Le colosse de New-York

The Colossus of New-York


ORIGINE
Etats-Unis
Le colosse de New-York Affiche

ANNEE
1958
REALISATION

Eugène Lourié

INTERPRETES
John Baragrey
Mala Powers
Otto Kruger
Ross Martin
Robert Hutton
Charles Herbert
Critique Le colosse de New-York
{Photo 1 de Le colosse de New-York} Dans la famille Spensser, inutile de chercher des cancres... Au contraire, on ne compte que des cerveaux brillants. William, le père, possède la double étiquette de neurochirurgien et d'atomiste. Le fils aîné, Henry, est un éminent électronicien. Enfin, son frère Jeremy, qui travaille sur la résistance des plantes au gel, vient de se voir attribuer le prix Nobel de la paix. Des travaux qui pourraient résoudre les problèmes de la faim dans le monde, ce qui explique pourquoi Jeremy Spensser se trouve sous le feu des médias. Hélas, le destin se montre particulièrement cruel, lorsque le prix Nobel en question se fait renverser par un camion. Un accident fatal, la mort est instantanée. Mais William refuse l'évidence et fait transporter son fils dans son laboratoire, où il tente le tout pour le tout. Si le neurochirurgien n'a pas le pouvoir de ressusciter son fils, il parvient néanmoins à extraire son cerveau et à le préserver dans une solution chimique. Ceci en secret, personne dans la famille n'a{Photo 2 de Le colosse de New-York} yant été mis dans la confidence. Le temps passe, et William Spensser reste confiné dans son laboratoire, refusant toute visite. Son but est de construire un corps qui pourra accueillir le cerveau de Jeremy. Le savant y parvient, mais quel sera le prix à payer ?

La question est posée : le corps et l'esprit sont-ils indissociables ? La transplantation du cerveau a été un sujet récurrent dans le cinéma fantastique (LE CERVEAU QUI NE VOULAIT PAS MOURIR, LE RETOUR DE FRANKENSTEIN, L'HOMME AU CERVEAU GREFFE), et au regard de ces œuvres, le verdict est sans appel : l'homme, aussi intelligent soit-il, n'est pas l'égal de Dieu. Sans âme, nous sommes tous des monstres, tel est le message délivré par le réalisateur du COLOSSE DE NEW-YORK, Eugène Lourié.

D'origine russe, Eugène Lourié (1903-1991) émigre en France peu après la fin de la première guerre mondiale. Il oriente assez vite sa carrière dans le cinéma, d'abord comme décorateur (il travaillera notamment pour Jean Renoir), puis comme direct{Photo 3 de Le colosse de New-York} eur artistique lorsqu'il part aux Etats-Unis, en 1941. Mais on lui doit également quatre films en tant metteur en scène, tous à connotation fantastique : LE MONSTRE DES TEMPS PERDUS (1953), LE COLOSSE DE NEW-YORK (1958), BEHEMOTH THE SEA MONSTER (1959) et GORGO (1961).

Le gigantisme est donc pour Lourié un thème de prédilection, auquel LE COLOSSE DE NEW-YORK ne fait pas exception. Car l'enveloppe physique que revêt l'esprit de Jeremy Spensser est celle d'un géant de métal. Il s'agit en réalité d'un corps grossier n'ayant rien d'humain, ou presque. Sa démarche et maladroite, ses gestes le sont tout autant. Le génie de Jeremy est prisonnier d'une carcasse métallique privée de ses cinq sens. Et paradoxalement, ironie du sort, il se met à développer une forme de sixième sens, une clairvoyance qui pourrait être salutaire. Mais un être qui souffre, ne peut plus aimer sa femme, serrer son enfant dans ses bras, se nourrir, vivre comme avant, voit inéluctablement sa raison vaciller.

La science a ses{Photo 4 de Le colosse de New-York} limites, vaste débat que Mary Shelley avait exposé dans son célèbre roman « Frankenstein », et qui fut exploité par la suite au cinéma en de maintes occasions. On ne compte plus les films mettant en lice des savants fous, mégalomanes, ou refusant tout simplement l'échec. Eugène Lourié, dans son œuvre, confronte un père égoïste voulant à tout prix que le monde profite du génie de son fils, et celui-ci qui souffre tellement au point de vouloir qu'on le détruise.

C'est Ross Martin, le fameux Artemus Gordon de la série LES MYSTERES DE L'OUEST, qui incarne le malheureux Jeremy Spensser. Il avait auparavant joué dans un autre film de science-fiction, LA CONQUETE DE L'ESPACE de Byron Haskin. Le rôle de William Spensser est tenu par un ancien acteur du muet, Otto Kruger, que l'on verra notamment dans LA FILLE DE DRACULA (1936) puis dans plusieurs films à succès comme LE TRAIN SIFFLERA 3 FOIS. A noter aussi la présence de Robert Hutton, aperçu dans LES CROCS DE SATAN et qui fut un acteur régulier de Freddie Francis, pour qui il tourna dans THEY CAME FROM BEYOND SPACE, LE JARDIN DES TORTURES, TROG et HISTOIRES D'OUTRE-TOMBE. Enfin, le petit Charles Herbert, âgé de dix ans à l'époque, fut souvent utilisé dans le créneau fantastique et horrifique. On put le voir la même année dans LA MOUCHE NOIRE, puis dans le 13 GHOSTS de William Castle. Il arrêtera prématurément sa carrière en 1968.

Un mot sur la partition musicale, très classique et essentiellement composée au piano. On la doit à Van Cleave, qui travaillera entre autres avec Byron Haskin (LA CONQUETE DE L'ESPACE, ROBINSON CRUSOE ON MARS) et William Castle (PROJECT X). Martiale, voire ennuyeuse, cette bande musicale aurait plutôt tendance à desservir un film qui manque déjà de rythme. Car avouons-le, LE COLOSSE DE NEW-YORK n'est pas vraiment spectaculaire. Les effets spéciaux sont plutôt limités, la faute à un budget assez restreint. Cela dit, de par son thème et le message qu'il véhicule, sa vision n'en est pas moins conseillée.

Philippe Chouvel
15/08/2012
Bookmark and Share

Page précédente    Revenir en haut de la page    Imprimer   Creer PDF

Sueurs Froides.fr > Critique > Retrospective
AUTEUR DE L'ARTICLE: Philippe Chouvel
SES DERNIERS ARTICLESSES FILMS FETICHES
L'enfant miroir
The Mutilator
La dernière orgie du troisième Reich
Sex Wars
La falaise mystérieuse
Danger Diabolik
Femina Ridens
La Dame Rouge Tua 7 Fois
Les Démons
L’Abominable Docteur Phibes


Le film est disponible à l'achat sur le site Sin'Art :
El Coloso De Nueva York DVD Toutes zones 21.50 €
The Colossus Of New York DVD Zone 1 35.10 €
The Colossus Of New York BLURAY Zone A 32.50 €
Vous aimez Le colosse de New-York ?
Tags du film
Science-fiction
En vente sur Sin'Art
  • Pochette El Coloso De Nueva York - DVD  Toutes zones
    DVD Toutes zones
    21.50€
  • Pochette The Colossus of New York  - DVD  Zone 1
    DVD Zone 1
    35.10€
  • Pochette The Colossus of New York  - BLURAY  Zone A
    BLURAY Zone A
    32.50€
Moteur de recherche
Tout est bénévole – si ce n’est pas déjà fait, versez votre obole annuelle à l'association Sin'Art : 5 €