Le Boucanier des Iles et L'Ile des Filles Perdues

Il giustiziere dei mari
Avenger of the Seven Seas
Le prigioniere dell�isola del diavolo
Women of Devil's Island


ORIGINE
Italie
Le Boucanier des Iles et L'Ile des Filles Perdues Affiche

ANNEE
1961, 1962
REALISATION

Domenico Paolella

INTERPRETES
Richard Harrison
Michèle Mercier
Roldano Lupi
Marisa Belli
Walter Barnes
Michèle Mercier
Guy Madison
Federica Ranchi
Paul Muller
Marisa Belli
AUTEUR DE L'ARTICLE: Philippe Chouvel
SES DERNIERS ARTICLESSES FILMS FETICHES
L'enfant miroir
The Mutilator
La dernière orgie du troisième Reich
Sex Wars
La falaise mystérieuse
Danger Diabolik
Femina Ridens
La Dame Rouge Tua 7 Fois
Les Démons
L’Abominable Docteur Phibes

Critique Le Boucanier des Iles et L'Ile des Fille
{Photo 1 de Le Boucanier des Iles et L'Ile des Filles Perdues} Deux films d'aventures exotiques avec la belle Michèle Mercier, se déroulant à la fin du XVIIIe siècle, à l'époque de la Révolution Française. Lorsque les flibustiers viennent au secours de la future Marquise des Anges...

LE BOUCANIER DES ILES a pour cadre l'Australie, en 1790. A cette époque, l'île est sous domination britannique, et les Anglais en ont fait un lieu de déportation. Les exilés qui résident là-bas bénéficient d'une relative liberté. Ils sont redevables à leur pays d'origine, et en cela ils doivent récolter des perles au fond de la mer, et les remettre à un émissaire anglais venu spécialement du vieux continent pour ramener le trésor à la Couronne Britannique. L'homme chargé de la besogne est le Capitaine Redway, un être abject et sans scrupules. Il est secondé par David Robinson, beaucoup plus sensible à la condition de vie difficile des colons, d'autant plus que son père et son frère cadet se trouvent parmi eux. Cela ne va pas sans lui poser un grave cas de conscience, lorsqu'il voit un jour son supérieur hiérarchique s'en prendre physiquement à sa famille. Tiraillé entre ses devoirs de soldat et ses liens du sang, il entre en conflit avec Redway. Ce dernier le fait{Photo 2 de Le Boucanier des Iles et L'Ile des Filles Perdues} arrêter, et le voilà en fâcheuse posture, attaché contre un rocher, et condamné à mourir noyé à l'arrivée de la marée haute.

Mais une attaque surprise de pirates, sous le commandement de Van Artz, sauve Robinson « in extremis ». Les pirates convoitent aussi les perles. Pris entre deux feux, David ne va pas tarder à choisir son camp, tombant sous le charme de Jennifer, la fille de Van Artz...

On quitte l'Australie pour la Guyane Française, dans L'ILE DES FILLES PERDUES. En ces temps très troublés, la Révolution couve, les complots se multiplient, et Louis XVI est obligé de prendre des mesures afin d'éloigner les familles nobles qui ne figurent pas parmi ses alliés sûrs. Martine Foucher en fait partie, et comme toutes les déportées politiques, la voilà condamnée à rejoindre l'Ile du Diable, non loin de Cayenne, transformée en bagne féminin depuis la fin du XVIIe siècle. Là-bas, les prisonnières ne peuvent échapper aux pénibles corvées, consistant à travailler sans relâche dans les rivières aurifères. Le métal jaune ainsi récolté est destiné à alimenter les caisses royales, et Dieu sait si Louis XVI en a cruellement besoin pour lutter efficacement contre ses ennemis, plus nombreux cha{Photo 3 de Le Boucanier des Iles et L'Ile des Filles Perdues} que jour.

Sur l'Ile du Diable, Martine retrouve sa sœur aînée Jeanette. Cette dernière a des projets d'évasion, mais ceux-ci sont contrariés par le zèle dont fait preuve le Lieutenant Lefèvre, un homme autoritaire, qui n'hésite pas à abuser de son pouvoir pour obliger les détenues à se prostituer avec les soldats, en échange d'un allègement de travail. La tyrannie de Lefèvre est mise à mal le jour où débarque un navire français. A son bord, le capitaine Henri Vallière, sous le couvert d'une lettre royale, vient prendre le commandement de la prison. Ses méthodes sont aux antipodes de celles de Lefèvre. Vallière est soucieux de la santé des femmes détenues, de leur condition. Et, de plus, il tombe amoureux de Martine. Cependant, l'officier semble cacher un secret.

Les films de corsaires ont été pendant très longtemps l'apanage des américains, qui ont régné sans partage sur ce genre cinématographique durant deux décennies, de CAPITAINE BLOOD (Michael Curtiz, 1935) aux CONTREBANDIERS DE MOONFLEET (Fritz Lang, 1955). Errol Flynn fut le symbole de cette époque fertile en aventures, avec un souffle épique omniprésent. Et puis, le genre est quelque peu tombé en désuétude, jusqu'au dé{Photo 4 de Le Boucanier des Iles et L'Ile des Filles Perdues} but des années 1960, où il traversa l'océan pour gagner l'Europe, et notamment l'Italie. Domenico Paolella fait partie des réalisateurs ayant redonné au film de pirates ses lettres de noblesse. Déjà responsable d'un PIRATES DE LA COTE avec Lex Barker, en 1960, il récidive donc l'année suivante avec ce BOUCANIER DES ILES, suivi dans la foulée de L'ILE AUX FILLES PERDUES. Deux films tournés coup sur coup, où l'on retrouve les mêmes extérieurs, décors, acteurs et équipe technique. Pourtant, il s'agit bien de deux films radicalement différents. Le premier est un film d'aventures typique, avec son quota d'action, de traitrises, de coups de théâtre... et même une tribu d'anthropophages. Sans oublier, clou du spectacle, une redoutable plante carnivore ! On peut regretter toutefois quelques baisses de rythme, à certains moments, et le fait que Michèle Mercier n'ait pas un rôle plus développé. Au contraire de Richard Harrison, figure pourtant mythique du cinéma « bis » (il a œuvré dans tous les genres : péplum, western spaghetti, polar, etc...) mais desservi par un manque évident de charisme. L'homme est sympathique, mais l'acteur un brin poussif.

Du coup, L'ILE DES FILLES PERDUES s'avère supérieur. Pas de temps morts, des acteurs plus inspirés (notamment Paul Muller, bien meilleur dans un rôle de salaud) pour une oeuvre qui peut être considérée comme un précurseur des films de prisons de femmes (labellisés W.I.P.). On retrouve en effet dans le film de Paolella pas mal des ingrédients qui feront la renommée des BIG DOLL HOUSE et THE BIG BIRD CAGE de Jack Hill, dix ans plus tard. A savoir le thème de l'univers carcéral féminin, avec des prisonnières humiliées, torturées, subissant les pires sévices de la part de leurs geôliers... Michèle Mercier rayonne littéralement dans le film, encore brune à cette époque. L'actrice française s'est maintes fois distinguée dans le cinéma de genre transalpin, dès 1959 avec LES NUITS DE LUCRECE BORGIA (Sergio Grieco). On se rappelle aussi de sa prestation dans LES TROIS VISAGES DE LA PEUR (Mario Bava, 1963) et LES FANTOMES DE HURLEVENT (Antonio Margheriti, 1971), remake en couleurs de DANSE MACABRE. La française a joué également dans un western spaghetti - UNE CORDE, UN COLT de Robert Hossein (1969). Tout cela pour dire qu'il serait dommage de la cantonner dans le rôle qui l'a rendu immortelle, celui d'ANGELIQUE MARQUISE DES ANGES.

Philippe Chouvel
22/12/2009
Bookmark and Share

Page précédente    Revenir en haut de la page    Imprimer   Creer PDF

Sueurs Froides.fr > Critique > Retrospective

Le film est disponible à l'achat sur le site Sin'Art :
Pirates Et Cinéma : Le Boucanier Des îles & L'île Des Filles Perdues Epuise/out Of Print DVD Zone 2 NC €
Vous aimez Le Boucanier des Iles et L'Ile des Filles Perdues ?
En vente sur Sin'Art
  • Pochette Pirates et cinéma : Le boucanier des îles & L'île des filles perdues EPUISE/OUT OF PRINT - DVD  Zone 2
    DVD Zone 2
    NC€
Moteur de recherche
Tout est bénévole – si ce n’est pas déjà fait, versez votre obole annuelle à l'association Sin'Art : 5 €