La Maison Au Bout De La Rue

House At The End Of The Street


ORIGINE
USA, Canada
La Maison Au Bout De La Rue Affiche

ANNEE
2012
REALISATION

Mark Tonderai

INTERPRETES
Jennifer Lawrence
Elisabeth Shue
Max Thieriot
Critique La Maison Au Bout De La Rue
{Photo 1 de La Maison Au Bout De La Rue} Une mère et sa fille adolescente s'installent dans une nouvelle ville, pour commencer une nouvelle vie. Cependant, la maison qu'elles voient de leur jardin les inquiète. En ce lieu, une jeune femme y a massacré ses parents, des années auparavant. Elles pensaient la demeure vide, mais découvrent des lumières, le soir. Le fils de la famille s'y est en effet installé, un jeune homme discret semblant protéger un lourd secret et fuyant les gens de la ville, cruels à son encontre. Que se passe-t-il donc derrière ces murs ?

LA MAISON AU BOUT DE LA RUE est le deuxième long métrage de Mark Tonderai. Il choisit, pour jouer ses trois protagonistes principaux, Jennifer Lawrence q{Photo 2 de La Maison Au Bout De La Rue} ui, du haut de ses vingt-trois ans, est assez peu crédible dans le rôle d'une adolescente de dix-sept ans rebelle et musicienne. En face, Elisabeth Shue incarne sa mère, et s'en sort beaucoup mieux, alors que Max Theriot joue le rôle du fils des personnes assassinées. Il est hélas plutôt inexpressif dans ce personnage, comptant surtout sur son joli visage triste pour montrer ses tourments intérieurs.

Le film débute classiquement en montrant aux spectateurs le meurtre brutal des parents, qui donnera cette mauvaise réputation à la maison, ce meurtre qui étend son ombre sur toute la ville. Cependant, la caméra se détourne pudiquement pour éviter de montrer la moindre gou{Photo 3 de La Maison Au Bout De La Rue} tte de sang et, tout le long de LA MAISON AU BOUT DE LA RUE, l'horreur se montrera des plus timides et, de toute façon, hors champs, transformant ce métrage en un film d'horreur hélas tout public. Dans la même optique de plaire au plus grand nombre, Mark Tonderai choisit un casting de jeunes passant bien à l'image, opte pour une bande-son à la mode, principalement à base de hip-hop, et déroule une réalisation quelque peu tapageuse. Entre ralentis, accélérés, la caméra tournant autour des convives lors d'un repas entre voisins, ou en positionnant ses personnages au sein d'une nuit qui n'est jamais obscure, le réalisateur oublie d'avoir une véritable identité et annule tout{Photo 4 de La Maison Au Bout De La Rue} e frayeur chez ses spectateurs. Il crée bien quelques sursauts, à base de lumière s'allumant dans la sinistre maison, et autres séquences du même genre, mais, en les anticipant d'une musique immédiatement stressante, désamorce un peu la tension, comme s'il craignait que ses spectateurs, guère attentifs, ne remarquent pas les indices qu'il met en image et qu'il soit nécessaire de les appuyer.

Mis à part ces sursauts, l'horreur est quasiment absente, et le scénario préfère s'intéresser à l'intégration d'Elissa (Jennifer Lawrence) dans son nouveau lycée, et son amour naissant avec le triste Ryan (Max Theriot), et surtout ses rapports conflictuels avec sa mère. Cependant, les personnages sont très caricaturaux, et leurs relations ne sont finalement guère intéressantes, provoquant souvent l'ennui.

LA MAISON AU BOUT DE LA RUE est ainsi souvent long, et quelque peu ennuyeux, pourtant Mark Tonderai surprend, avec son retournement de situation, au sein du dernier tiers du film. Quand le spectateur pense ainsi que cette histoire est prévisible d'un bout à l'autre, le scénario étonne par un twist délicieusement déstabilisant. Hélas, ce moment ne suffit pas à rattraper LA MAISON AU BOUT DE LA RUE, qui manque décidément d'action et d'horreur pure, et qui se révèle trop tapageur dans sa réalisation, mais a au moins le mérite de se révéler inattendu.

Yannik Vanesse
05/09/2013
Bookmark and Share

Page précédente    Revenir en haut de la page    Imprimer   Creer PDF

Sueurs Froides.fr > Critique > Review
AUTEUR DE L'ARTICLE: Yannik Vanesse
SES DERNIERS ARTICLESSES FILMS FETICHES
The Burbs
La Vallée du solitaire
Les Sentiers de la haine
Holocauste Nazi
Savage Weekend
Alien, le Huitième Passager
Cannibal Holocaust
Halloween (John Carpenter)
Le Masque du Démon
Zombie


Le film est disponible à l'achat sur le site Sin'Art :
La Maison Au Bout De La Rue DVD Zone 2 20 €
La Maison Au Bout De La Rue BLURAY Zone B 25 €
Vous aimez La Maison Au Bout De La Rue ?
Trailer La Maison Au Bout De La Rue
Tags du film
Horreur, tueur en série
En vente sur Sin'Art
  • Pochette La Maison au bout de la rue - DVD  Zone 2
    DVD Zone 2
    20€
  • Pochette La Maison au bout de la rue - BLURAY  Zone B
    BLURAY Zone B
    25€
Moteur de recherche
Tout est bénévole – si ce n’est pas déjà fait, versez votre obole annuelle à l'association Sin'Art : 5 €