Lovecraft : le Dernier Puritain


ORIGINE
France
Lovecraft : le Dernier Puritain Affiche

LITTÉRATURE
ANNEE
2011
AUTEUR

Monget Cédric

Critique Littéraire Lovecraft : le Dernier Puritain
Fascinant écrivain que Lovecraft, bien sûr. Ses univers et ses créatures ont assurément révolutionné le fantastique, l'épouvante et la science-fiction au début du vingtième siècle. Comme si cela n'avait pas suffi à la légende lovecratienne, l'homme, que l'on découvrit à travers son incroyable correspondance avec des gens connus, tel Robert Ervin Howard, et moins connus, passionna bien vite ses fans autant que ses écrits - ou presque. Il faut dire qu'H.P.L. avait une personnalité originale, voire étrange, et des opinions sur un très grand nombre de sujets. Des opinions parfois discutables dont on se servit à tort pour démolir l'auteur. Or, qu'on le veuille ou non, le racisme et la misanthropie lovecraftiennes sont au coeur de son oeuvre. On ne peut juger un artiste aux mauvais sentiments qui l'animent, telles des opinions politiques, aussi contestables soient-elles. On peut certes les reprocher à l'homme ; en aucune façon, à l'écrivain. Ce dernier ne doit être jugé qu'en fonction de sa créativité et de son talent.

Cédric Monget est l'auteur de LOVECRAFT LE DERNIER PURITAIN, à la CLEF D'ARGENT, une étude passionnante qui revient là-dessus mais aussi et surtout sur lesoptions religieuses, athées même si entachées du puritanisme de sa région natale, de Lovecraft, elles-aussi indispensables pour saisir les fondements de la mythologie qui sous-tend une bonne part de son oeuvre. Il pourrait paraître paradoxal pour un athée d'avoir créé des dieux, fussent-ils extra-terrestres, et des cultes ténébreux. Il n'en est rien, comme le démontre Monget. Lovecraft joua avec la religion comme avec l'occultisme, en étant profondément conscient d'écrire de la fiction - même si d'aucuns, peut-être naïfs, pensèrent ensuite le contraire !

LE DERNIER PURITAIN, peut-être à réserver davantage aux connaisseurs qu'aux néophytes, évite l'écueil de l'intellectualisme universitaire, souvent illisible et ennuyeux, pour respirer, tout simplement, l'intelligence et la culture

Patryck Ficini
06/10/2011
Bookmark and Share

Page précédente    Revenir en haut de la page    Imprimer   Creer PDF

Sueurs Froides.fr > Critique > Chroniques Infernales
AUTEUR DE L'ARTICLE: Patryck Ficini
SES DERNIERS ARTICLESSES FILMS FETICHES
L'Ombre Noire
Le Cabinet du Diable
Les Prédateurs de l'Ombre
Pont-Saint-Esprit, les cercles de l'enfer
Tequila Molotov pour OSS 117
Django
Frayeurs
Goldfinger
Keoma
L’Au-delà

Vous aimez Lovecraft : le Dernier Puritain ?
Moteur de recherche
Tout est bénévole – si ce n’est pas déjà fait, versez votre obole annuelle à l'association Sin'Art : 5 €