La Reine de la Magie Noire

Ratu ilmu hitam
Queen of Black Magic


ORIGINE
Indonésie
La Reine de la Magie Noire Affiche

ANNEE
1979
REALISATION
Liliek Sudjio
INTERPRETES
Suzzanna
W.D. Mochtar
Sofia Waldi
Him Damsyik
Dorman Borisman
Critique La Reine de la Magie Noire
{Photo 1 de La Reine de la Magie Noire} Murni est une jolie jeune femme habitant dans un petit village perdu au cœur de la forêt, dans une île d'Indonésie. Tandis que la population célèbre le mariage de Kohar avec Beida, Murni reste en retrait. En effet, elle était éprise de Kohar, et ce dernier prétendait l'aimer. Mais après s'être donnée à lui, Murni a appris que Kohar allait s'unir avec la fille la plus riche du village, d'où sa tristesse teintée de colère. Les festivités sont cependant interrompues lorsque Beida, victime d'hallucinations, perd la raison. Cet événement pour le moins inattendu est bientôt suivi d'autres phénomènes étranges : un homme se met à léviter, une tempête se lève, etc...

Un exorciste est appelé à la rescousse, mais un sortilège lui est fatal. Avant de mourir{Photo 2 de La Reine de la Magie Noire} , il a le temps de dire aux villageois où se situe géographiquement la source du mal, sans évidemment rentrer dans les détails. Kohar use sournoisement de son influence pour désigner Murni comme étant la responsable de ces actes maléfiques. La foule conditionnée fait irruption dans sa maison et y met le feu. La mère de Murni périt dans les flammes, et la jeune femme est jetée dans un précipice, où elle est laissée pour morte. Murni a cependant survécu. Elle est recueillie par un ermite qui va la soigner et lui enseigner l'art de la magie noire, afin qu'elle puisse assouvir sa vengeance.

LA REINE DE LA MAGIE NOIRE appartient à un cinéma indonésien qui resta trop longtemps en retrait, d'abord pour des raisons politiques (le pays a souffert d'une double{Photo 3 de La Reine de la Magie Noire} colonisation, par les Pays-Bas, et ensuite par le Japon), et aussi à cause de sa très faible production de films, comparée à la Chine, le Japon, l'Inde, voire les Philippines. Mais durant deux décennies (1970/80), l'Indonésie se distingua en proposant une flopée d'œuvres incroyables mêlant horreur, arts martiaux et religion. Un cinéma-bis haut en couleurs, excessif dans le gore, dont les histoires proprement hallucinantes repoussaient à chaque fois les limites de l'imagination. LA REINE DE LA MAGIE NOIRE ne fait pas exception à la règle, offrant au spectateur quelques scènes-choc : les veines d'un homme se mettent à gonfler avant d'exploser, l'héroïne s'enfonce dans le sol en tournant comme une toupie, un villageois s'arrache la tête et celle-ci{Photo 4 de La Reine de la Magie Noire} s'envole pour mordre d'autres personnes...

La reine en question nous a quittés récemment (le 16 octobre 2008). Connue sous le simple prénom de Suzzanna, l'actrice était surnommée « la Reine des films d'horreur », genre dans lequel elle excella pendant une quinzaine d'années, comme dans THE SNAKE QUEEN, par exemple, où elle partageait la vedette avec l'autre star du cinéma indonésien : Barry Prima. Le public français a pu la voir dans SAMSON & DELILAH (1987), distribué en son temps en VHS, et plus récemment en DVD, sous le titre LA REVANCHE DE SAMSON.

En dehors de Suzzanna, on retrouve dans LA REINE DE LA MAGIE NOIRE un acteur familier du cinéma de genre indonésien : W. D. Mochtar. Il a joué en maintes occasions avec Barry Prima, notamment dans la série des JAKA SEMBUNG (tirée d'une bande dessinée), connue chez nous sous l'appellation LE GUERRIER. Liliek Sudjio, le réalisateur, est par contre beaucoup moins connu, et n'a pas la même aura, ni le talent, d'un Sisworo Gautama Putra ou d'un Tjut Djalil, par exemple. Moins délirant que LE JUSTICIER CONTRE LA REINE DES CROCODILES, LE GUERRIER ou VIRGINS FROM HELL, le film de Sudjio n'en est pas moins agréable et représentatif du cinéma-bis indonésien de l'époque. En dehors de ses passages gore outranciers, notons une très jolie scène lorsque Murni s'entraîne à la nuit tombée, et que l'on voit sa silhouette se découper en ombre chinoise sous la pleine lune. Enfin, les publivores reconnaîtront, au détour d'une scène, la musique de la pub OBAO des années 80.

Philippe Chouvel
22/12/2009
Bookmark and Share

Page précédente    Revenir en haut de la page    Imprimer   Creer PDF

Sueurs Froides.fr > Critique > Retrospective
AUTEUR DE L'ARTICLE: Philippe Chouvel
SES DERNIERS ARTICLESSES FILMS FETICHES
Barbazul
Hallucination Strip
Une femme dangereuse
L'incroyable professeur Zovek
Fureur sur le Bosphore
Danger Diabolik
Femina Ridens
La Dame Rouge Tua 7 Fois
Les Démons
L’Abominable Docteur Phibes


Le film est disponible à l'achat sur le site Sin'Art :
The Queen Of Black Magic DVD Zone 1 16.70 €
Vous aimez La Reine de la Magie Noire ?
En vente sur Sin'Art
  • Pochette The Queen Of Black Magic - DVD  Zone 1
    DVD Zone 1
    16.70€
Moteur de recherche