Old Boy


ORIGINE
Corée du Sud
Old Boy Affiche

ANNEE
2003
REALISATION

Park Chan-wook

INTERPRETES
Choi Min-sik
Yoo Ji-tae
Gang Hye-jung
Critique Old Boy
{Photo 1 de Old Boy} Ca partait bien pour Oh Dae-su. C'était le jour de l'anniversaire de sa bambine. Il avait fait le con et s'était retrouvé au commissariat, mais il allait pourtant pouvoir rentrer à temps pour fêter l'évènement. Il n'avait pas prévu de se faire enlever et enfermer dans une chambre pendant quinze ans...

Après quasiment vingt minutes sur la période du kidnapping, le métrage nous entraîne dans la quête de vérité de la victime du rapt. Une fois dehors, Oh Dae-su est (ça va de soi) tenté de laisser parler sa rage avant tout. Il va cependant lui falloir{Photo 2 de Old Boy} se contrôler s'il veut découvrir la raison de son enfermement.

Le spectateur est plongé dans une histoire de vengeance qui va au bout de son propos. La mise en scène est royale. L'identification au personnage est immédiate. Au début, on se demande vraiment ce qu'il fout là. Puis, la situation s'éclaire peu à peu dans nos esprits tandis qu'Oh Dae-su avance lentement vers la vérité, et quand celle-ci se dévoile enfin, on a mal pour lui. C'est alors qu'on repense aux scènes précédentes et que tout s'emboîte à merveille. C'est vraiment mené avec br{Photo 3 de Old Boy} io. L'acteur principal est criant de vérité (c'est le cas de le dire...) et sa fureur explose à l'écran sans fioritures aucune. Sa performance est bien surprenante. Il y a plusieurs passages où la bête qui sommeille en lui se réveille et ça fait très mal (les bruitages sont à ce sujet parfaitement appropriés). Je pense à ce grandiose plan-séquence où il règle leur compte à maints assaillants à l'aide d'un simple marteau. Cette scène est stupéfiante de par son efficacité et son déroulement. Un pur moment de violence sèche, extrêmement froid et crû, magnifique.

A part ça, l'ambiance sonore est superbe. Les thèmes sont hypnotiques et mélodieux. Yeong-Wook Jo, qui avait déjà travaillé avec Park Chan-wook sur l'excellent JOIN SECURITY AREA a su créer une atmosphère en parfaite harmonie avec les images, que ce soit cet air fredonné par le kidnappeur ou bien encore cette valse qu'on retrouve lors du générique final.

Basé sur un manga de Garon Tsuchiya et Nobuaki Minegishi qui ne devrait pas tarder à sortir en France, OLD BOY, comme d'autres films du réalisateur, est néanmoins emprunt d'une touche moralisatrice qui pourra rebuter. Personnellement, cela ne m'a pas trop gêné, même après une troisième vision. Mais je sais que certains ont trouvé ça dommage. Park Chan-wook en personne avoue faire des films parlant de moralité, le tout servi (dans plusieurs de ces œuvres), sur fond de vengeance.

Pour conclure, OLD BOY n'est pas mon long métrage favori de Park Chan-wook (celui-ci étant sans conteste JSA, une enquête passionnante à la frontière coréenne), mais il n'en reste pas moins un très bon film avec son lot de scènes monumentales.

Michaël Guarne
22/12/2009
Cet article est paru dans Sueurs Froides n°24
Cliquer ici pour télécharger ce numéro
Bookmark and Share

Page précédente    Revenir en haut de la page    Imprimer   

Sueurs Froides.fr > Critique > Asian Scans
AUTEUR DE L'ARTICLE: Michaël Guarne
SES DERNIERS ARTICLESSES FILMS FETICHES
Chaw
Tiger Cage 3
Tiger Cage 2
Tiger Cage
Mad Detective
Le Tombeau des Lucioles
Mulholland Drive
Old Boy
Shaun of the Dead
Taxi Driver

Vous aimez Old Boy ?
Moteur de recherche
Tout est bénévole – si ce n’est pas déjà fait, versez votre obole annuelle à l'association Sin'Art : 5 €