Les Spectres d'Eiffel


ORIGINE
France
Les Spectres d'Eiffel Affiche

LITTÉRATURE
ANNEE
2017
AUTEUR

Fierobe François

AUTEUR DE L'ARTICLE: Patryck Ficini
SES DERNIERS ARTICLESSES FILMS FETICHES
Le Colt et l'Etoile
Le Gros
Le Jeu
"Kustland", l'Invisible Menace
Les Yeux Bleus de la Mort
Django
Frayeurs
Goldfinger
Keoma
L’Au-delà

Critique Littéraire Les Spectres d'Eiffel
LES SPECTRES D'EIFFEL, emballé sous une couverture de toute beauté signée Léo Gontier, est le second François Fierobe à la Clef d'Argent, après LA MEMOIRE DE L'ORCHIDEE. Comme dans ce recueil de nouvelles apprécié ici en son temps, Fierobe s'y montre d'une constante inventivité. Chaque idée en entraîne une autre, à son tour développée à son maximum. Une façon de faire qui rappelle l'immense Serge Brussolo, roi incontestable de l'imagination débordante. Mais attention, Fierobe serait en ce cas un Brussolo au style impeccable, à l'écriture aussi soignée que vraiment belle. Une écriture surannée, certes, assimilable à celle des auteurs français du début du vingtième siècle. Et justement : une écriture qui pousserait presque à se dire : « on écrivait infiniment mieux... avant » ! Et pourtant, nous pouvons laisser tomber la nostalgie peut-être excessive ; François Fierobe est bien un écrivain d'aujourd'hui.

LES SPECTRES D'EIFFEL dévoile mille et un mystères de la célèbre tour à travers maintes anecdotes aussi vraisemblables qu'elles sont pour la plupart... vraisemblablement inventées de toutes pièces par cet auteur incroyablement créatif !

On y suit avec intérêt sinon avec passion l'enquête, la quête pourrait-on dire, d'un érudit parmi d'autres érudits, au sein de sociétés occultes plus folles les unes que les autres - qui évoquent un célèbre ouvrage de Guy Breton par leur excentricité même. LES SPECTRES D'EIFFEL est un formidable voyage poétique au pays des ectoplasmes et des inventions spirites. On nage dans des eaux féériques, parfois macabres, entre fantastique pur et merveilleux scientifique.

L'imagination de Fierobe semble n'avoir que peu de limites. Comme nous l'avions dit de LA MEMOIRE DE L'ORCHIDEE, certains écrivains nourriraient des livres entiers avec chacune des idées développées dans ce qui est tant un roman qu'une compilation de faits étonnants. Etonnants comme la chute d'un éléphant de la tour Eiffel (écrasant au passage un couple d'amoureux !), étonnants comme l'usage d'une guillotine sur la tour (un passage très outrancier du roman, voire très Grand-Guignol !). Ces faits, nous l'avons dit, deviennent crédibles par l'abondance de détails véridiques ou vraisemblables dispensés par Fierobe. Il y a des dates, des détails, des informations précises qui font vrai, c'est absolument bluffant.

LES SPECTRES D'EIFFEL appartient à la collection LoKhale, bien connue de nos lecteurs. Comme toujours, un petit dossier achève la lecture en ouvrant d'autres perspectives. Cette fois c'est la culture d'un certain Jean Mazepin, éditeur du PIETON SINGULIER, une sorte de fanzine sur Paris, qui est mise à contribution.

Les amoureux du plus célèbre monument de la Ville Lumière seront aux anges avec ce petit bijou qui le célèbre avec beaucoup de talent. Il est en effet très difficile de résister au double assaut d'une belle écriture, pleinement maîtrisée, et d'une imagination affolante.

Patryck Ficini
07/09/2017
Bookmark and Share

Page précédente    Revenir en haut de la page    Imprimer   Creer PDF

Sueurs Froides.fr > Critique > Chroniques Infernales
Vous aimez Les Spectres d'Eiffel ?
Moteur de recherche
Tout est bénévole – si ce n’est pas déjà fait, versez votre obole annuelle à l'association Sin'Art : 5 €