Le lion de Macédoine


ORIGINE
Editeur : Mnémos
Le lion de Macédoine Affiche

LITTÉRATURE
ANNEE
2007
AUTEUR

Gemmell David

AUTEUR DE L'ARTICLE: Angélique Boloré
SES DERNIERS ARTICLESSES FILMS FETICHES
La nuit a dévoré le monde
Gueule de truie
Lune noire
Apocalypse Z
Le chat noir
Autant en Emporte le Vent
Cannibal Holocaust
Hurlement
Les dents de la Mer
L’invasion des Profanateurs de Sépultures

Critique Littéraire Le lion de Macédoine
L'auteur anglais David Gemmell oeuvrait dans le magnifique univers de l'heroïc fantasy Il est le père d'un personnage emblématique, le guerrier Druss la Légende, dont il narre les passionnantes aventures à travers plusieurs histoires. David Gemmell est le géniteur d'autres rejetons très intéressants. En effet, dans une trilogie, il met en scène le fascinant assassin Waylander. Ce monde si sympathique, celui des guerriers, mages et grandes batailles à cheval, est l'univers de David Gemmell et il y excelle.

Mais loin de ces habitudes, avec Le lion de Macédoine, il creuse d'autres sillons. En effet, dans ce livre, il se lance dans le récit alliant aventure et merveilleux, le tout fortement teinté d'un cadre historique véritable.

Parménion est élevé dans la très sélective citée de Sparte. A moitié Sparte et à moitié Macédonien, ses originesabâtardies lui valent la vindicte de ses camarades. Il ne s'attire que leur mépris au lieu de leur admiration. Et pourtant, il est réellement brillant. C'est un athlète accompli et il s'illustre dans toutes les épreuves sportives ou physiques auxquelles sont soumises les jeunes recrues. Mais finalement, il s'avère également un stratège militaire hors du commun malgré son jeune âge. Cependant, la haine de ses camarades et les diverses machinations dont il est victime ont raison de son amour torturé pour sa patrie Sparte. Après une énième trahison, un énième douloureux événement, il part, une glaciale boule de rage dans le ventre et une inextinguible soif de vengeance dans le cœur. Il s'en va loin monnayer ses services au plus offrant, s'aguerrissant au fil des années et de divers conflits territoriaux dans l'art de la guerre. Il nourrit sa rancœur, accumule de l'expérience pour mieux assouvir sa vengeance. Il y a longtemps, une prêtresse lui a fait une prédiction, il sera La Mort des Nations, à commencer par Sparte L'Invaincue...

Le Lion de Macédoine présente le même type de personnage que ceux que le lecteur trouve habituellement chez David Gemmell. Nous avons là un guerrier grand et fort, maître de lui-même, un homme sachant se montrer impitoyable et vengeur. Et pourtant, il y a ici quelque chose de différent. En effet, ce combattant aguerri-là éprouve et montre de sentiments sincères. Il aime ses proches, que cela soient ses femmes ou ses amis. Il est en outre capable de respect pour l'autre, qu'il soit maître ou esclave. Plus loin encore, il est même capable d'empathie et de compassion. Voilà un guerrier bien surprenant.

En effet, loin de ses autres héros monolithiques et bodybuildés, forts et solides comme des rocs, David Gemmell se permet un plaisir coupable, celui de s'attacher à décrire un héros beaucoup plus sensible que les autres.

Et c'est à travers des épreuves émotives très fortes que l'auteur présente son héros humanisé. Le lecteur ému assiste au triste décès de la mère de Parménion et à la douleur de l'enfant. Ensuite, ce même lecteur parcourt l'adolescence de Parménion victime de la hargne de ses compagnons. Et d'autres épisodes douloureux s'enchaîneront pour brosser le portrait d'un Parménion complexe et ayant survécu à des épreuves douloureuses.

Hormis cet aspect plutôt intéressant car il dépeint des personnages, certes relativement classiques, mais malgré tout plus humains que d'habitude, David Gemmell a également intégré un élément toujours sympathique, le cadre historique. Nous voici plongés dans l'antiquité, en 380 avant Jésus-Christ, quand Sparte, Athènes et Thèbes se disputaient la suprématie du monde grec pendant que d'autres royaumes tels que la Macédoine, la Thessalie, l'Illyrie ou encore la Thrace attendaient dans l'ombre leur heure de gloire. C'est toujours un grand plaisir de lire des aventures qui se passent dans cette époque de l'histoire. Et la fascination que l'on éprouve à la plongée dans l'incroyable monde militaire spartiate est grandement récompensée car la période adolescente du héros couvre de nombreuses pages.

En sus d'une intrigue intéressante et de personnages émouvants, le lecteur rencontre dans Le Lion de Macédoine de nombreuses perles comme les diverses intrigues royales ou, ô merveille, la peste s'abattant sur Thèbes.

Emotion, suspense, action, c'est le tiercé gagnant, non ?

Angélique Boloré
28/03/2015
Bookmark and Share

Page précédente    Revenir en haut de la page    Imprimer   Creer PDF

Sueurs Froides.fr > Critique > Chroniques Infernales
Vous aimez Le lion de Macédoine ?
Moteur de recherche
Tout est bénévole – si ce n’est pas déjà fait, versez votre obole annuelle à l'association Sin'Art : 5 €