Le Sens Du Devoir III

Huang jia shi jie zhi III: Ci xiong da dao


ORIGINE
HK
Le Sens Du Devoir III Affiche

ANNEE
1987
REALISATION
Arthur Wong
Brandy Yuen
INTERPRETES
Cynthia Khan
Hiroshi Fujioka
Sai-Kit Yung
Michiko Nishiwaki
Huah Yueh
Paul Chun
Bennett Pang
Dick Wei
Critique Le Sens Du Devoir III
{Photo 1 de Le Sens Du Devoir III} C'est en 1987 que la belle Michelle Yeoh décide de prendre sa retraite (elle est depuis, heureusement, revenue sur sa décision), il apparaissait alors évident que ce départ allait mettre un terme à la série des LE SENS DU DEVOIR. En effet, les deux premiers films (réalisés par Corey Yuen en 1985 et David Chung en 1986) tournaient autour du personnage campé par la belle Michelle qui distribuait moult torgnoles entre deux cascades spectaculaires. Mais c'était sans compter sur des producteurs peu scrupuleux bien décidés à continuer de spéculer sur le dos d'une franchise très rentable...

LE SENS DU DEVOIR III articule son récit autour de Rachel Yeung, une jeune policière aux méthodes plutôt musclées qui est mutée dans la brigade criminelle dirigée par son oncle. Celui-c{Photo 2 de Le Sens Du Devoir III} i souhaitant la protéger l'envoie escorter un policier japonais venu enquêter sur un couple de braqueurs, il pense que cette mission sera tranquille. Toutefois, ce duo maléfique s'avère être une version hard de Bonnie & Clyde, et tout va dégénérer jusqu'au carnage ultime...

Particulièrement différent des autres volets de la série cet opus III s'avère d'une très grande noirceur, le second degré des premiers YES MADAM! s'estompe au profit d'une plus grande cruauté. Il y a même, chose rare dans ce genre de films, une scène de sexe assez torride. Les deux réalisateurs inexpérimentés, Arthur Wong (un chef opérateur qui n'a signé que deux pelloches) et Brandy Yuen (un acteur qui s'est timidement essayé à la mise en scène sur quatre bobines), ne s'imposent aucune limite. O{Photo 3 de Le Sens Du Devoir III} n les devine énormément « pris en main » par la direction artistique.

En effet, les scènes d'action sont chorégraphiées avec maestria par, entre autre, Tony Leung Siu Hung (qui assiste Liu Chia-Lang sur DRUNKEN MASTER II en 1994, c'est dire). Le film privilégie, et de loin, le pugilat, au détriment du récit. A l'exemple du couple de voleurs dont la caractérisation est amoindrie, en effet cet idéaliste malade et cette « salope magnifique » méritaient mieux. Ils enchaînent les meurtres sans faire preuve du moindre remords, d'où un désintérêt croissant des spectateurs pour ces personnages. Heureusement les scènes de baston d'une sauvagerie inouïe s'enchainent sans laisser à l'amateur de mandale made in HK le moindre répit. Cette succession de violence est servie par un{Photo 4 de Le Sens Du Devoir III} e distribution particulièrement réussie concernant les rôles féminins.

La belle japonaise homicide est magistralement interprétée par la sculpturale Michiko Nishiwaki. Cette actrice rare aux capacités physiques extraordinaires fut découverte par Sammo Hung pour LE FLIC DE HONG-KONG avec Jackie Chan, en 1985. Elle y affrontait Sibelle Hu lors du final. Aujourd'hui elle est cascadeuse dans de grosses productions US comme KILL BILL 1 & 2 (Quentin Tarantino-2003 et 2004) ou MEMOIRES D'UNE GEISHA (Rob Marshall-2005).

L'héroïne est campée par la charmante Cynthia Khan qui s'impose ici comme la digne héritière de Michelle Yeoh. Cette actrice largement aussi jolie que son aînée et peut-être meilleure artiste martial n'a jamais réussi à devenir une star internationale. Elle a fini sa carrière en essayant de singer tristement la grande Michelle avec un remake poussif de YES MADAM! (Chun Leung Chan-1995).

LE SENS DU DEVOIR III s'impose dès son prologue (un casse dans une bijouterie qui tourne au massacre) comme un film d'une brutalité extrême, le tout au détriment des personnages complètement déshumanisés. La jolie fliquette fait bien son travail mais l'absence d'humour handicape sérieusement le tout, d'autant que l'aspect « buddy movie » très présent dans les deux premiers volets est ici absent tant le coéquipier de Cynthia Khan est inexistant. A l'image du reste de la série, LE SENS DU DEVOIR III constitue un sommet en matière d'action et d'ultra-violence, toutefois, l'absence de second degré désarçonnera les fans de la première heure.

Jérôme Pottier
30/01/2010
Bookmark and Share

Page précédente    Revenir en haut de la page    Imprimer   Creer PDF

Sueurs Froides.fr > Critique > Asian Scans
AUTEUR DE L'ARTICLE: Jérôme Pottier
SES DERNIERS ARTICLESSES FILMS FETICHES
Le Doux Parfum D'Eros
Journal Erotique D'Une Infirmière
Les Etrangleurs De Bombay
L’Empreinte Du Dragon Rouge
The Devil-Ship Pirates
Dawn of the Dead
Evil Dead
Le Dernier Face à Face
Les Frissons de l’Angoisse
Rambo


Le film est disponible à l'achat sur le site Sin'Art :
Le Sens Du Devoir 3 DVD Zone 2 15 €
Vous aimez Le Sens Du Devoir III ?
En vente sur Sin'Art
  • Pochette Le Sens Du Devoir 3 - DVD  Zone 2
    DVD Zone 2
    15€
Moteur de recherche