Luther The Geek


ORIGINE
USA
Luther The Geek Affiche

ANNEE
1990
REALISATION

Carlton J. Albright

INTERPRETES
Edward Terry
Joan Roth
Stacy Haiduk
AUTEUR DE L'ARTICLE: Xavier Adam
SES DERNIERS ARTICLES
Ghost of Mae Nak
The Stink of Flesh
Zombie Commando
Chaos
Deadly Nam

Critique Luther The Geek
{Photo 1 de Luther The Geek} Dans les année 30, le jeune Luther assiste dans une foire à un spectacle où l'on utilise des pauvres ivrognes pour décapiter des poulets avec les dents. Lors de cette représentation, Luther prend alors goût au sang. En effet quelques années plus tard, il tue sauvagement trois personnes en les mordant à la gorge et en les laiss{Photo 2 de Luther The Geek} ant se vider de leur sang. De nos jours, après un long séjour de 20 ans dans un institut psychiatrique, Luther est libéré. Perdu dans cette société, Luther retrouve ses instincts meurtriers. Sa folie se déchaîne d'abord sur une pauvre grand-mère puis sur une paisible famille vivant dans une ferme isolée. Tour à tour les habita{Photo 3 de Luther The Geek} nts de cette demeure sont victimes de ce tueur fou. Pour survivre, ils n'ont pas d'autres solutions que de le tuer. Désormais, c'est eux ou lui.

LUTHER THE GEEK est un pur produit Troma qui plaira aux amateurs de la boîte de distribution de Lloyd Kaufman. En effet, le film possède un côté assez malsain lorsque Luther tue, tout en possédant un peu humour bien délirant. Cette production étonne et le film s'avère rapidement prenant. On éprouverait même de l'affection pour ce tueur lâché par un système médical fautif dans un monde où il n'a aucun repère.

Après de nombreux problèmes de censure, LUTHER THE GEEK est enfin disponible en France. Le seul reproche que l'on pourra faire à l'édition dvd de Uncut Movies est de présenter ce film avec une image très moyenne (attention au grain). Parmi les bonus, on trouve une interview de Lloyd Kaufman (Et en plus il parle français), du réalisateur Carlton J. Albright, une galerie d'affiches Troma et les bandes-annonces Uncut Movies.

Xavier Adam
22/12/2009
Cet article est paru dans Sueurs Froides n°25
Cliquer ici pour télécharger ce numéro
Bookmark and Share

Page précédente    Revenir en haut de la page    Imprimer   

Sueurs Froides.fr > Critique > Indie Eye
Vous aimez Luther The Geek ?
Moteur de recherche
Tout est bénévole – si ce n’est pas déjà fait, versez votre obole annuelle à l'association Sin'Art : 5 €