Le Journal Erotique d'une Thaïlandaise

Carnet Intime d'une Thaïlandaise
Massagesalon blutjunger Mädchen


ORIGINE
France
Le Journal Erotique d'une Thaïlandaise Affiche

ANNEE
1980
REALISATION

Jean-Marie Pallardy

INTERPRETES
Sylvie Cointre
Jean-Marie Pallardy
Brigitte Lahaie
AUTEUR DE L'ARTICLE: Tom Flener
SES DERNIERS ARTICLESSES FILMS FETICHES
Tahkhana
Mahakaal
Work of Director: Viktor Alexis
Professionnels pour un massacre
Purani Haveli
Conan le Barbare
Le Locataire
Mad Max 2
Massacre à la Tronçonneuse
Picnic at Hanging Rock

Critique Le Journal Erotique d'une Thaïlandaise
{Photo 1 de Le Journal Erotique d'une Thaïlandaise} Paul (Jean-Marie Pallardy) est un photographe très connu, comme on nous le suggère dans un montage initial de modèles posant pour lui à travers tout Paris. Lorsqu'il surprend sa femme au milieu d'une partouze, il en devient tout déprimé. Son boulot commence à en souffrir et son chef l'envoie passer un séjour de travail en Thaïlande avec deux belles filles (Brigitte Lahaie et France Lomay). Là-bas, Paul tombe amoureux de Clito (!), une fille du cru (Sylvie Cointre) et néglige sa mission. Ceci est d'autant plus grave quand on découvre à ce moment-là qu'il est en réalité un agent secret et qu'il est supposé retrouver deux autres agents disparus d'un salon de massage.

Ainsi, LE JOURNAL EROTIQUE D'UNE THAILANDAISE est un film érotique avec une histoire pleine d'action{Photo 2 de Le Journal Erotique d'une Thaïlandaise} , nous servant des moments forts aussi bien que des belles filles ? Eh bien, non. Soyons franc ; si le résumé semble assez intéressant, ce premier paragraphe est probablement plus détaillé que ce qui a été écrit comme script. En effet, comme le film manque cruellement de scènes d'action (dans tous les sens du terme), la raison d'être de ce « chef-d'œuvre » reste à première vue un mystère.

Le fait qu'il soit en plus présenté en version soft le démunit de presque tout intérêt. Jean-Marie Pallardy manque de talent, aussi bien derrière la caméra que devant. Bien que les attentes du public quant à l'intrigue d'un film porno (n'oublions pas que la version soft a été réalisée en coupant les scènes hard) soient déjà assez limitées, il parvient encore à les décevoir{Photo 3 de Le Journal Erotique d'une Thaïlandaise} . En effet, le mystère concernant les agents disparus n'est aucunement exploité et Paul nous est présenté comme l'agent secret le moins compétent dans toute l'histoire du cinéma. La synchronisation allemande du film a fait de Paul un photographe de tourisme tout court et l'intrigue fonctionne alors légèrement mieux, car épurée de promesses insatisfaites.

Parmi les acteurs, seule Brigitte Lahaie arrive à se faire remarquer (aidée par son corps comme d'habitude remarquable), mais on voit néanmoins que son cœur n'y est pas. Sa présence reste très limitée et ses quelques scènes manquent d'enthousiasme. Et puis, l'intrigue se concentre sur la relation entre Paul et Clito. Malheureusement, Jean-Marie Pallardy est l'un des acteurs les moins charismatiques qui soient. Ainsi, il échoue complètement à incarner l'agent secret tombeur de femmes (Weng Weng, célèbre pour FOR YOUR HEIGHT ONLY s'avère être plus crédible, et lui, il est haut d'un mètre et ressemble à un rat). Apparemment, Jean-Marie Pallardy aurait embauché Brigitte Lahaie afin de pouvoir tourner des scènes avec elle, après qu'elle ait repoussé plusieurs de ses avances. Ceci expliquerait d'un côté l'existence de ce film (un simple prétexte pour pouvoir tripoter la reine du X français), et d'un autre côté donnerait une explication du manque d'engagement de l'actrice.

En revanche, le film n'est pas totalement sans mérite. LE JOURNAL INTIME D'UNE THAILANDAISE nous offre quelques images assez sympathiques de la Thaïlande à l'époque. Ainsi, tous ceux qui aiment les BLACK EMANUELLE de Joe D'Amato pour leurs locations exotiques trouveront quelque plaisir en regardant ce film. Néanmoins, ceci n'élève jamais ce métrage au-dessus du niveau d'un guide touristique. Pour une poignée de scènes, Jean-Marie Pallardy fait même sombrer son film dans le genre du mondo. Ainsi, le chimpanzé qui fume et les crocodiles resteront les seules choses à réveiller l'audience (en partie parce qu'on s'attend à ce qu'un des personnages soit bouffé par les reptiles géants). Finalement, Brigitte Lahaie est toujours belle à regarder mais sa présence devant la caméra reste trop limitée pour recommander avec bonne conscience ce film à ses fans.

Reste au final un film qui n'est pas à éviter complètement, mais qu'on ne pourra recommander qu'aux inconditionnels.

Tom Flener
22/12/2009
Bookmark and Share

Page précédente    Revenir en haut de la page    Imprimer   Creer PDF

Sueurs Froides.fr > Critique > Retrospective

Le film est disponible à l'achat sur le site Sin'Art :
Emanuele 3, The Daughter Of Emanuelle, Body Chemistry 4 DVD Toutes zones 15.99 €
Massagesalon Blutjunger Mädchen DVD Zone 2 25.50 €
Vous aimez Le Journal Erotique d'une Thaïlandaise ?
En vente sur Sin'Art
  • Pochette Emanuele 3, The Daughter of Emanuelle, Body Chemistry 4 - DVD  Toutes zones
    DVD Toutes zones
    15.99€
  • Pochette Massagesalon blutjunger Mädchen - DVD  Zone 2
    DVD Zone 2
    25.50€
Moteur de recherche
Tout est bénévole – si ce n’est pas déjà fait, versez votre obole annuelle à l'association Sin'Art : 5 €