Ne nous jugez pas

Nous sommes ce que nous sommes


ORIGINE
Mexique
Ne nous jugez pas Affiche

ANNEE
2010
REALISATION

Jorge Michel Grau

INTERPRETES
Francisco Barreiro
Alan Chávez
Paulina Gaitan
AUTEUR DE L'ARTICLE: Mazel Quentin
SES DERNIERS ARTICLES
L'Étrange Festival 2015
Moonwalkers
The Visit - Une rencontre extraterrestre
Upstream Color
Chernozem

Critique Ne nous jugez pas
{Photo 1 de Ne nous jugez pas} Un homme d'un âge avancé meurt dans la rue et laisse derrière lui sa femme et ses trois enfants seuls. Endeuillée, cette petite famille va devoir s'adapter à une nouvelle situation qui donne au fils aîné la responsabilité de la maison et de sa subsistance. La difficulté est que cette famille possède un régime alimentaire bien particulier : elle ne se nourrit que de chair humaine.

Né à Mexico Jorge Michel Grau entreprend des études de cinéma et de mise en scène qu'il réussit avec brio. Après trois courts métrages et deux prix, il réussit à financer son premier long métrage, NE NOUS JUGEZ PAS, dans lequel il met en scène une vision sombre et dérangeante du Mexique.

Le casting est composé de jeunes acteurs comme Francisco Barreiro, dans le rôle d'Alfredo, le fils aîné responsable de sa famille après le décès de son père. L'acteur est aussi connu pour avoir été en tête d'affiche du film HERE COMES{Photo 2 de Ne nous jugez pas} THE DEVIL d'Adrián García Bogliano, mais aussi pour son rôle de Paco dans la comédie dramatique LES CHANSONS POPULAIRES. Alan Chávez qui interprète le rôle du second fils, est lui, peu connu sur les écrans. Il avait incarné le personnage d'Efraín il y a quelques années, dans PIECES DETACHEES, le drame d'Aarón Fernandez. C'est enfin Paulina Gaitan qui incarne Sabina, la dernière des enfants. Cette actrice un peu mieux connue que ses camarades, avait interprété le rôle de Sayra dans SIN NOMBRE de Cary Fukunaga,. Elle avait aussi joué dans TRADE - LES TRAFIQUANTS DE L'OMBRE, le film de Marco Kreuzpaintner qui traite de la prostitution, sorti il y a quelques années. Sa prestation, sans conteste la plus intéressante, propose de jouer sur plusieurs tableaux émotionnels à la fois. Mais modérons tout de suite nos propos car la direction d'acteurs du film est un point négatif important. A part la jeune P{Photo 3 de Ne nous jugez pas} aulina Gaitan, le casting ne brille pas forcément par ses propositions. Le propos tourne rapidement à l'hystérie ou renverse des sentiments de façon trop abrupte. Carmen Beato, qui joue le rôle de la mère, cumule tous ces défauts jusqu'à rendre son personnage indigeste. C'est ainsi que parfois la direction approximative des acteurs fait surgir des moments d'humour involontaire qui desservent grandement le sérieux du propos.

Mais attention ! Si le casting laisse parfois à désirer, le film n'en est pas pour autant inintéressant. C'est même plutôt le contraire. Ce film est parsemé d'excellentes idées, et c'est ce qui rend d'autant plus frustrant les quelques problèmes d'interprétation des acteurs.

En effet, le film de Jorge Michel Grau propose un traitement plutôt terre-à-terre avec l'ambition de tenir un discours politique très fort sur la réalité Mexicaine. Quelques thèmes pertinents apparaiss{Photo 4 de Ne nous jugez pas} ent alors, comme la déstructuration de la famille et de la société, le poids du patriarcat, ou encore la question sociale autour de l'alimentation. Cependant, aucun de ces thèmes n'est suffisamment développé pour devenir pertinent au point de justifier une intrigue lente et sans réel rebondissement.

Les liens entre la religion chrétienne et les rites pratiqués par la famille anthropophage semblent sous-jacents, mais ils ne sont jamais clairs ni même développés. Cette idée aurait pourtant pu structurer un discours tout à fait intéressant sur la société moderne.

Finalement c'est un constat plutôt « négatif » qui se dégage du film. Un constat qui tient plus de la frustration qu'il procure par moments, que d'un réel problème de réalisation. Ainsi, de nombreuses pistes intéressantes nous sont proposées sans jamais être réellement embrassées. NE NOUS JUGEZ PAS a ainsi, la fâcheuse tendance à nous laisser sur notre faim... le comble pour un film de cannibales !

On notera tout de même quelques réussites comme l'humour noir qui plane tout au long du film ; un ton parfaitement plaisant qui arrive à garder en haleine un spectateur parfois perdu.

Certaines scènes chocs sont aussi très bien amenées et arrivent à soutenir un rythme à des moments où la narration s'enlise. On retiendra par exemple le plan du visage tuméfié d'une prostituée : une vraie réussite. Les scènes de kidnappings sont elles aussi, très bien réalisées et arrivent à faire surgir un sentiment oppressant dans ce paysage urbain décadent.

En fin de compte, le film de Jorge Michel Grau, ne tient que peu de ses nombreuses promesses jusqu'à la fin. Les problèmes d'interprétation pèsent sur le rendu général, NE NOUS JUGEZ PAS, est au final, un film ambitieux qui retombe rapidement au fur et à mesure du développement de son intrigue.

Mazel Quentin
06/09/2013
Bookmark and Share

Page précédente    Revenir en haut de la page    Imprimer   Creer PDF

Sueurs Froides.fr > Critique > Review

Le film est disponible à l'achat sur le site Sin'Art :
We Are What We Are BLURAY Zone A 46.15 €
We Are What We Are DVD Zone 1 28.60 €
Vous aimez Ne nous jugez pas ?
Trailer Ne nous jugez pas
Tags du film
Cannibale, mexique,
En vente sur Sin'Art
  • Pochette We Are What We Are - BLURAY  Zone A
    BLURAY Zone A
    46.15€
  • Pochette We Are What We Are - DVD  Zone 1
    DVD Zone 1
    28.60€
Moteur de recherche
Tout est bénévole – si ce n’est pas déjà fait, versez votre obole annuelle à l'association Sin'Art : 5 €