Le labyrinthe de Pharaon


ORIGINE
France
Le labyrinthe de Pharaon Affiche

LITTÉRATURE
ANNEE
1998
AUTEUR

Brussolo Serge

Critique Littéraire Le labyrinthe de Pharaon
Dans l'Egypte antique, un vieillard cruel et à moitié fou s'est proclamé Pharaon. Obnubilé par la vie après la mort, il prépare son voyage dans l'au-delà, se moquant bien si, pour cela, il doit assécher l'empire et massacrer une bonne part de sa population. En mutilant son architecte préféré, il met en branle une machination sadique, qui va mener l'architecte à s'allier à un voleur cruel et dénué de tout scrupule pour piller la pyramide de Pharaon, quand celui-ci sera mort. Les deux hommes enlèvent une jeune parfumeuse de seize ans, dont le nez, particulièrement sensible aux fragrances subtiles, est indispensable à la réussite de leur plan.

Serge Brussolo est un auteur français prolifique. Tour à tour auteur de thrillers, de récits de science-fiction, d'horreur, ou historiques, il a livré un grand nombre de chefs d'oeuvres ou d'ouvrages des plus marquants.

LE LABYRINTHE DE PHARAON est un de ses récits historiques, mais il abandonne le Moyen-Âge malsain et sale dans lequel il a souvent positionné ses récits, pour emmener son lecteur dans une Egypte antique tout aussi immonde et rebutante. Car Serge Brussolo sait créer des personnages effroyables (les exactions de Pharaon et du pilleur de sépulture sontatroces) et dépeindre une époque aussi réaliste qu'effrayante. La reconstruction de l'Egypte est crédible, évocatrice. Les rites funéraires, les croyances, la manière de penser des gens sont passionnants mais pourtant très abordables. Serge Brussolo ne cherche en effet pas à noyer le lecteur sous une tonne d'informations historiques, mais crée une toile de fond pour y construire un thriller paranoïaque et étouffant.

Avec tous ces personnages atroces, il fallait un être auquel le lecteur puisse s'attacher, pour lequel il puisse ressentir de l'empathie, et la jeune parfumeuse est parfaitedans ce rôle. Le récit lui colle ainsi à la peau, plongeant dans ses pensées, et nous permet de ressentir ses tourments, ses doutes, ses craintes. L'auteur sait éviter l'ennui, même quand il plonge longuement dans les pensées de son personnage principal (il l'avait par exemple prouvé dans CAUCHEMAR A LOUER), et tout cela fonctionne à merveille. Que ce soit quand elle cherche à ne pas tomber amoureuse, ou encore quand elle se retrouve coincée dans le ventre de la pyramide, non-seulement le lecteur ne trouve jamais le temps long, mais Serge Brussolo parvient à envahir notre esprit avec les horreurs dépeintes, à tel point que cette histoire se vit autant qu'elle se lit.

LE LABYRINTHE DE PHARAON est par moment tellement sanglant qu'il retourne l'estomac le plus aguerri, par ses descriptions d'orgies cannibales ou sanglantes, livrant quelques scènes aussi graphiques qu'atroces, mais tout cela contribue à créer une ambiance très particulière.

Ainsi, le récit se suit d'un bout à l'autre avec passion, seule la fin étant moins réussie. Les derniers événements relatés sont un peu de trop, et l'épilogue quelque peu raté, mais sorti de cela, ce livre reste prenant et passionnant et ces quelques imperfections ne sauraient gâcher le plaisir.

Yannik Vanesse
22/11/2013
Bookmark and Share

Page précédente    Revenir en haut de la page    Imprimer   Creer PDF

Sueurs Froides.fr > Critique > Chroniques Infernales
AUTEUR DE L'ARTICLE: Yannik Vanesse
SES DERNIERS ARTICLESSES FILMS FETICHES
The Burbs
La Vallée du solitaire
Les Sentiers de la haine
Holocauste Nazi
Savage Weekend
Alien, le Huitième Passager
Cannibal Holocaust
Halloween (John Carpenter)
Le Masque du Démon
Zombie

Vous aimez Le labyrinthe de Pharaon ?
Moteur de recherche
Tout est bénévole – si ce n’est pas déjà fait, versez votre obole annuelle à l'association Sin'Art : 5 €