Pas même un Dieu


ORIGINE
France
Pas même un Dieu Affiche

LITTÉRATURE
ANNEE
1976
AUTEUR

Mazarin Jean

AUTEUR DE L'ARTICLE: Patryck Ficini
SES DERNIERS ARTICLESSES FILMS FETICHES
L'Hiver du Magicien
Le Colt et l'Etoile
Le Gros
Les Spectres d'Eiffel
Le Jeu
Django
Frayeurs
Goldfinger
Keoma
L’Au-delà

Critique Littéraire Pas même un Dieu
{Photo 1 de Pas même un Dieu} « La bataille des étoiles dura sept jours. Les hommes de la tribu avaient longuement regardé le ciel où éclataient les rosaces maudites des dieux du lointain. La nuit, des myriades de fleurs géantes aux couleurs inconnues se formaient selon les phases de la bataille, puis elles se transformaient en points flamboyants, comme ceux qui s'élèvent des cendres que l'on attise. »

(P.9)

Sur une planète assez primitive, une femme se fait engrosser par un cosmonaute (en fait naufragé d'une guerre spatiale, comme en témoigne le magnifique extrait précédent). Bien vite, son enfant est promu fils du soleil, le désintégrateur laissé en héritage par son père n'y étant pas étranger.

La face de ce monde risque d'en être changée à jamais... ou pas.

PAS MEME UN DIEU est le premier ANTICIPATION de Jean Mazarin au Fleuve Noir. Il en deviendra ensuite un pilier, pas forcément en termes de productivité mais assurément qualitativement. Jean Mazarin c'est Emmanuel Errer en Série Noire ou Necrorian chez GORE pour des joyaux du genre horrifique. IMPACTS, INQUISITION, SKIN KILLER sont inoubliables pour qui a le coeur bien accroché. Pour les autres aussi, mais devraient-ils les lire ? Est-ce bien raisonnable ?

Reconnaissons que ses romans de S.F., souvent teintés de polar, sont plus abordables pourla majorité du public. Mazarin lui-même confiait prendre davantage plaisir à écrire des ANTICIPATION que des policiers tout en reconnaissant qu'ils étaient souvent « des polars avec un décalage temporel ». (In CAHIERS POUR LA LITTERATURE POPULAIRE N°6, été 1986) C'est effectivement le cas par exemple des fort bons HAUTE-VILLE et L'AGE A REBOURS.

C'est définitivement moins vrai pour PAS MEME UN DIEU qui part d'un argument de space-opera (la guerre des étoiles, pour le dire vite) pour aboutir à un véritable roman de science-fantasy, mêlant univers médiéval et technologie sophistiquée (désintégrateurs, vaisseaux spatiaux...). La science-fantasy ? Même si cela pourra faire bondir certains puristes et experts, disons que LES MAITRES DE L'UNIVERS en est un excellent (et peu subtil, peut-être) exemple !

En Fait, dans PAS MEME UN DIEU, les deux univers co-existent et finissent par se rencontrer.

Mazarin aimait mélanger les genres. Son dernier forfait, PLAQUES CHAUFFANTES, est un Nécrorian paru chez Rivière Blanche, incroyable cocktail de porno, de gore (très peu, en fait) et de polar futuriste. Rien que ça !

PAS MEME UN DIEU est aussi un passionnant roman sur la naissance d'une religion à partir de rien, la création de toutes pièces ou par hasard de faux dieux, de faux messies et de faux prophètes , ainsi que la récupération d'idées parfois généreuses par des élites qui ne se laissent jamais faire. Trop peur de perdre leurs privilèges. Autant mettre le clergé dans sa poche, l'ancien comme le nouveau. Le pouvoir se marie si bien avec la religion.

Bientôt, les Dieux débarquent (en fait, des space marines ou pas loin) et remettent les choses à leur vraie place, notamment le « fils du Dieu Soleil »... d'une façon radicale.

PAS MEME UN DIEU donne à réfléchir sur la superstition, sur la religion, sur le fanatisme... Sur un thème voisin on lira avec un immense plaisir KID JESUS de Pierre Pelot. Un (autre) bien beau livre.

Patryck Ficini
15/03/2014
Bookmark and Share

Page précédente    Revenir en haut de la page    Imprimer   Creer PDF

Sueurs Froides.fr > Critique > Chroniques Infernales
Vous aimez Pas même un Dieu ?
Moteur de recherche
Tout est bénévole – si ce n’est pas déjà fait, versez votre obole annuelle à l'association Sin'Art : 5 €