Protégé

Moon to


ORIGINE
Hong Kong
Protégé Affiche

ANNEE
2007
REALISATION

Tung-Shing Yee

INTERPRETES
Andy Lau
Daniel Wu
Louis Koo
Jingchu Zhang
Anita Yuen
AUTEUR DE L'ARTICLE: André Quintaine
SES DERNIERS ARTICLESSES FILMS FETICHES
Sandy Blanco
Avant l'Aube
Planet of Dinosaurs
Bad Boy Bubby
Amusement
Frayeurs
Freaks
Les Griffes de la Nuit
Made in Britain
Massacre à la Tronçonneuse

Critique Protégé
{Photo 1 de Protégé} Après DOG BITE DOG, voilà un nouveau petit chef-d'oeuvre du côté de l'ex colonie britannique. Dans PROTEGE, on retrouve tout d'abord un beau duo d'acteurs avec Andy Lau en trafiquant de drogues gravement malade, et Daniel Wu, son protégé qui est également un flic infiltré.

A travers la passation de pouvoir entre les personnages d'Andy Lau et Daniel Wu, le film va dresser un portrait qui se veut très réaliste du commerce de la drogue. Plutôt que de nous asséner l'éternel discours sur ses méfaits, PROTEGE con{Photo 2 de Protégé} sidère le point de vue des trafiquants. Ceux-ci ne sont pas super cools et exagérément riches. Ce sont des hommes d'affaires qui concluent des contrats. Tout comme ceux qui travaillent dans des activités plus respectables, ils doivent s'informer de la santé des marchés, de la crédibilité de leurs partenaires et des débouchés qui existent. Selon l'adage capitaliste qui consiste à penser que l'on mesure la qualité de votre travail au profit qu'il engendre, difficile de leur tenir rigueur en quoi que ce soit. E{Photo 3 de Protégé} t encore, comme le dit Andy Lau à un moment pour se défendre des préjugés moraux de son protégé, lui au moins, contrairement aux fabricants de cigarettes, ne fait pas de publicité ! Plus intéressant encore est la vision que porte le personnage d'Andy Lau sur ses clients : « des minables qui n'ont que ce qu'ils méritent », dit-il ! Dans un film qui dresse le portrait d'une économie valorisant l'enrichissement et ne faisant pas de distinction entre le commerce de la drogue et n'importe quel autre, cette affirm{Photo 4 de Protégé} ation donne une idée de l'image faite du capitalisme.

Ces consommateurs sont également représentés dans le film à travers une jeune femme et son enfant que Daniel Wu va héberger et aider à survivre. Sans argent et sans travail, la jeune femme est également accro à la drogue et ne parvient pas à s'extirper de l'emprise de son ex petit ami. Les séquences mettant en scène ce petit monde sont effrayantes car le film ne prend pas de pincettes pour nous décrire le quotidien de cette « famille ». Plus loin, le film est également très dur à leur égard ; tout d'abord en confirmant les propos du personnage d'Andy Lau à leur égard plus tard dans l'histoire, puis en leur réservant un avenir terrifiant. Une manière radicale de pointer du doigt ces éternels consommateurs qui sont aussi acteurs du marché.

Au final, c'est un film coup de poing auquel nous avons affaire. Dur, sans concession, s'il se termine malgré tout sur une touche positive, les images et le message éloquent restent gravés longtemps une fois le film terminé.

André Quintaine
22/12/2009
Bookmark and Share

Page précédente    Revenir en haut de la page    Imprimer   Creer PDF

Sueurs Froides.fr > Critique > Asian Scans

Le film est disponible à l'achat sur le site Sin'Art :
Protégé DVD Zone 3 17.10 €
Protégé DVD Zone 2 20 €
Protégé BLURAY Zone B 25 €
Vous aimez Protégé ?
En vente sur Sin'Art
  • Pochette Protégé - DVD  Zone 3
    DVD Zone 3
    17.10€
  • Pochette Protégé - DVD  Zone 2
    DVD Zone 2
    20€
  • Pochette Protégé - BLURAY  Zone B
    BLURAY Zone B
    25€
Moteur de recherche
Tout est bénévole – si ce n’est pas déjà fait, versez votre obole annuelle à l'association Sin'Art : 5 €