La Comtesse Ixe

Sueurs chaudes
The Countess X


ORIGINE
France
La Comtesse Ixe Affiche

ANNEE
1976
REALISATION
Jean Rollin
INTERPRETES
Rachel Mhas
Jean-Pierre Bouyxou
Alain Plumey
Alban Ceray
Karine Gambier
Catherine Castel
Critique La Comtesse Ixe
{Photo 1 de La Comtesse Ixe} Une belle cambrioleuse s'introduit dans la propriété d'un baron, vêtue en rat d'hôtel. Une fois dans la maison, elle surprend une conversation entre le propriétaire des lieux et sa domestique. Cette dernière est chargée d'aller poster les invitations pour la future soirée privée organisée par le baron. L'une d'entre elles est destinée à la mystérieuse Comtesse Ixe, que personne n'a encore vue, et dont on sait seulement qu'elle est très jolie.

Avant de partir, la soubrette se voit contrainte de combler les ardeurs de son patron, ce qui n'est pas pour lui déplaire. Tandis qu'elle s'exécute de bonne grâce, la voleuse en profite pour subtiliser l'enveloppe, dans l'optique de se faire passer pour la Comtesse Ixe lors de la soirée en question...

Parallèlement à sa carrière « classique » de{Photo 2 de La Comtesse Ixe} cinéaste, Jean Rollin réalisa une vingtaine de films pornographiques, entre 1975 et 1983. Ce furent à chaque fois des œuvres de « commande », ayant pour but de renflouer les caisses, et permettre au metteur en scène de poursuivre son métier et, dans la mesure du possible, concrétiser ses projets. Il signa ces films sous différents pseudonymes : Michel Gentil, Michel Gand ou Robert Xavier, selon. Une seule fois, il conserva son véritable nom, pour ce qui reste son meilleur métrage X, le fameux PHANTASMES (1975), qui conservait la poésie et l'imagerie propre aux œuvres fantastiques de Rollin.

Dans sa biographie « Moteur Coupez ! Mémoires d'un cinéaste singulier », Jean Rollin était revenu sur cette période un peu particulière, où il confiait qu'il n'était pas très à l'aise{Photo 3 de La Comtesse Ixe} dans sa fonction de pornographe. Il n'en régnait pas moins une bonne ambiance, lors de tournages qui excédaient rarement plus de deux jours (trois pour LA COMTESSE IXE).

Très ami avec Rachel Mhas (LA NUIT DES TRAQUEES) et Cyril Val (de son vrai nom Alain Plumey, conservateur du Musée de l'Erotisme), il n'est donc pas étonnant de retrouver ces deux acteurs au sein du casting de LA COMTESSE IXE. Les familiers de l'univers de Jean Rollin ne seront pas plus surpris d'y voir Catherine Castel, l'une des deux jumelles (l'autre étant Marie-Pierre) qui jouèrent dans bon nombre des films du réalisateur, parmi lesquels LA VAMPIRE NUE et LEVRES DE SANG. A leurs côtés, Karine Gambier n'était pas encore la hardeuse accomplie qu'elle sera par la suite, ni l'une des actrices attitrées de Jess Franco,{Photo 4 de La Comtesse Ixe} qui fera appel à ses services en plusieurs occasions (DEUX SOEURS VICIEUSES, VOODOO PASSION, COCKTAIL SPECIAL...). Enfin, n'oublions pas de citer deux des piliers masculins du cinéma X français des années 1970/80, à savoir Alban Ceray (le fameux sosie de Bernard Pivot) et Guy Royer.

En ce qui concerne le film proprement dit, LA COMTESSE IXE demeure un porno conventionnel, de moyenne gamme, où l'inévitable partouze occupe tout de même la moitié du métrage (soit une bonne quarantaine de minutes). L'ensemble est néanmoins relevé par quelques touches d'humour de Jean-Pierre Bouyxou, ici dans le rôle d'Arsène Picsou, « le cambrioleur aux mille visages ». Complice de longue date de Jean Rollin, Jean-Pierre Bouyxou officie également en tant qu'assistant réalisateur. En 2010, il jouait encore dans LE MASQUE DE LA MEDUSE, dernier film de Jean Rollin. Son interprétation de gentleman cambrioleur, dans LA COMTESSE IXE, est bien sûr un hommage aux séries télé populaires que Rollin affectionnait. Tout comme la tenue de Rachel Mhas au début du film est une référence au rôle d'Irma Vep tenu par Musidora dans LES VAMPIRES de Louis Feuillade.

Que peut-on retenir de LA COMTESSE IXE ? Qu'il s'agit d'un film tourné dans la bonne humeur, avec une bande de copains prenant un plaisir manifeste à jouer la comédie et faire l'amour, dans un esprit post soixante-huitard qui ravira les nostalgiques de cette époque. Et même si le film ne se montre guère original dans la forme, il reste un témoignage intéressant du porno des seventies, avec de surcroît une bande son free jazz fort sympathique.

Philippe Chouvel
15/04/2012
Bookmark and Share

Page précédente    Revenir en haut de la page    Imprimer   Creer PDF

Sueurs Froides.fr > Critique > Retrospective
AUTEUR DE L'ARTICLE: Philippe Chouvel
SES DERNIERS ARTICLESSES FILMS FETICHES
Le bossu de la morgue
La nuit des diables
Barbazul
Hallucination Strip
Une femme dangereuse
Danger Diabolik
Femina Ridens
La Dame Rouge Tua 7 Fois
Les Démons
L’Abominable Docteur Phibes


Le film est disponible à l'achat sur le site Sin'Art :
The Countess X DVD Zone 2 20 €
Vous aimez La Comtesse Ixe ?
Tags du film
Porno
En vente sur Sin'Art
  • Pochette The Countess X - DVD  Zone 2
    DVD Zone 2
    20€
Moteur de recherche