nouvelles et les novellas en ces lieux !

Patryck Ficini
16/01/2017
Bookmark and Share

Page précédente    Revenir en haut de la page    Imprimer   Creer PDF

Sueurs Froides.fr > Critique > Chroniques Infernales
Vous aimez L'Ombre Noire ?
Moteur de recherche
Tout est bénévole – si ce n’est pas déjà fait, versez votre obole annuelle à l'association Sin'Art : 5 €