La lycéenne découvre l'amour

La ragazzina
Kesse Teens und der erste Sex


ORIGINE
Italie
La lycéenne découvre l'amour Affiche

ANNEE
1974
REALISATION

Mario Imperoli

INTERPRETES
Gloria Guida
Colette Descombes
Andrés Resino
Gianluigi Chirizzi
Paolo Carlini
Critique La lycéenne découvre l'amour
{Photo 1 de La lycéenne découvre l'amour} Monica est sur le point de fêter son seizième anniversaire. Sa beauté naturelle a tendance à affoler la gent masculine, aussi bien les lycéens que les hommes plus âgés. Parmi ceux qui aimeraient bien la dépuceler figurent Leo, le copain d'école doublé d'un dealer et d'un maquereau, Bruno le nouveau professeur de dessin fraîchement débarqué en ville, et Moroni, l'avocat, homme d'affaires implacable et qui, bien que marié, ne peut s'empêcher de courir les jupons. Monica, qui est en pleine puberté, a envie de perdre sa virginité. Mais pas avec n'importe qui. Elle se donnera à un homme qu'elle aime, et qui sera capable de lui rendre cet amour.

Gloria Guida, égérie des sexy-comédies italiennes avec Edwige Fenech, effectua{Photo 2 de La lycéenne découvre l'amour} it là ses débuts à l'écran, non pas âgée de seize ans comme dans le film, mais d'à peine plus de dix-huit. Lorsque le film sort en France, en 1982, l'actrice est déjà en fin de carrière, avec une trentaine d'œuvres à son actif. Devant sa renommée à la série des « Lycéenne » (LA LICEALE), initiée par Massimo Tarantini, c'est sans surprise que LA RAGAZZINA devient LA LYCEENNE DECOUVRE L'AMOUR, tout comme QUELLA ETA MALIZIOSA, de Silvio Amadio, change en LA LYCEENNE A GRANDI. Pourtant, ces deux films ne sont pas des sexy-comédies. LA RAGAZZINA est beaucoup plus proche de l'étude de mœurs. Mario Imperoli, qui sortait juste de son premier long métrage, un thriller, enchaîne donc avec cette chronique sociale dén{Photo 3 de La lycéenne découvre l'amour} uée de tout humour. On y suit le parcours d'une jeune fille perturbée dans sa sexualité, et qui a besoin de tester son pouvoir de séduction chez les hommes. On a souvent dit que l'italienne était une piètre actrice. Il s'agit là d'une remarque exagérée, ne reposant que sur ses prestations dans les sexy-comédies, où les cinéastes la cantonnaient dans un rôle limité et répétitif. Mais Gloria Guida a eu l'occasion de prouver son talent dans certains films, grâce à des réalisateurs comme Silvio Amadio et Fernando Di Leo, dans des œuvres comme PECCATI DI GIOVENTU ou AVERE VENT'ANNI.

Même si LA RAGAZZINA ne possède pas la même profondeur, le même impact que les deux films précédemment cités, on peut reconnaître à Mar{Photo 4 de La lycéenne découvre l'amour} io Imperoli (mort prématurément en 1977) un indéniable savoir faire. Son portrait d'une adolescente devenant une femme est très réaliste, et Gloria Guida semblait être, effectivement, l'actrice idéale pour incarner ce rôle.

Après, il est évident que la peinture sociale faite par le réalisateur reste assez classique, sans grande originalité. Les personnages sont plutôt stéréotypés, de l'étudiant dealer à l'avocat véreux, en passant par la bourgeoise qui s'ennuie et l'enseignant séducteur. Mais dans l'ensemble, les acteurs s'acquittent bien de leurs rôles, qu'il s'agisse de Colette Descombes (UNE FOLLE ENVIE D'AIMER), Andrés Resino (QUARTIER DE FEMMES, LA FURIE DES VAMPIRES) ou encore Gianluigi Chirizzi (TERREUR EXPRESS, LE MANOIR DE LA TERREUR).

LA RAGAZZINA se laisse donc regarder, et son érotisme léger permet d'apprécier les charmes des deux actrices principales. Quelques clichés risquent cependant de provoquer quelques bâillements (courses au ralenti sur la plage, étreintes sirupeuses, ballades en moto et en buggy), mais Imperoli se rattrape avec un final dramatique qui marquera la fin de l'adolescence chez Monica, devenue définitivement une femme. Et quelle femme !

A noter la partition musicale d'un certain Nico Fidenco, déjà responsable de sympathiques BO comme celle de DESTINATION PLANETE HYDRA, mais qui n'allait pas tarder à se faire définitivement un nom en composant la musique de BLACK EMANUELLE, un an après LA RAGAZZINA.

Philippe Chouvel
22/12/2009
Bookmark and Share

Page précédente    Revenir en haut de la page    Imprimer   Creer PDF

Sueurs Froides.fr > Critique > Retrospective
AUTEUR DE L'ARTICLE: Philippe Chouvel
SES DERNIERS ARTICLESSES FILMS FETICHES
L'enfant miroir
The Mutilator
La dernière orgie du troisième Reich
Sex Wars
La falaise mystérieuse
Danger Diabolik
Femina Ridens
La Dame Rouge Tua 7 Fois
Les Démons
L’Abominable Docteur Phibes


Le film est disponible à l'achat sur le site Sin'Art :
Kesse Teens Und Der Erste Sex DVD Zone 2 25.50 €
Vous aimez La lycéenne découvre l'amour ?
En vente sur Sin'Art
  • Pochette Kesse Teens Und Der Erste Sex - DVD  Zone 2
    DVD Zone 2
    25.50€
Moteur de recherche
Tout est bénévole – si ce n’est pas déjà fait, versez votre obole annuelle à l'association Sin'Art : 5 €