La Main de Fer

King Boxer
5 Fingers of Death


ORIGINE
Hong Kong
La Main de Fer Affiche

ANNEE
1972
REALISATION

Chung Chang-wha

INTERPRETES
Lo Lieh
Wang Ping
Wang Chin-feng
Critique La Main de Fer
{Photo 1 de La Main de Fer} Coréen d'origine, Chung Chang-wha réalise avec LA MAIN DE FER son troisième long métrage à Hong Kong. Le succès fut tel que le film devint l'une des premières productions HK à être exportées aux Etats-Unis et en Europe.

Lo Lieh incarne ici Chin Hao, jeune élève n'ayant plus rien à apprendre de son maître en terme de kung-fu. Celui-ci l'envoie donc en ville dans une école réputée afin qu'il puisse y poursuivre son entraînement martial. Chin Hao assimile rapidement les techniques de son nouveau maître et devient de ce fait un challenger potentiel au tournoi de kung-fu qui se profile ; certains clans décident do{Photo 2 de La Main de Fer} nc de s'occuper de son cas. Bientôt, Chin Hao est pris dans une embuscade tendue par des mercenaires nippons et en ressort les mains brisées. Il va devoir redoubler de courage s'il souhaite participer à ce fameux tournoi. C'est alors que son vieux 'sifu' lui apprend la technique secrète de La Main De Fer...

L'habitué des films de la Shaw ne devrait pas trop être dépaysé par LA MAIN DE FER car l'histoire tout comme son traitement demeurent très classiques. Le héros subit dans un premier temps une humiliation digne de ce nom. Puis il s'entraîne d'arrache-pied afin de se venger comme il se doit. Survient alors l{Photo 3 de La Main de Fer} 'élément qui déclenchera sa vengeance : la mystérieuse technique du vieux maître d'arts martiaux... Grâce à ce savoir, notre héros va enfin pouvoir se dépasser, faire payer ceux qui l'ont froidement agressé.

Une narration relativement conventionnelle donc, le tout agrémenté de plusieurs clichés inhérents au genre. Ainsi, on n'échappe pas au sempiternel triangle amoureux. Chin Hao attire à la fois les charmes de la fille de son oncle et ceux d'une chanteuse d'opéra croisée en chemin. Leurs relations à l'eau de rose sont redondantes à souhait. Comme souvent avec les œu-vres asiatiques, les personnages n'osent rien se dire en face, du coup 'l'intrigue' amoureuse traîne en longueur et devient vite soporifique.

Quant aux combats, ils sont assez efficaces mais auraient certainement gagné en intérêt s'ils y avaient eu plus de plans séquences. Car les plans durant 2 ou 3 secondes instaurent du rythme certes, mais cachent un manque d'idée évident au niveau des chorégraphies martiales. N'est pas Liu Chia Liang qui veut... Certaines scènes violentes font néanmoins leurs petits effets, comme celle où un disciple ayant trahit son clan par jalousie se fait méchamment énucléer. Ses globes oculaires roulent à même le sol dans un plan sanguinolent pouvant évoquer Chang Cheh. La violence se fait également ressentir vis-à-vis des racines des personnages. Les Japonais sont ici décrits comme de vulgaires barbares, ce qui peut sûrement s'expliquer par les origines de Chung Chang-wha. Ah, l'éternel amour entre Coréens et Japonais (ces derniers ont envahi plusieurs fois les premiers afin d'aller sur le sol chinois)...

Ayant marqué un certain nombre de réalisateurs contemporains (le 'sampler' de l'image en tête, autrement dit Tarantino), LA MAIN DE FER est un film de kung-fu honnête qui a cependant du mal à paraître inventif sur la durée.

Michaël Guarné
22/12/2009
Cet article est paru dans Sueurs Froides n°29
Cliquer ici pour télécharger ce numéro
Bookmark and Share

Page précédente    Revenir en haut de la page    Imprimer   

Sueurs Froides.fr > Critique > Retrospective
AUTEUR DE L'ARTICLE: Michaël Guarné
SES DERNIERS ARTICLESSES FILMS FETICHES
Chaw
Tiger Cage 3
Tiger Cage 2
Tiger Cage
Mad Detective
Le Tombeau des Lucioles
Mulholland Drive
Old Boy
Shaun of the Dead
Taxi Driver


Le film est disponible à l'achat sur le site Sin'Art :
La Main De Fer Edition Collector DVD Zone 2 19.75 €
Vous aimez La Main de Fer ?
En vente sur Sin'Art
  • Pochette La Main de Fer Edition Collector - DVD  Zone 2
    DVD Zone 2
    19.75€
Moteur de recherche
Tout est bénévole – si ce n’est pas déjà fait, versez votre obole annuelle à l'association Sin'Art : 5 €