Nechtaànomicon, tome 1


Nechtaànomicon, tome 1 Affiche

LITTÉRATURE
ANNEE
2017
AUTEUR

Manon Elisabeth d'Ombremont

AUTEUR DE L'ARTICLE: Sophie Schweitzer
SES DERNIERS ARTICLESSES FILMS FETICHES
England is mine
Jawbone
Mr Robot - saison 2
Der Samouraï
The american way
L'au-delà
Le bon, La brute et le Truand
Les yeux sans visage
Mulholland Drive
Suspiria

Critique Littéraire Nechtaànomicon, tome 1
Raphaël porte peut-être le nom d'un ange mais il est tout son contraire. L' Ar'narakhe Nechtaàn de son véritable nom est narcissique, cruel, possessif, et manque sacrément de self control. Aussi a-t-il mis au fer Abygaël, la sorcière qui porte son enfant, une progéniture diabolique au cœur d'un complot. Mais Abygaël parvient à s'enfuir. A elle seule, elle a le pouvoir de mettre en déroute les plans infernaux de Raphaël. Ce dernier va devoir affronter la colère de la sorcière et surtout sa vengeance.

Le NECHTAANOMICON, tome 1, est un récit qui va à l'encontre de quasiment tous les codes du genre. Le narrateur, personnage énigmatique que Raphaël tiendrait prisonnier quelque part, place au cœur de son récit un personnage tout sauf héroïque. Nechtaàn est plus qu'un anti-héros, c'est un méchant de ceux qu'on adore détester. Méchant, cruel, infantile, égocentrique, narcissique, possessif, il a quasiment tout les travers qu'on peut imaginer coller à un démon. Autant dire qu'il n'a rien d'héroïque. On peut le rapprocher d'un Frank Underwood (HOUSE OF CARD), à ceci près que passé la 3e saison, Frank est bien obligé de faire les choses correctement alors que Nechtaàn, lui, peut faire le mal autant qu'il le désire.

L'autre originalité c'est son antagoniste. Certes, il y a un ange pour s'opposer à Nechtaàn mais on comprend vite que l'ange en question n'est pas vraiment un saint. Quasiment aussi égocentrique que notre héros... Autant dire qu'au milieu de ces hommes cruels, tyranniques et misogynes, les femmes en prennent un coup. Et pourtant ce sont elles qui possèdent le véritable pouvoir.

Se dressant face au démon, la sorcière Abygaël s'avère être la seule à pouvoir le mettre en échec essentiellement parce qu'elle connaît ses points faibles mais aussi de par son désir de vengeance et de l'étrange lien vicieux les reliant l'un à l'autre. Bluenn et Livia, deux autres personnages féminins forts du roman sont également des femmes de prime à bord soumises, liées àdes hommes violents, mais qui s'avèrent au final être les seules à véritablement pouvoir faire face quand la tempête fait rage.

Roman de fantasy urbaine, le NECHTAANOMICON nous plonge dans un univers parallèle où les vampires, loups-garous et sorcières se sont mêlés aux humains sous les feux des projecteurs. Et dans ce monde parallèle, une véritable galerie de personnages hauts en couleur apparaît. Des personnages que l'auteur a tout d'abord incarné dans des jeux de rôles textuels avant de les placer dans son univers propre, forcément haut en couleur et empli de ténèbres.

Manon Elisabeth d'Ombremont n'en est, en effet, pas à son premier coup d'essai. Sa nouvelle Lune de Miel désormais disponible chez L'ivre book nous plonge dans l'univers sombre qu'aime tant l'auteur. Son héroïne n'est ni plus ni moins que l'embryon de ce que deviendra Blueen. Ensuite, il y a les Légendes Faës qui retracent l'histoire d'une fomoire dont la sœur tente de régner tant bien que mal sur la cour d'hiver dans un univers de faerie sombre. On retrouve dans les romans de cette jeune auteure les mêmes obsessions. Des histoires d'amour fortement contrariées, des personnages féminins brimés qui devront s'élever contre des hommes égoïstes et possessifs, et puis, et surtout, des méchants charismatiques aussi attachants qu'inquiétants.

Sophie Schweitzer
28/06/2017
Bookmark and Share

Page précédente    Revenir en haut de la page    Imprimer   Creer PDF

Sueurs Froides.fr > Critique > Chroniques Infernales
Vous aimez Nechtaànomicon, tome 1 ?
Moteur de recherche
Tout est bénévole – si ce n’est pas déjà fait, versez votre obole annuelle à l'association Sin'Art : 5 €