Le cri des ténèbres

Funeral Home


ORIGINE
Canada
Le cri des ténèbres Affiche

ANNEE
1980
REALISATION

William Fruet

INTERPRETES
Kay Hawtrey
Lesleh Donaldson
Barry Morse
Dean Garbett
AUTEUR DE L'ARTICLE: Nassim Ben Allal
SES DERNIERS ARTICLESSES FILMS FETICHES
John dies at the end
Cul-de-sac
Répulsion
La charge de la brigade légère
Mondwest
Les Aventures de Jack Burton
Les Frissons de L’angoisse
The Killer
The Thing
Y’a-t-il Un Pilote Dans L’avion?

Critique Le cri des ténèbres
{Photo 1 de Le cri des ténèbres} 1980. Alors que Sean S. Cunnigham préparait un petit film se déroulant au bord d'un lac et qui allait pulvériser le box-office, un réalisateur canadien propose un autre film, louchant assez souvent sur VENDREDI 13 (le lieu de l'action et son atmosphère) mais également sur le PSYCHOSE de tonton Alfred. Remarqué quatre ans plus tôt avec le rape and revenge HOUSE BY THE LAKE (connu aussi sous le titre de DEATH WEEKEND), Fruet propose en cette début de décennie une sorte de pré-slasher aux relents à la fois « campy » et surnaturels.

Heather, une jeune fille de 18 ans, va passer l'été chez Maude, sa grand-mère qu'elle n'a pas revu depuis de nombreuses{Photo 2 de Le cri des ténèbres} années. Maude, veuve depuis quelques temps déjà, profite de l'occasion pour transformer sa maison proche d'un lac (un funérarium du temps de son mariage), en chambres d'hôtes. Et alors que les clients commencent à arriver, certains disparaissent et d'autres sont assassinés. Y'a-t-il un lien, comme le vient à soupçonner Heather, entre ces crimes et la mystérieuse personne avec laquelle sa grand-mère semble s'entretenir tous les soirs à la cave ?

La toute première valeur de ce film est archéologique : LE CRI DES TENEBRES est l'exemple type du film d'horreur nord-américain de la fin des années soixante-dix. Loin de toute surenchère et autre effets de{Photo 3 de Le cri des ténèbres} style malvenus, le filmage s'avère assez naturaliste dans le sens où il cherche avant tout à servir son histoire portée par des personnages qu'il prend le temps de développer. Si très vite, l'ambiance en vient à baigner dans une certaine morbidité et qu'une forme de climat trouble teinté de fantastique s'installe (grâce, notamment, à un terrifiant chat noir et à un excellent personnage « d'idiot du village »), William Fruet ménage ses effets et fait monter crescendo un suspens dont le point d'orgue, le premier « meurtre » n'arrive qu'au bout d'une bonne demi-heure de métrage. En faisant la part belle à ses personnages, cadrés comme les éléments cl{Photo 4 de Le cri des ténèbres} és d'un récit qui aborde surtout des problématiques humaines (la solitude, la morale et la folie) le réalisateur et son scénaristes développent une véritable empathie pour leurs personnages principaux, empathie qui fera augmenter l'adrénaline du spectateur lors des scènes-chocs.

Si celle-ci ne sont pas nombreuses, exceptée le fabuleux climax et sa poursuite dans les couloirs du sous-sol du funérarium, elle sont autant de flashs stupéfiants qui clouent littéralement le spectateur à son fauteuil. Sans concessions et avec une bande son aiguisée, les meurtres sont éprouvant sans pour autant être gore. Saupoudrée d'une romance entre l'héroïne et un ancien camarade de jeu, l'intrigue ne faiblit pas car tous les clichés sont évités. Renforcée par une intrigue secondaire qui fini par la rejoindre, l'histoire débouche sur un monument de fureur grâce à un twist habilement amené qui, s'il n'est pas vraiment novateur, s'inscrit dans la directe et efficace lignée des quatre-vingt neufs minutes qui précédent.

Témoignage historique et véritable plaisir d'amateur éclairé, LE CRI DES TENEBRES annonce de bien belle façon une décennie de boogeymen et s'impose comme l'un des films de transition entre les dérives horrifiques découlant des suspens hitchcockiens et les slasher qui ne tarderont pas à arriver.

Nassim Ben Allal
22/12/2009
Bookmark and Share

Page précédente    Revenir en haut de la page    Imprimer   Creer PDF

Sueurs Froides.fr > Critique > Retrospective

Le film est disponible à l'achat sur le site Sin'Art :
Funeral Home DVD Toutes zones 17.55 €
Schreie Der Nacht DVD Zone 2 18.50 €
Vous aimez Le cri des ténèbres ?
En vente sur Sin'Art
  • Pochette Funeral Home - DVD  Toutes zones
    DVD Toutes zones
    17.55€
  • Pochette Schreie der Nacht - DVD  Zone 2
    DVD Zone 2
    18.50€
Moteur de recherche
Tout est bénévole – si ce n’est pas déjà fait, versez votre obole annuelle à l'association Sin'Art : 5 €