Le regard des Gorgones


Le regard des Gorgones Affiche

LITTÉRATURE
Critique Littéraire Le regard des Gorgones
Dijon est décidément une ville fantastique ! On y trouve ainsi LA CLE D'ARGENT, dont nous parlons souvent ici, mais aussi LES AVENTURIERS DE L'ART PERDU. Dans les années 90, leur NUITS BLANCHES nous avait régalé de dossiers sur MARC AGAPIT (attention génie !) ou JOSE RAMON LARRAZ . Aujourd'hui, c'est le BOUDOIR DES GORGONES qui a pris la suite avec déjà 20 numéros !

Le concept est fascinant : republier des textes fantastiques français tombés dans le domaine public (c'est à dire libres de droits d'auteurs). Autant de merveilles méconnues (ou franchement inconnues !) qui prouvent une fois de plus combien le fantastique, contrairement à une idée reçue, est profondément ancré dans la culture française, et ce dès le 19ème siècle ! Ceux qui n'y croiraient pas encore peuvent se plonger aussi dans l'excellent PETIT MUSEE DES HORREURS chez BOUQUINS, qui les surprendra, ou encore faire les bouquinistesà la recherche des 261 ANGOISSE du FLEUVE NOIR. Il y a de quoi lire pour qui voudrait un peu se démarquer de l'hégémonie anglo-saxonne dans le fantastique, le macabre et l'épouvante.

LE BOUDOIR DES GORGONES, quand il le peut, ajoute un plus informatif et critique, thématique ou bio-bibliographique, aux textes publiées qui en fait un passionnant outil pour le chercheur autant qu'une source de plaisir pour tout lecteur. PHILIPPE GONTIER a eu aussila bonne idée de reproduire des illustrations d' époque dans sa revue, qui lui donnent un charme suranné supplémentaire.

Non content de dénicher des curiosités fantastiques (ou d'anticipation ancienne), LE BOUDOIR publie aussi deux séries d'aujoud'hui consacrée à des détectives de l'occulte : L'INCONNU CHASSE LES SPECTRES et LES ENQUETES DU COMMISSAIRE CLES. Des séries signées par différents auteurs mais toujours aussi soigneusement.

Qu dire de plus si ce n'est que les numéros 8, 9 et 19, consacrés à l'horreur végétale, sont à découvrir absolument. Le sujet est aussi passionnant que méconnu. Le récent succès de RUINES, tant au cinéma qu'en roman, devrait en donner envie aux plus curieux, qui veulent aller plus loin. Mais n'est-ce pas là une caractéristique des véritables amateurs de fantastique et de bizarre ?


Informations

Patryck Ficini
26/08/2009
Bookmark and Share

Page précédente    Revenir en haut de la page    Imprimer   Creer PDF

Sueurs Froides.fr > Critique > Chroniques Infernales
AUTEUR DE L'ARTICLE: Patryck Ficini
SES DERNIERS ARTICLESSES FILMS FETICHES
L'Ombre Noire
Le Cabinet du Diable
Les Prédateurs de l'Ombre
Pont-Saint-Esprit, les cercles de l'enfer
Tequila Molotov pour OSS 117
Django
Frayeurs
Goldfinger
Keoma
L’Au-delà

Vous aimez Le regard des Gorgones ?
Moteur de recherche
Tout est bénévole – si ce n’est pas déjà fait, versez votre obole annuelle à l'association Sin'Art : 5 €