La nuit du lendemain

The Night of the Following Day


ORIGINE
Grande Bretagne, USA
La nuit du lendemain Affiche

ANNEE
1968
REALISATION

Hubert Cornfield

INTERPRETES
Marlon Brando
Richard Boone
Rita Moreno
Pamela Franklin
AUTEUR DE L'ARTICLE: Frédéric Pizzoferrato
SES DERNIERS ARTICLESSES FILMS FETICHES
A armes égales
Hercule contre les fils du soleil
Hercule l'invincible
Sérénade à trois
L'homme que j'ai tué
Edward aux Mains d’Argent
Evil Dead
Le Seigneur des Anneaux
Rocky Horror Picture Show
The Killer

Critique La nuit du lendemain
{Photo 1 de La nuit du lendemain} A son arrivée à l'aéroport d'Orly, une jeune Américaine se voit enlevée par une petite bande en apparence bien organisée. Fille d'un businessman forcément riche, la demoiselle devient l'otage des criminels qui réclament une forte somme d'argent à son paternel. Mais les sentiments troubles du chef des kidnappeurs, le désir qui semble naitre chez le chauffeur et la jalousie de sa petite amie droguée compromettent l'opération.

LA NUIT DU LENDEMAIN se voudrait un thriller tendu mais, hélas, durant sa première moitié, peu{Photo 2 de La nuit du lendemain} de choses surviennent. La tension monte lentement entre les différents ravisseurs mais sans provoquer beaucoup de suspense ou d'angoisse chez le spectateur. Tout cela semble lourd et les longueurs, nombreuses, n'arrangent pas les choses en dépit du jeu relativement inspiré des différents interprètes, dominés par un Brando qui, comme souvent, parait toujours aux limites du surjeu.

La seconde partie, certes plus nerveuse, consiste en une série de scènes déjà (trop ?) vues avec le père de la kidnappée devant remettre une{Photo 3 de La nuit du lendemain} forte somme aux gangsters. Nous avons droit aux déambulations dans le métro, à l'échange de billets potentiellement marqués dans une banque et à divers déplacements afin de semer la police. Le dernier quart, nettement plus énergique, marque pour sa part le fiasco de cette opération pourtant en apparence bien agencée et livre son lot de morts violentes, de retournements d'alliance et de fusillades.

Adaptant un roman policier de Lionel White, le long-métrage tente certaines innovations, par exemple en laissant pratiquement tous les personnages anonymes et réduits à leur seule fonction : le chauffeur, la droguée, la fille kidnappée, le père, l'agent de police, etc. Nous sommes clairement à la frontière entre un cinéma plus cérébral, plus « auteurisant » et une volonté de se conformer aux codes du thriller, du film de genre codifié à base d'enlèvement et de gangsters finissant par s'entretuer pour diverses raisons.

En résumé, voici un long-métrage pas inintéressant, relativement agréable (sa courte durée aide à en atténuer les défauts) mais pas franchement passionnant, que l'on conseillera essentiellement aux inconditionnels de Brando.

Au niveau de la copie blu ray proposé par Elephant, celle-ci s'avère globalement satisfaisante mais certains plans sont quelques peu flous ou décevants par rapport aux possibilités du support. On peut également juger le grain comme excessif, en particulier lors des scènes en extérieurs quelques peu fourmillantes et plus encore durant les passages nocturnes. Pas de quoi découragé les défricheurs de curiosités cependant.

Frédéric Pizzoferrato
09/02/2018
Bookmark and Share

Page précédente    Revenir en haut de la page    Imprimer   Creer PDF

Sueurs Froides.fr > Critique > Retrospective

Le film est disponible à l'achat sur le site Sin'Art :
La Nuit Du Lendemain DVD Zone 2 10 €
La Nuit Du Lendemain [version Intégrale Restaurée - Blu-ray + Dvd] BLURAY Zone B 20 €
Vous aimez La nuit du lendemain ?
Trailer La nuit du lendemain
En vente sur Sin'Art
  • Pochette La Nuit du Lendemain - DVD  Zone 2
    DVD Zone 2
    10€
  • Pochette La Nuit du Lendemain [Version intégrale restaurée - Blu-ray + DVD]  - BLURAY  Zone B
    BLURAY Zone B
    20€
Moteur de recherche
Tout est bénévole – si ce n’est pas déjà fait, versez votre obole annuelle à l'association Sin'Art : 5 €