Les Déportées de la Section Spéciale SS

Le Deporte della Sezione Speciale SS


ORIGINE
Italie
Les Déportées de la Section Spéciale SS Affiche

ANNEE
1973
REALISATION

Rino di Silvestro

INTERPRETES
John Steiner
Lina Polito
Critique Les Déportées de la Section Spéciale SS
{Photo 1 de Les Déportées de la Section Spéciale SS} Je ne vous apprendrais rien en vous disant qu'il y a les films agréables à regarder et les autres dont la vision relève de la sinécure. Eh bien, LES DEPORTEES DE LA SECTION SPECIALE SS fait partie de la... seconde catégorie.

Le film se fait un devoir de nous conter l'Horreur (avec un grand H) qu'ont vécue une poignée de jeunes femmes hostiles au régime nazi. Elles se retrouvent dans un petit (budget oblige) camp de concentration. Elles sont sensées servir à des expériences dont nous ne serons pas témoins. De même, elles doivent servir aux expériences (sexuelles) du commandant. Encore une fois, nous ne serons pas plus les témoins de ces expériences-là que des précédentes. Le commandant qui di{Photo 2 de Les Déportées de la Section Spéciale SS} rige ce camp reconnaît l'une des filles et en fait sa protégée. Tania n'acceptera pourtant à aucun moment de se laisser dominer par lui (dommage). Elle va même jusqu'à l'humilier en faisant, devant lui, une fellation à Dober, son " domestique ". Un domestique avec lequel le commandant lie une relation ambiguë, proche de l'homosexualité (" masse-moi les jambes ").

Voilà, en gros le thème du film. Le réalisateur tente de construire son truc sur ce mince scénario et de faire passer l'ensemble pour une oeuvre cinématographique. Tout, absolument tout, est pathétique. L'interprétation est lamentable, les décors sont minimalistes à un point tel que cela en devient presque du foutage de gueule. Le s{Photo 3 de Les Déportées de la Section Spéciale SS} cénario est également ponctué de nombreuses incohérences. Par exemple, les filles n'arrêtent pas de se plaindre de ce qu'on leur fait endurer. Pourtant, elles peuvent facilement s'échapper. Elles ont même le droit de quitter leur cellule en pleine nuit pour aller réveiller la Kapo. Une Kapo que l'on nous dépeint ignoble dès le début du film mais qui est tout même suffisamment consciencieuse pour se lever en pleine nuit et de s'enquérir de l'état de santé de l'une des détenues.

Bref le peu de chose qui se déroule à l'écran est souvent inepte. En réalité, le plus fort dans LES DEPORTEES, c'est les dialogues. Ils sont débités avec fort peu de conviction par des acteurs dont la performance estproche de l'amateurisme. C'est peu charitable de se moquer, mais je ne peux m'empêcher de vous livrer quelques commentaires échangés entre les détenues :

- Ouah, t'as des chocolats, t'as de la chance !

- J'aimerais que le genre humain disparaisse, ainsi il ne resterait plus que les cris, les imprécations, les blasphèmes, les rêves... ( j'ai rien compris !)

Notre cher commandant n'est pas en reste non plus :

- Dr Schobert ? Comme le musicien, non ?

En plus d'être bêtes, les détenues n'hésitent pas à dénoncer leurs camarades d'infortune pour un bout de pain. Bref, on ne peut pas dire qu'elles attirent la compassion du spectateur.

Il n'y a donc pas grand-chose à sauver de ce film. L'érotisme est proche du zéro si ce n'est un ou deux gros plans sur des poils pubiens et des " visites gynécologiques " dont on ne verra rien de toute façon. Il n'y a pas non plus d'extravagance dans le domaine de l'horreur. Le scénario est également terriblement mou et inintéressant. La réalisation se moque du spectateur qui s'est malencontrueusement perdu devant ce film. La seule chose qui reste à sauver des DEPORTEES est l'interprétation de John Steiner qui incarne un obsédé sexuel, sadique de surcroît, mais qui souffre du traitement malheureux d'un réalisateur sans talent. Comme beaucoup de films du genre, LES DEPORTEES DE LA SECTION SPECIALE SS est un navet à s'en faire un gros caca sur la tête !

André Quintaine
22/12/2009
Cet article est paru dans Sueurs Froides n°17
Cliquer ici pour télécharger ce numéro
Bookmark and Share

Page précédente    Revenir en haut de la page    Imprimer   

Sueurs Froides.fr > Critique > Retrospective
AUTEUR DE L'ARTICLE: André Quintaine
SES DERNIERS ARTICLESSES FILMS FETICHES
Sandy Blanco
Avant l'Aube
Planet of Dinosaurs
Bad Boy Bubby
Amusement
Frayeurs
Freaks
Les Griffes de la Nuit
Made in Britain
Massacre à la Tronçonneuse


Le film est disponible à l'achat sur le site Sin'Art :
Deported Women Of The Special Section / Escape From Women's Prison DVD Zone 1 13.72 €
Vous aimez Les Déportées de la Section Spéciale SS ?
En vente sur Sin'Art
  • Pochette Deported Women Of The Special Section / Escape From Women's Prison - DVD  Zone 1
    DVD Zone 1
    13.72€
Moteur de recherche
Tout est bénévole – si ce n’est pas déjà fait, versez votre obole annuelle à l'association Sin'Art : 5 €