Monsieur Joe

Mighty Joe Young


ORIGINE
USA
Monsieur Joe Affiche

ANNEE
1949
REALISATION

Ernest B. Schoedsack

INTERPRETES
Terry Moore
Ben Johnson
Robert Armstrong
Frank McHugh
Douglas Fowley
Critique Monsieur Joe
{Photo 1 de Monsieur Joe} Produit en 1949 par Merian C. Cooper associé à John Ford, voici ce "Monsieur Joe Young" (Mighty Joe Young) qui décrit les aventures d'un singe géant élevé en Afrique par Jill (TerryMoore), la jeune fille du propriétaire d'un ranch africain. Mais voici que le promoteur de spectacle Max O'Hara (Robert Armstrong) persuade la jeune fille d'emmener son gorille en Amérique afin de faire un show dans une boîte de nuit : "Le Golden Safari" ! Mais un s{Photo 2 de Monsieur Joe} oir, trois ivrognes enivrent le singe qui, dans sa fureur, dévaste le cabaret. Le gorille est alors condamné à être abattu. O'Hara et Jill parviennent à le faire échapper de sa prison. Avant de regagner le bateau qui doit le ramener dans son pays natal, Joe sauve des enfants prisonniers d'un orphelinat en flammes... La séquence est filmée en sépia, c'est-à-dire que l'on a utilisé un filtre qui donne une couleur marron/rouge (rappelons que le film est en noir et blanc à l'origine).

Le scénario écrit par Ruth Rose est adorable et touchant ! On ne peut que s'émouvoir au début du film lorsque la jeune Jill berce son petit gorille sur "Beautiful Dreamer". Plus tard, dans le cabaret, la chanson sera jouée au piano par Jill au moment où le singe fait son entrée en la soulevant

Ernest Beaumont Schoedsack se retrouve derrière la caméra en compagnie de Willis O'Brien. Willis O'Brien s'occupe également des effets spéciaux et remporta d'ailleurs un prix décerné par la Royal Académie pour son Monsieur Joe. A ses côtés, il dispose d'une recrue de valeur, fervent admirateur du travail de son maître sur le KING KONG de 1933 : Ray Harryausen.

Après les fins tragiques des deux KING KONG qui voyaient les singes tour à tour périr en haut de l'Empire State Building abattu par des avions et se sacrifier afin de sauver un héros d'une mer déchaînée, MIGHTY JOE YOUNG, quant à lui, se termine sur une note optimiste ! Inoshiro Honda se servira d'ailleurs de cette fin moralisatrice pour son film de 1967 : LA REVANCHE DE KING-KONG.

Distribué par la R.K.O. MIGHTY JOE YOUNG sortit le 13 janvier 195O au Gaumont Palace et au Grand Rex à Paris. Malheureusement, le film ne rencontra pas de succès, ce qui est bien dommage car l'oeuvre possède d'énormes qualités, ne serait-ce que son final.

Eric Escofier
22/12/2009
Cet article est paru dans Sueurs Froides n°29
Cliquer ici pour télécharger ce numéro
Bookmark and Share

Page précédente    Revenir en haut de la page    Imprimer   

Sueurs Froides.fr > Critique > Retrospective
AUTEUR DE L'ARTICLE: Eric Escofier
SES DERNIERS ARTICLESSES FILMS FETICHES
Frankenstein 1970
Monolith Monsters
Leech Woman
The Deadly Mantis
L'Oasis des Tempêtes
La Malédiction d’Arkham
Le Bal des Vampires
Le Cimetière des Morts-Vivants
Les Maîtresses de Dracula
L’Empreinte de Frankenstein


Le film est disponible à l'achat sur le site Sin'Art :
Mighty Joe Young DVD Zone 1 20.41 €
Monsieur Joe DVD Zone 2 15 €
Vous aimez Monsieur Joe ?
En vente sur Sin'Art
  • Pochette Mighty Joe Young - DVD  Zone 1
    DVD Zone 1
    20.41€
  • Pochette Monsieur Joe - DVD  Zone 2
    DVD Zone 2
    15€
Moteur de recherche
Tout est bénévole – si ce n’est pas déjà fait, versez votre obole annuelle à l'association Sin'Art : 5 €