Open grave


ORIGINE
USA
Open grave Affiche

ANNEE
2013
REALISATION

Gonzalo López-Gallego

Critique Open grave
{Photo 1 de Open grave} John se réveille la mémoire embrumée au fond d'une fosse commune emplie de cadavres. Il parvient à s'en sortir et erre jusqu'à une grande demeure perdue dans la campagne environnante où se trouvent cinq autres personnes, toutes également amnésiques, sauf une chinoise muette avec qui il est hélas presque impossible de communiquer. Qui sont-ils et que font-ils là ? Et pourquoi la propriété est-elle entourée de macchabés fichés en terre comme des épouvantails ? Et puis surtout, John est-il responsable de tous ces cadavres ? Est-il un meurtrier qui s'ignore ? Retrouver la mémoire pourrait dans ce cas s'avérer douloureux.

Gonzalo López-Gallego n'est pas inconnu des amateurs : on lui dit APPO{Photo 2 de Open grave} LO 18 en 2011, mais aussi LES PROIES (aka LE ROI DE LA MONTAGNE ou, en version originale, EL REY DEL MONTANA) qui a fait le tour des festivals de genre en 2007 et avait bénéficié d'une sortie en salles en France.

Au casting, on retrouve Sharlto Copley, dont la filmographie est toute entière dédiée au genre : DISTRICT 9, THE A-TEAM (L'AGENCE TOUT RISQUE), EUROPA REPORT (chroniqué lors du BIFFF 2013), ELYSIUM (ouverture du BIFFF 2013), OLDBOY (la version de Spike Lee) et MALEFICENT. Thomas Kretschmann (Lukas) fait aussi partie de l'aventure. On l'a vu dans LE SYNDRÔME DE STENDHAL d'un Dario Argento qui le rappellera pour son DRACULA 3D, mais aussi, pour rester dans le thème vampirique, da{Photo 3 de Open grave} ns le BLADE II de Guillermo Del Toro. Il était aussi le Nikopol de IMMORTEL (AD VITAM) d'Enki Bilal et a fait partie de l'aventure du KING KONG de Peter Jackson et, pour revenir aux zombies, du RESIDENT EVIL : APOCALYPSE de 2004. Des infectés également croisés par Josie Ho (la muette chinoise) pour un bref rôle dans le CONTAGION de Steven Soderbergh. Erin Richard (Sharon) était doublement programmée au BIFFF 2014 puisqu'elle joue Krissy dans THE QUIET ONE, la nouvelle production de la Hammer, qui ouvrait le festival.

Dans ce sous-genre en soi que constituent les histoires d'amnésiques à la recherche de leur identité, OPEN GRAVE ne s'en sort pas mal. Certes, on comprend à mi-course où lescénario va nous mener, mais sans que cela n'obère notre plaisir de suivre les pérégrinations de nos protagonistes.

OPEN GRAVE tente de sortir de ornières des genres actuels, mais sans trop s'éloigner cependant. Il nous donne plutôt une variation sur un sous-genre actuellement roi (que nous ne révélerons bien entendu pas ici), qu'il n'aborde qu'à mi-parcours, le faisant précéder par une belle mise en place de son atmosphère.

Si l'identité finale des personnages et la révélation finale font un peu penser au système Shyamalan, la gestion des protagonistes et la nature de leur environnement réfère bien plus aux codes de Georges Romero. Mais ces influences sont bien digérées et le métrage n'en souffre aucunement. Il reste pleinement efficace et se conclut sur une scène aussi percutante que celle de son ouverture, bouclant de belle façon sa boucle.

Le scénario tire qui plus est parti d'un budget qu'on devine étriqué, comme c'est hélas devenu la norme pour tout ce qui ne ressort pas des blockbusters de studios. Dans OPEN GRAVE, on ne sent pas ces limitations. L'espace et les décors sont correctement gérés et la mise en scène, sans ostentation, les met au mieux en valeur.

Bref, OPEN GRAVE constitue une agréable découverte qu'on n'hésitera pas à recommander à l'amateur.

OPEN GRAVE a été présenté au 32e Festival International du Film fantastique de Bruxelles (BIFFF).

Philippe Delvaux
14/05/2014
Bookmark and Share

Page précédente    Revenir en haut de la page    Imprimer   Creer PDF

Sueurs Froides.fr > Critique > Review
AUTEUR DE L'ARTICLE: Philippe Delvaux
SES DERNIERS ARTICLESSES FILMS FETICHES
Le profond désir des dieux
Piscine sans eau
Vampir Cuadecuc
Gangs of Wasseypur
Charley-Le-Borgne
Conan le Barbare
C’est Arrivé Près De Chez Vous
Marquis
Princesse Mononoke
Sacré Graal

Vous aimez Open grave ?
Trailer Open grave
Moteur de recherche
Tout est bénévole – si ce n’est pas déjà fait, versez votre obole annuelle à l'association Sin'Art : 5 €