Prison On Fire 2


ORIGINE
Hong-Kong
Prison On Fire 2 Affiche

ANNEE
1991
REALISATION
Ringo Lam
INTERPRETES
Chow Yun-Fat
Chan Chun Yung
Elvis Tsui
Victor Hon Kwan
Wong Kwong Leung
Critique Prison On Fire 2
{Photo 1 de Prison On Fire 2} PRISON ON FIRE 2, toujours réalisé par Ringo Lam - notamment connu pour ses polars noirs - est la suite directe de PRISON ON FIRE premier du nom. On y retrouve une vision froide et désespérée du milieu carcéral où notre héros essaie de survivre.

Entre la cruauté des détenus, les matons sadiques et son fils qui le rejette, Ching (Chow Yun-Fat) n'a pas la vie facile. Il est toujours depuis le premier film de la série car sa peine a été rallongée pour cause de mauvaise condui{Photo 2 de Prison On Fire 2} te. Suite au décès de sa mère, il se voit dans l'obligation d'accepter de confier son fils unique à un orphelinat. Lorsque le nouveau chef de la sécurité refuse de lui accorder une permission exceptionnelle pour aller le voir et que les triades l'accusent de trahison, Ching entreprend de s'évader...

Ringo Lam nous dresse un état des lieux saisissant des centres de détentions hong-kongais des années 80. Dans un soucis de réalisme, le réalisateur de IN HELL ne cherche pas à{Photo 3 de Prison On Fire 2} dénoncer le caractère irrécupérable des prisonniers ou des matons mais ne se montre pas non plus complaisant envers ces derniers. Il nous montre de façon concrète le fonctionnement de ce microcosme impitoyable où règne la violence, la trahison et l'injustice.

Grâce à un scénario solide, Ringo Lam s'attache à décrire la monotonie du quotidien mais aussi l'équilibre fragile des rapports de force qui régissent cet univers clos. Rapports de force existant entre les détenus et{Photo 4 de Prison On Fire 2} les matons, mais aussi entre les détenus eux-mêmes. Un scénario bien mené qui amène insidieusement la situation à se dégrader dans un déchaînement de violence. Porté par une mise en scène sobre, inspirée et efficace, la vision pessimiste du réalisateur nous donne un rendu réel de cet univers sec et brutal qu'est la prison.

La musique, peu présente, participe à l'ambiance froide et lourde du lieux et renforce la tension tout au long du métrage. Elle sert également, avec une certaine mélancolie, les passages émouvants de l'histoire portés par des personnages à la psychologie soignée. Chow Yun-Fat, qui a déjà travaillé plusieurs fois avec Ringo Lam, tient son rôle à merveille.

PRISON ON FIRE 2 s'avère donc être un film carcéral parmi les plus percutants du genre, dans la droite lignée du premier en somme. A travers une histoire intéressante, émouvante et violente, le réalisateur nous offre une description noire mais plutôt réaliste des prisons.

Chrystelle Cavaglia
22/12/2009
Bookmark and Share

Page précédente    Revenir en haut de la page    Imprimer   Creer PDF

Sueurs Froides.fr > Critique > Retrospective
AUTEUR DE L'ARTICLE: Chrystelle Cavaglia
SES DERNIERS ARTICLESSES FILMS FETICHES
Le Samouraï du Crépuscule
Truck
Mudori
Shaolin Vs Wu-Tang
Tôkyô Bordello
Créatures Célestes
Edouard Aux Mains D’argent
Le Labyrinthe De Pan
Totoro
Wolf Creek


Le film est disponible à l'achat sur le site Sin'Art :
Prison On Fire 2 BLURAY Zone A 22 €
Vous aimez Prison On Fire 2 ?
En vente sur Sin'Art

  • BLURAY Zone A
    22€
Moteur de recherche