Le Fantôme du Mur


ORIGINE
France
Le Fantôme du Mur Affiche

LITTÉRATURE
ANNEE
2015
AUTEUR

Favard Jean-Pierre

AUTEUR DE L'ARTICLE: Patryck Ficini
SES DERNIERS ARTICLESSES FILMS FETICHES
"Kustland", l'Invisible Menace
Les Yeux Bleus de la Mort
Atout coeur à Tokyo
La Cité Hors du Temps
L'Ile du Diable
Django
Frayeurs
Goldfinger
Keoma
L’Au-delà

Critique Littéraire Le Fantôme du Mur
LE FANTOME DU MUR est une assez longue novella de Jean-Pierre Favard publiée à La Clef d'Argent dans une tout nouvelle collection dont l'auteur est aussi le directeur, Lokhale. Le concept est intéressant : une histoire fantastique qui se déroule dans un lieu précis (ici, la ville de Dole, intimement liée au passé de l'éditeur), à laquelle est associé un dossier sur le ou les thèmes traités. En l'occurrence, c'est cette fois le grand auteur de S.F. Philippe Curval qui s'y colle pour nous évoquer l'immense Marcel Aymé, dont on n'a pas oublié la fameux PASSE-MURAILLE, entre autres contes fantastiques. Le dossier intéressera ceux qui veulent aller plus loin et se cultiver au-delà du simple plaisir de lecture. Notons enfin, que ce petit livre est emballé sous une chouette couverture photographique de Philippe Gontier (associé à son fils Léo), créateur du BOUDOIR DES GORGONES, une revue fantastique dans tous les sens du terme, et dont a déjà dit grand bien en ces pages.

LE FANTOME DU MUR est en effet un bel hommage à Aymé, à travers une intrigue qui évoque ses textes, notamment dans un final particulièrementbien conçu. Jean-Pïerre Favard, un peu comme dans son ASCH-MEZAREPH (éditions Lokomodo), entremêle brillamment les fils de l'histoire locale de Dole et du Jura avec un arrière-plan alchimique à mesure que son héros progresse dans son enquête, pour comprendre (peut-être) quel est l'origine du fantôme qui hanterait la maison de la vieille ville où il habite. A cela s'ajoute bien sûr des éléments biographiques liés à la vie de Marcel Aymé, qui vécut à Dole.

Les personnages principaux sont très attachants. Il s'agit d'un prof d'histoire qui sort d'une rupture et qui se prend d'amitié pour sa voisine, une vieille dame sympathique qui cache peut-être un passé difficile, notamment avec les violences qu'elle dut subir de la part de son mari. Leurs relations se teintent souvent d'émotion, notamment lorsqu'il est question d'un inévitable départ en maison de retraite...

On se prend vite d'intérêt pour les recherches du narrateur. LE FANTOME DU MUR est une nouvelle réussite de Jean-Pierre Favard dont on avait déjà apprécié ici les recueils et les romans au contenu si varié. LE FANTOME DU MUR est très fantastique et très romantique. Deux caractéristiques qui vont bien ensemble.

On ne peut que souhaiter longue vie à Lokhale, qu'elle nous fournisse d'autres petits textes aussi épatants et implantés dans leur sol et tout ira bien. Félicitons nous aussi de l'attachement de La Clef d'Argent à la forme courte à travers ses nombreux recueils et « petits » romans. Ce genre littéraire est assurément moins vendeur que la littérature « épaisse » et vendue au kilomètre, et si les petits éditeurs ne le défendaient pas, qui d'autre le ferait ? En tout cas, aussi joliment...

Patryck Ficini
04/05/2015
Bookmark and Share

Page précédente    Revenir en haut de la page    Imprimer   Creer PDF

Sueurs Froides.fr > Critique > Chroniques Infernales
Vous aimez Le Fantôme du Mur ?
Moteur de recherche
Tout est bénévole – si ce n’est pas déjà fait, versez votre obole annuelle à l'association Sin'Art : 5 €