Le Coffre d'Avlen

The Goblin Tower


ORIGINE
USA
Le Coffre d'Avlen Affiche

LITTÉRATURE
ANNEE
1968
AUTEUR

Lyon Sprague De Camp

AUTEUR DE L'ARTICLE: Yannik Vanesse
SES DERNIERS ARTICLESSES FILMS FETICHES
The Burbs
La Vallée du solitaire
Les Sentiers de la haine
Holocauste Nazi
Savage Weekend
Alien, le Huitième Passager
Cannibal Holocaust
Halloween (John Carpenter)
Le Masque du Démon
Zombie

Critique Littéraire Le Coffre d'Avlen
Jorian devient, sans le faire exprès, roi d'un petit territoire. Voyageur méconnaissant les us et coutumes du coin, il se réjouit de prime abord de sa chance. Il ignore cependant que la loi de l'endroit veut qu'au bout de cinq ans, le roi soit décapité et la tête lancée dans le public. La personne récupérant la tête devient roi à la place de l'ancien, pour cinq nouvelles années - comme ce fut le cas pour Jorian. Bien décidé à garder la tête sur les épaules - il y tient - , il s'allie à un sorcier qui, en échange de son aide, lui impose de voler le coffre d'Avlen, qui contient nombre d'antiques sorts qui permettront à la faction à laquelle il appartient de s'élever et de prendre son ascendant sur ses adversaires.

Lyon Sprague de Camp est surtout connu pour son travail éditorial sur l'oeuvre de Robert Howard, et sur le personnage de Conan en particulier. Il a notamment remodelé les histoires de Conan pour leur donner une continuité chronologique - ce que Howard ne voulait surtout pas - et en a achevé certaines. Bien sur, Sprague de Camp a écrit plusieurs récits prenant pour héros le célèbre barbare, mais il s'est aussi chargé de certains ouvrages totalement inédits. C'est le cas du COFFRE D'AVLEN, un court roman d'heroïc fantasy issu de l'imaginaire de L. Sprague de Camp. Il s'est aussi occupé d'une biographie du célèbre Lovecraft.

Ce roman, assez fin, se lit très rapidement. Le style de l'auteur est fluide et dynamique et, confronté à un grand nombre d'épreuves, Jorian et son compère sorcier nous évitent tout ennui. Cependant, LE COFFRE D'AVLEN sera vite oublié, et c'est bien dommage. Malgré le peu d'épaisseur du livre, Lyon Sprague de Camp arrive à créer un univers politiquement complexe. Les héros traversent nombre de cités-états, et chacune est gouvernée d'une manière intéressante et atypique. L'auteur dépeint un monde passionnant qu'il aurait été agréable de voir développé, tant, même quand il est seulement esquissé, il semble riche. Cependant, il est possible que cet univers sera plus profondément étudié dans les suites de LE COFFRE D'AVLEN. De plus, Jorian se sort de nombre de situations en racontant des récits, des anecdotes sur des anciens rois, donnant au monde un véritable cachet historique, une impression de vécu. Ainsi, le lecteur a véritablement l'impression que cet univers existe ou a existé, avec une passionnante cosmologie, de la politique intéressante et une Histoire originale.

A côté, l'histoire du livre - à savoir la quête pour récupérer le coffre d'Avlen - n'est pas diablement palpitante. Les personnages ne s'écartent jamais vraiment du trajet prévu - et raconté très tôt - et les protagonistes de l'histoire ne sont pas véritablement creusés, semblant assez caricaturaux. Jorian, par exemple, est trop parfait. Conteur habile, il est aussi un bretteur hors pair, un voleur doué, et bien d'autres choses. Bien qu'il y ait une justification à cela, le héros manque de défaut pour qu'il soit possible de s'identifier à lui. Et, à côté, son compère magicien fait plus office de faire-valoir un peu pleutre. De plus, les personnages se tirent assez aisément des divers dangers mis sur leur route, supprimant toute véritable tension ou crainte pour les héros du récit.

Ainsi, LE COFFRE D'AVLEN donne un petit goût d'inachevé des plus regrettables car, avec ce monde bien construit, il aurait suffit de peu de choses pour que l'histoire n'en devienne inoubliable. Tel quel, il permet de faire passer quelques heures agréables, en évitant l'ennui, et donne cependant envie de découvrir la suite.

Yannik Vanesse
03/09/2013
Bookmark and Share

Page précédente    Revenir en haut de la page    Imprimer   Creer PDF

Sueurs Froides.fr > Critique > Retrospective
Vous aimez Le Coffre d'Avlen ?
Tags du film
Roman, héroïc fantasy
Moteur de recherche
Tout est bénévole – si ce n’est pas déjà fait, versez votre obole annuelle à l'association Sin'Art : 5 €