Le Père Noël Contre les Martiens

Santa Claus Conquers The Martians


ORIGINE
USA
Le Père Noël Contre les Martiens Affiche

ANNEE
1964
REALISATION

Nicholas Webster

INTERPRETES
John Call
Leonard Hicks
Victor Stiles
Donna Conforti
AUTEUR DE L'ARTICLE: Cédric Bourgeois
SES DERNIERS ARTICLES
Trilogy of Terror
A Louer
Strange Circus
Black Sheep

Critique Le Père Noël Contre les Martiens
LE PERE NOEL CONTRE LES MARTIENS est un film à ne louper pour rien au monde. Quel enthousiasme, me direz-vous. Eh bien oui, et ceci pour de multiples raisons qui font de ce film américain des années soixante une œuvre culte à condition d'avoir beaucoup d'humour et de recul.

Les Martiens, n'ayant personne pour donner à leurs chers chérubins des cadeaux, vont entreprendre une mission sur Terre avec comme objectif, le kidnapping du père noël (John Call). Le scénario vole très haut et après quelques minutes de visionnage, on pense à ces mauvais films mormons des années soixante dix, réalisés avec deux francs six sous.

Les Martiens Kimar, Voldar et Dropo ressemblent étrangement aux humains mais peinturlurés tout simplement de vert. De plus, nos chers voisins extraterrestres vivent dans des décors très typés hippie, mais hippie du pauvre où l'on prie pour une seule chose : qu'un acteur ne trébuche pas sur un quelconque objet afin de détruire le décor en carton pâte. Censés représenter un espace futuriste ou du moins différent des habitats de notre planète, les décors ne sont qu'une pâle copie de nos cuisines genre 'ikéa'. Effectivement, on a plus l'impression d'être dans un espace de démonstration sur une foire expo que sur Mars, ou du moins ailleurs que sur Terre. Levaisseau spatial est à l'image de leur salon, c'est-à-dire tout aussi risible. Toutefois, pour les gens qui voudraient se lancer dans la fabrication d'un tel engin, sachez que le tableau de bord d'une voiture pour le cockpit et des tournevis pour les commandes feront l'affaire. En tout cas le chef décorateur du film, lui, ne s'en est pas privé.

Pour conclure, le pôle nord est aussi glacial que...rien, et les ours qui y habitent sont aussi effrayants et bien faits que les marionnettes du Muppet Show. Bref, si la direction artistique est d'une pauvreté quasi inégalable, on ne peut pas reprocher à ce film son côté enfantin et assez humble. Effectivement, si l'histoire reste assez classique dans son déroulement, Webster tente malgré tout de rendre attachant ses personnages en nous présentant des Martiens plutôt sympas, ce qui reste rare pour l'époque et pour une entité extraterrestre. Les martiens vont donc rencontrer de jeunes enfants, Billy et Betty, qui les conduiront jusqu'au repaire du père noël, puis tout ce beau monde se rendra sur Mars où ils auront affaire à certains Martiens récalcitrants, hostiles au gros bonhomme rouge. Une hostilité assez intelligente enfin de compte dénonçant la supercherie commerciale qu'est la fête de noël. Toutefois, la magie d'un tel événement prendra le dessus et les méchants zouaves se verront punir comme il se doit dans une séquence rappelant le délire burlesque du film de Blake Edwards, THE PARTY.

Bon film de série Z, il faut quand même dire ce qui est, LE PERE NOEL CONTRE LES MARTIENS est un film qui mérite amplement sa place dans les grilles télé de fin d'année. Il plairait sûrement au plus grand nombre, à commencer par les enfants. On se souviendra pour finir de l'excellent générique de fin, un karaoké invitant les spectateurs à reprendre le thème musical du film « Hurray for Santa Claus », un thème qui n'a pas du échapper au cinéaste « Z », Richard J Thomson.

Cédric Bourgeois
22/12/2009
Bookmark and Share

Page précédente    Revenir en haut de la page    Imprimer   Creer PDF

Sueurs Froides.fr > Critique > Retrospective

Le film est disponible à l'achat sur le site Sin'Art :
Le Père Noël Contre Les Martiens DVD Zone 2 10 €
Vous aimez Le Père Noël Contre les Martiens ?
En vente sur Sin'Art
  • Pochette Le Père Noël contre les Martiens - DVD  Zone 2
    DVD Zone 2
    10€
Moteur de recherche
Tout est bénévole – si ce n’est pas déjà fait, versez votre obole annuelle à l'association Sin'Art : 5 €