Rest Stop: Don't look back


ORIGINE
Etats-Unis
Rest Stop: Don't look back Affiche

ANNEE
2008
REALISATION
Shawn Papazian
INTERPRETES
Richard Tillman
Jessie Ward
Graham Norris
Steve Railsback
Critique Rest Stop: Don't look back
{Photo 1 de Rest Stop: Don't look back} Suite de REST STOP, direct-to-dvd datant de 2006, REST STOP: DON'T LOOK BACK voit John Shiban, scénariste et réalisateur du premier opus céder sa place à son assistant, Shawn Papazian, Shiban demeurant au stylo. Pilier de la série X-FILES et producteur de ses adaptations cinématographiques, John Shiban est un homme d'expérience au profil solide qui s'est construit un excellent curriculum sur le petit écran en travaillant sur de prestigieuses séries fantastiques. Est-ce cependant utile pour une série B qui se veut énervée et rentre dedans ?

1972 : Une étrange famille voyageant en camping-car et composée d'un père prêcheur, de sa femme nymphomane, de leurs jumeaux apathiques et de leur frère nain difforme, prends e{Photo 2 de Rest Stop: Don't look back} n stop un homme en panne d'essence sur une petite route de Californie. Un peu plus tard, lors d'une pause, le passager cède aux avances de la femme, ce qui suscite le courroux du père de famille. Ce dernier torture sévèrement le pauvre bougre sous les hourras de sa troupe et l'enterre. Mais quelques minutes plus tard, toute la famille est décimée par ce qui semble être leur victime.

2007 : Tom, jeune caporal dans l'armée américaine, rentre au pays pour une permission de dix jours. Il veut mettre ce temps à profit pour tenter de retrouver son frère, disparu au volant de sa voiture avec sa petite amie Nicole un an plus tôt alors qu'ils se rendaient en Californie. C'est ainsi qu'il prend la route avec Marilyn, sa pe{Photo 3 de Rest Stop: Don't look back} tite amie, et Jared, son meilleur ami. Alors qu'ils circulent à l'endroit même où le frère de Tom et Nicole ont disparus, d'étranges phénomènes ne tardent pas à se produire...

Pour ceux qui ont vu REST STOP premier du nom, Tom est le frère et beau-frère des personnages principaux de ce volet. Ce petit rappel est nécessaire puisque sans vouloir trop en révéler, les disparus vont malgré tout jouer un rôle dans le déroulement de cette suite où le tueur au pick-up est de retour. En se démarquant des péripéties du précèdent film, l'équipe ne livre pas forcément de l'inédit, loin de là. Certes, le créneau de cette bande est de recycler les lieux communs pour tenter de surprendre mais ce n'est malheureusement pas souven{Photo 4 de Rest Stop: Don't look back} t le cas. Si esthétiquement, le film se tient de bout en bout, il colle de beaucoup trop près au look des séries américaines actuelles pour véritablement créer un univers particulier et c'est là que l'expérience de ses créateurs vient parasiter le métrage sans y apporter l'efficacité narrative de ces fictions. Les personnages sont en effet totalement transparents, portés par des comédiens manquant grandement de charisme voire parfois même un peu faux, en contradiction totale avec la série B de luxe que se veut être REST STOP : DON'T LOOK BACK. Seul Steve Railsback tire son épingle du jeu mais son rôle est si plat et ingrat (ce type de personnage « qui sait tout mais ne peut rien dire » se retrouve dans LA COLLINE A DES YEUX version Aja et dans les deux REEKER) qu'il ne hisse pas plus haut le métrage. Si la mécanique scénaristique est bien huilée et construite, elle dérive néanmoins du survival au film de fantômes sans pertinence, cherchant par ce moyen à relancer l'histoire sur une nouvelle piste. Au final, REST STOP : DON'T LOOK BACK est une série B aux moyens financiers conséquents, victime d'un scénario indigent dont les tenants et aboutissants, à force de loucher sur tous les genres à la mode, finissent par être aisément devinés. Une base de survival, une louche d'onirisme, une touche de fantômes et un soupçon de torture-porn pour épicer tout ça et REST STOP : DON'T LOOK BACK finit trop stéréotypé pour emporter l'adhésion.

Nassim Ben Allal
09/04/2010
Bookmark and Share

Page précédente    Revenir en haut de la page    Imprimer   Creer PDF

Sueurs Froides.fr > Critique > Review
AUTEUR DE L'ARTICLE: Nassim Ben Allal
SES DERNIERS ARTICLESSES FILMS FETICHES
John dies at the end
Cul-de-sac
Répulsion
La charge de la brigade légère
Mondwest
Les Aventures de Jack Burton
Les Frissons de L’angoisse
The Killer
The Thing
Y’a-t-il Un Pilote Dans L’avion?


Le film est disponible à l'achat sur le site Sin'Art :
Rest Stop: Don't Look Back BLURAY Zone A 20.95 €
Rest Stop: Don't Look Back (uncut) DVD Zone 1 19.95 €
Vous aimez Rest Stop: Don't look back ?
En vente sur Sin'Art
  • Pochette Rest Stop: Don't Look Back - BLURAY  Zone A
    BLURAY Zone A
    20.95€
  • Pochette Rest Stop: Don't Look Back (Uncut) - DVD  Zone 1
    DVD Zone 1
    19.95€
Moteur de recherche