Les deux visages du Dr Jekyll

The Two Faces of Dr Jekyll


ORIGINE
Angleterre
Les deux visages du Dr Jekyll Affiche

ANNEE
1960
REALISATION

Terence Fisher

INTERPRETES
Paul Massie
Dawn Addams
Christopher Lee
David Kossoff
Francis De Wolff
AUTEUR DE L'ARTICLE: Philippe Chouvel
SES DERNIERS ARTICLESSES FILMS FETICHES
L'enfant miroir
The Mutilator
La dernière orgie du troisième Reich
Sex Wars
La falaise mystérieuse
Danger Diabolik
Femina Ridens
La Dame Rouge Tua 7 Fois
Les Démons
L’Abominable Docteur Phibes

Critique Les deux visages du Dr Jekyll
{Photo 1 de Les deux visages du Dr Jekyll} Henry Jekyll est un scientifique spécialisé dans l'étude du comportement. Il s'intéresse à la dualité de l'homme, et est persuadé que chaque être possède une double personnalité dans laquelle le bien et le mal s'affrontent. Marié depuis six ans à Kitty, il délaisse sa femme, menant une vie austère et entièrement vouée à ses travaux dans son laboratoire. Son seul ami, Paul Allen, profite de sa charité pour lui soutirer de l'argent. Il est aussi l'amant de Kitty.

Jekyll pense avoir trouvé un sérum en mesure d'attester la véracité de ses recherches. Après l'avoir testé sur un singe de façon concluante, il s'injecte la drogue...

Après avoir adapté pour la Hammer « Dracula » de Bram Stoker ainsi que « Frankenstein » de Mary Shelley, il était t{Photo 2 de Les deux visages du Dr Jekyll} out naturel que Terence Fisher poursuive son tour d'horizon de la littérature fantastique en réalisant sa version de « L'étrange cas du Dr Jekyll et de Mr Hyde », nouvelle écrite par l'écossais Robert Louis Stevenson en 1886. Cette œuvre traitant du dédoublement de la personnalité, l'un des thèmes forts de la psychanalyse, ne tarda pas à être adaptée au cinéma, et ce dès 1908. Les versions les plus connues jusqu'alors étaient celles de Rouben Mamoulian (1931) et Victor Fleming (1941).

Pour ce film, Terence Fisher s'est entouré d'acteurs peu connus, à l'exception de Christopher Lee, bien sûr, qui excelle dans un rôle de dandy décadent, cynique et dénué de toute morale. Dawn Addams jouera la même année dans LE DIABOLIQUE DOCTEUR MABUSE,{Photo 3 de Les deux visages du Dr Jekyll} de Fritz Lang. FRANCIS DE WOLLF avait quant à lui participé déjà, l'année précédente, à deux longs métrages de Terence Fisher : LE CHIEN DES BASKERVILLE, et L'HOMME QUI TROMPAIT LA MORT. La surprise vient en fait du premier (double) rôle, confié à Paul Massie. En effet, l'acteur n'est pas une vedette attitrée de la firme anglaise. Mais le problème vient surtout du fait que Massie ne parvient pas vraiment à convaincre, autant dans son incarnation de Jekyll, que dans celle de Hyde. Et sa manière de rouler les yeux comme un possédé, puis d'arborer un sourire grimaçant auquel il ne manque que la bave aux lèvres s'avère hélas plus risible que terrifiante, de même que la manifestation de son conflit intérieur, tiraillé entre ses deux personnalité{Photo 4 de Les deux visages du Dr Jekyll} s.

Mais peut-on lui faire porter l'entière responsabilité de ce jeu outrancier, qui manque passablement de subtilité ? Ou plutôt, ne doit-on pas plutôt reprocher à Fisher d'avoir voulu privilégié l'aspect psychanalytique de son personnage central, au détriment du côté fantastique ? Avec le recul, il apparaît que le réalisateur a trop délaissé l'horreur qui était l'essence de la nouvelle, cantonnant son infortuné héros dans une approche freudienne, et dans laquelle l'épouvante reste trop en retrait.

Il faudra attendre onze ans, avant que la Hammer ne se penche une seconde (et dernière) fois sur « L'étrange cas du Dr Jekyll et de Mr Hyde ». Une adaptation cette fois confiée à Roy Ward Baker, qui détourne à merveille le mythe avec son DOCTEUR JEKYLL AND SISTER HYDE, œuvre gothique sulfureuse surclassant en tous points l'opus de Terence Fisher.

On ne peut toutefois pas en vouloir au réalisateur emblématique de la Hammer d'avoir tenté une approche du thème assez pauvre en éléments fantastiques. On peut par contre regretter le choix de Paul Massie, et estimer qu'un Peter Cushing eût été bien meilleur dans un tel rôle. On se consolera avec la prestation de Christopher Lee, une apparition furtive d'Oliver Reed, et quelques scènes de cabaret sympathiques : un french-cancan endiablé, notamment, et une charmeuse de serpent très sexy.

Mais comparé à la plupart des autres films que Terence Fisher réalisa pour la firme anglaise, LES DEUX VISAGES DU DR JEKYLL fait plutôt pale figure.

Philippe Chouvel
22/12/2009
Bookmark and Share

Page précédente    Revenir en haut de la page    Imprimer   Creer PDF

Sueurs Froides.fr > Critique > Retrospective

Le film est disponible à l'achat sur le site Sin'Art :
Les Deux Visages Du Docteur Jekyll DVD Zone 2 13 €
Schlag 12 In London DVD Zone 2 16 €
Vous aimez Les deux visages du Dr Jekyll ?
En vente sur Sin'Art
  • Pochette Les Deux Visages du Docteur Jekyll - DVD  Zone 2
    DVD Zone 2
    13€
  • Pochette Schlag 12 in London - DVD  Zone 2
    DVD Zone 2
    16€
Moteur de recherche
Tout est bénévole – si ce n’est pas déjà fait, versez votre obole annuelle à l'association Sin'Art : 5 €