La Légende De Lucy Keyes

The Legend Of Lucy Keyes


ORIGINE
USA
La Légende De Lucy Keyes Affiche

ANNEE
2005
REALISATION

John Stimpson

INTERPRETES
Julie Delpy
Justin Theroux
Brooke Adams
Mark Boone Jr.
Cassidy Hinkle...
Critique La Légende De Lucy Keyes
{Photo 1 de La Légende De Lucy Keyes} Une famille quitte la vie urbaine pour s'installer à la campagne. Elle découvre bien vite que leur nouvelle maison est hantée par l'esprit de la petite Lucy Keyes. Cette dernière, disparue il y a quelques siècles, rôde encore aux alentours.

Depuis le succès de RING de Hideo Nakata, les films de malédiction se sont accumulés ces dernières années, en particulier les copies plus ou moins avouées (tel que le remake américain) du film sur la fameuse vidéo qu'il ne faut pas regarder. Néanmoins, ce qui faisait l'originalité de cet aîné résidait dans l'installation minutieuse d'un contexte réaliste et d'un basculement lent mais réussi vers le fantastique. Or, ses plagiats ont eu vite fait de transformer cette caractérique en cliché : les interminables séquences où les victimes pa{Photo 2 de La Légende De Lucy Keyes} ssent presque une bobine à guetter le vide, attentives au moindre indice indiquant la présence d'un possible assaillant. Si une telle mise en scène avait valu à HALLOWEEN de devenir un classique, ce n'est plus le cas aujourd'hui : le film de Carpenter développait une thématique du voyeurisme et non une simple mécanique à la création d'un effet choc.

Donc, telle est notre surprise lorsque l'on constate que le réalisateur de cette LEGENDE DE LUCY KEYES, John Stimpson, fait fi de ces nombreux poncifs pour se consacrer au portrait de la petite communauté où a lieu l'intrigue. Très tôt, il installe une ambiance bucolique aux accents mortuaires puisque la frontière entre le cimetière et ce village demeure incertaine, rendue indiscernable par la forêt. Sobre et efficace.

A celà, nous pouvons ajouter un scénario qui réussit à merveille la cohabitation de quelque intrigues s'imbriquant sans trop de mal pour constituer la colonne vertébrale du récit. De sorte que le film parvient à nous narrer autant la convalescence d'une famille (le couple formé par Justin Theroux et Julie Delpy tente de se reconstruire après la perte d'un enfant) que le drame d'une petite ville qui interprête l'arrivée d'une nouvelle source d'énergie (l'installation d'éolienne) en annonce de la mort de son économie locale. Un tel enchevêtrement aurait pu embrouiller le script. Or, le jeune réalisateur/scénariste du film réussit son exercice de style haut la main, même si cela reste sans génie. En fait, seules les motivations du spectre ne sont pas clairement exposées : certainesrévélations perdent de leur efficacité comme si Stimpson avait perdu de vue cet aspect du métrage.

Visuellement, certains partis-pris se révèlent judicieux comme l'utilisation de la caméra à l'épaule. Cependant, si elle s'avère pertinente lors de certaines scènes (lors du vôte d'une loi, le trouble ressenti par les protagonistes y trouvent un écho des plus palpables à travers l'image), son emploi lors des séquences intimistes (les confessions entre les personnages notamment) est plus douteux. Dans ce dernier cas, une mise en scène plus classique aurait été bienvenue. Il résulte de cette surexploitation de la caméra tremblotante une impression de "bâclage" de la part de Stimpson. Il faut néanmoins lui reconnaître sa capacité à élaborer des apparitions efficaces de fantôme qui n'ont pas à rougir de certaines malédictions japonaises.

Enfin, soulignons la participation de Justin Theroux, jouant ici le père de famille. Membre de la bande de Ben Stiller, l'acteur (qui apparait notamment dans ZOOLANDER) est aussi scénariste puisqu'il a écrit le récent TONNERRE SOUS LES TROPIQUES. Ici, Theroux forme un couple crédible avec Julie Delpy, une actrice française qui continue une carrière des deux côtés de la Manche.

Par conséquent, malgré plusieurs bémols, cette LEGENDE DE LUCY KEYES reste surprenant en évitant la plupart des écueuils des "ghost movies" type RING. Avec son rythme peut-être un peu trop frénétique et une caméra qui aurait mérité à être un peu plus "calme", le film de Stimpson mérite un coup d'oeil, lors d'un jour pluvieux par exemple.

André Côte
22/12/2009
Bookmark and Share

Page précédente    Revenir en haut de la page    Imprimer   Creer PDF

Sueurs Froides.fr > Critique > Review
AUTEUR DE L'ARTICLE: André Côte
SES DERNIERS ARTICLESSES FILMS FETICHES
Flic ou Zombie
Fear the Walking Dead - Saison 1
The Crater Lake Monster
Train Express pour l'Enfer
DreamScape
Dark City
Ed Wood
Le Crime Farpait
Le Sixième Sens
Spider-Man 3

Vous aimez La Légende De Lucy Keyes ?
Moteur de recherche
Tout est bénévole – si ce n’est pas déjà fait, versez votre obole annuelle à l'association Sin'Art : 5 €