Red Cliff part2

Chi-Bi-xia
Les trois royaumes


ORIGINE
Chine
Red Cliff part2 Affiche

ANNEE
2008
REALISATION

John Woo

INTERPRETES
Tony Leung
Takeshi Kaneshiro
Fengyi Zhang
Chang Chen
AUTEUR DE L'ARTICLE: Alexandre Lecouffe
SES DERNIERS ARTICLESSES FILMS FETICHES
L'espion qui venait du surgelé
Le prix du danger
Glissements progressifs du plaisir
Le manoir de la terreur
Barbe-Bleue
La Horde Sauvage
Les Yeux Sans Visage
Mad Max
Suspiria
Zu Les Guerruers De La Montagne Magique

Critique Red Cliff part2
{Photo 1 de Red Cliff part2} Sortie en Chine en janvier 2009, soit six mois après le premier volet, cette seconde partie a rapidement engrangé des bénéfices phénoménaux en Asie, détrônant le plus gros succès cinématographique jusqu'alors : le TITANIC de James Cameron (1998). RED CLIFF Part 2 fut un projet d'une ampleur et d'une lourdeur logistique encore plus grande qui nécessita la construction d'une vingtaine de navires de taille réelle, l'emploi de milliers de figurants (notamment un millier de cavaliers de l'armée chinoise !) et l'utilisation d'une seconde équipe pour certaines scènes d'action. Si l'équipe de John Woo (plusieurs centaines de personnes tout de même !) a dû faire face à de nombreux problèmes comme la destruction de plusieurs décors ou le décès d'un cascadeur, le film fut néanmoins achevé dans les temps et sans véritable dépassement de budget, conférant au cinéaste de Hong-Kong un regain de popularité d'un niveau international.

Les armées rebelles de l'Est et du Sud continuent de tenir tête au Premier Ministre Cao-Cao et envoient la jeune Sun Shangxiang{Photo 2 de Red Cliff part2} infiltrer le camp ennemi. Celle-ci note les positions du campement et de la flotte qu'elle transmet aux siens grâce à un pigeon voyageur... Alors que le typhus vient de tuer certains de ses hommes, Cao-Cao fait transporter leurs corps jusque dans le camp des alliés afin d'y propager une épidémie. Dans le même temps, le chef de guerre du Sud Liu Bei se retire du combat avec ses hommes, laissant l'Alliance bien affaiblie...

D'une envergure colossale, culminant avec la fameuse et historique bataille de la « Falaise Rouge » qui voit les deux factions s'affronter sur mer puis sur terre, ce deuxième acte de RED CLIFF n'est pas, contrairement à ce qu'on pouvait logiquement attendre, une succession de scènes d'action et de batailles puisqu'il faut patienter environ 1h30 (sur 2h20 de métrage) pour que les hostilités guerrières débutent... Les deux premiers tiers du film sont de fait consacrés à la préparation de l'affrontement décisif qui doit avoir lieu quelques heures plus tard et pour lequel les deux chefs de l'Alliance (Zhou Yu joué par Tony Leung{Photo 3 de Red Cliff part2} et Zhuge Liang joué par Takeshi Kaneshiro) rivalisent d'ingéniosité et de stratégie pour combler leur infériorité numérique. C'est donc réellement sur « l'Art de la guerre » que repose cette longue partie, succession de tromperie (l'excellente attaque navale avec des « hommes de paille » pour récupérer les flèches ennemies), d'affrontement indirect, d'espionnage et d'attention portée aux forces de la Nature. Les éléments, et plus particulièrement les vents, jouent en effet un rôle capital dans le déroulement et l'issue de la bataille dont les vainqueurs seront ceux qui sauront associer les forces naturelles et l'intellect plutôt que la puissance armée. Plus philosophique qu'épique, le film accuse alors quelques longueurs narratives heureusement atténuées par l'importance de deux intrigues parallèles où les femmes ont un rôle essentiel. C'est en effet une jeune fille qui infiltre le camp de Cao-Cao et en rapportera des informations capitales et surtout la propre épouse de Zhou Yu qui se rendra au palais de l'ennemi qu'elle sait amoureux d'elle po{Photo 4 de Red Cliff part2} ur tenter de distraire son attention. Finalement, dans ce long acte qui précède la bataille, ce sont les femmes qui prennent les devants et tiennent une place active et décisive dans le déclenchement des événements ; ces deux figures féminines comptent parmi les plus belles qu'ait dessinées le romantique cinéaste. Sans trop en révéler sur l'acmé que constitue la bataille de la « Falaise Rouge » (qui ne fut pas tournée sur les lieux véritables, la production ayant essuyé un refus catégorique de la part du gouvernement chinois), précisons simplement qu'elle est un beau moment de cinéma mêlant habilement plans en taille réelle, maquettes et effets visuels numériques. Les combats sont magnifiquement chorégraphiés et les scènes « câblées » alternent parfaitement avec les plans non-truqués de duels à l'épée ou à mains nues. Pour l'occasion, John Woo a fait appel aux spécialistes en chorégraphie des arts martiaux Patrick Leung et Corey Yuen pour un résultat ultra efficace et, encore une fois, d'une très bonne lisibilité graphique. Le final se permet même le luxe d'être un condensé du style explosif de John Woo avec panoramique circulaire, « mexican stand-off » et ralenti en apesanteur... En dépit de quelques longueurs, cette seconde partie se révèle assez passionnante et souvent audacieuse par son refus de jouer la carte du spectaculaire à tout prix. Tout comme dans la première partie, les enjeux moraux, historiques et philosophiques ont été privilégiés et ce sont les personnages qui restent au centre du récit. Fidèle à son style qu'il a cependant canalisé pour mieux se mettre au service de son sujet, John Woo est parvenu cependant à mettre en avant ses thèmes de prédilection (l'esprit chevaleresque, le sacrifice, la violence cathartique, la pureté des sentiments...) tout en livrant un solide « film de commande ». Le réalisateur devrait ensuite s'attaquer à un autre projet titanesque (on parle d'un budget de 160 millions de dollars !) : FLYING TIGERS HEROES, une co-production entre les Etats-Unis et la Chine sur des aviateurs américains venus aider les Chinois pendant l'occupation japonaise.

Alexandre Lecouffe
22/12/2009
Bookmark and Share

Page précédente    Revenir en haut de la page    Imprimer   Creer PDF

Sueurs Froides.fr > Critique > Asian Scans

Le film est disponible à l'achat sur le site Sin'Art :
Red Cliff 2 BLURAY Toutes zones 38.95 €
Red Cliff 2 (2 Discs Edition) DVD Toutes zones 24.50 €
Vous aimez Red Cliff part2 ?
En vente sur Sin'Art

  • BLURAY Toutes zones
    38.95€
  • Pochette Red Cliff 2 (2 discs edition) - DVD  Toutes zones
    DVD Toutes zones
    24.50€
Moteur de recherche
Tout est bénévole – si ce n’est pas déjà fait, versez votre obole annuelle à l'association Sin'Art : 5 €