Le Cabinet du Diable


ORIGINE
France
Le Cabinet du Diable Affiche

LITTÉRATURE
ANNEE
2016
AUTEUR

Maltère Céline

AUTEUR DE L'ARTICLE: Patryck Ficini
SES DERNIERS ARTICLESSES FILMS FETICHES
"Kustland", l'Invisible Menace
Les Yeux Bleus de la Mort
Atout coeur à Tokyo
La Cité Hors du Temps
L'Ile du Diable
Django
Frayeurs
Goldfinger
Keoma
L’Au-delà

Critique Littéraire Le Cabinet du Diable
Troisième volume de la collection LoKhale, à la Clef d'Argent, LE CABINET DU DIABLE nous entraîne à la découverte de l'étonnante Maison Mantin, une demeure fermée un siècle durant et donc conservée à l'identique, en dépit des inévitables outrages du temps, depuis la mort de son propriétaire, Louis Mantin. Un curieux personnage, célibataire prétendument endurci, collectionneur fasciné par les objets les plus étranges qui figurent au sein d'un véritable Cabinet des Curiosités.

Céline Maltère, professeur de lettres et écrivain, déjà auteure d'un ouvrage sur le fameux nécrophile Bertrand, semble s'être prise d'amour pour son joli sujet. De sa main, la Clef d'Argent vient de publier aussi, en mai de la même année, LES CORPS GLORIEUX, premier roman d'une trilogie de fantasy qui s'annonce pour le moins digne d'intérêt. Apparemment férue d'histoire, Maltère témoigne d'une solide et belle plume et elle happe le lecteur curieux dans son récit, sans qu'il ait d'effort particulier à fournir.

Après la description de 4 chercheurs des plus originaux, inexplicablement fascinés par la Maison Mantin (songez un peu : une nonne manchot, un Japonais aux membres de fer, un poète et un pirate excentrique !), Maltère laisse la parole au fantôme de Louis Mantin en personne. Une parole attachante qui nous fait pénétrer dans le versant proprement fantastique du récit, avec même la venue du... ou, en tout cas, d'un diable ! C'est justement cette seconde partie, témoignage direct de l'au-delà, qui est la plus puissante et la plus évocatrice du CABINET DU DIABLE.

Céline Maltère oublie alors le côté relativement sage (encore que ce quatuor !...) et documentaire du CABINET DU DIABLE pour décrire un bal proprement fantastique où les objets démontrent, de façon indéniable, qu'ils possèdent une âme !

Tout collectionneur fou, mais aussi tout amoureux du passé, épousera le ressenti du spectre Louis Mantin, évocateur du fantastique de Guy de Maupassant, qui traita lui aussi du thème des objets, et avec quel talent.

L'ouvrage, outre cette jolie novella, se conclut par une érudite partie documentaire, écrite cette fois par Maud Leyoudec, la conservatrice du patrimoine qui a participé à la restauration de cette maison située à Moulins, dans l'Allier.

La couverture photo est la plus réussie de la collection jusqu'à présent, avec ce crâne et cette ombre diabolique présente à l'avant-plan. Nous ne pouvons qu'en féliciter les maîtres d'œuvre, Philippe et Léo Gontier.

La collection LokHale se révèle une fois de plus attachante par sa volonté même de lier la réalité, inscrite en temps et en lieu, avec le mystère, l'étrange ou même le fantastique, comme ici avec cette histoire de maison hantée vraiment pas comme les autres. Un fantastique suranné, sans doute, mais qui peut surprendre encore aujourd'hui les amoureux d'ambiances rétro et de phrases élégantes et bien construites.

L'envie nous prendrait presque d'aller visiter la Maison Mantin pour... frémir, peut-être, en resongeant au CABINET DU DIABLE.

Patryck Ficini
30/12/2016
Bookmark and Share

Page précédente    Revenir en haut de la page    Imprimer   Creer PDF

Sueurs Froides.fr > Critique > Chroniques Infernales
Vous aimez Le Cabinet du Diable ?
Moteur de recherche
Tout est bénévole – si ce n’est pas déjà fait, versez votre obole annuelle à l'association Sin'Art : 5 €