Return of the Dead

Xiao hun yu


ORIGINE
Hong Kong
Return of the Dead Affiche

ANNEE
1979
REALISATION

Han Hsiang Li

INTERPRETES
Shen Chan
Ku Feng
Fang Mien
Critique Return of the Dead
{Photo 1 de Return of the Dead} RETURN OF THE DEAD constitue une des rares tentatives de la Shaw Brothers de se mesurer, fin des seventies, au créneau du film à sketches alors relativement populaire. Réalisé par Li Hsiang Han un réalisateur chevronné ayant surtout livré de nombreux drames historiques et romantiques de qualité (dont ENCHANTING SHADOW et LOVE ETERNE dont Tsui Hark livra bien plus tard de nouvelles versions avec, respectivement, HISTOIRES DE FANTOMES CHINOIS et THE LOVERS), ce métrage s'inscrit dans la lignée des productions anglaises de la firme Amicus et en particulier ASYLUM. Comme dans le classique de Roy Ward Baker nous avons donc droit aux récits des différents pensionnaires d'un hôpital psychiatrique. La première histoire est bien connue des amateurs de fantastique puisqu'il s'agit ni plus ni moins d'une adaptation pirate de la nouvelle "La Main du S{Photo 2 de Return of the Dead} inge" de W.W. Jacobs parue en 1902. Ku Feng incarne donc un homme ayant reçu un pendentif représentant trois petits singes capables d'exaucer trois vœux. Bien sûr il souhaite gagner 20 000 dollars afin de sauver son magasin mais il faut bien que l'argent vienne de quelque part...de l'assurance-vie de son fils, par exemple. Aujourd'hui très prévisible, cette intrigue n'en était pas moins terrifiante et originale lors de sa première publication et le sketch, quoique sans surprise, reste efficace et offre même quelques frissons à l'amateur conciliant. Le second segment nous raconte le tragique destin d'une prostituée poussée au suicide par son amoureux. Ce dernier, soudain soucieux du qu'en dira t'on et désirant retrouver les bonnes grâces de sa mère, propose à la belle de nuit de se suicider à ses côtés. Mais, alors qu'elle tombe dans{Photo 3 de Return of the Dead} les eaux sombres d'un lac, le jeune homme se refuse à la suivre dans la mort. Bien sûr, la jeune femme hante à présent les eaux du lac, agissant telle une sirène pour attirer au fond des flots son ancien amant. Très prévisible elle aussi, cette histoire se singularise cependant par un climat assez sombre, tempéré par une pincée d'érotisme, la jeune fantôme étant constamment dénudée et, vu sa beauté plastique, nul ne songerait à s'en plaindre. Le tout se suit donc sans ennui même si on eut souhaité davantage de mordant et un peu plus de véritables frissons.

La troisième histoire est de loin la plus faible et ne bénéficie même pas d'une vraie conclusion "à chute". Encore une fois, le déroulement du scénario paraît trop attendu pour donner un véritable piment à cet épisode peu mémorable. Un jeune homme est ainsi attiré dans un étrange casin{Photo 4 de Return of the Dead} o par une beauté récemment décédée qui va lui permettre de gagner une grosse somme au jeu...Mais tout à un prix. Aucune originalité et un traitement plutôt languissant donne souvent envie d'user de l'avantage rapide même si l'intrigue touche timidement à la nécrophilie, ce qui étonne de la part d'un produit de studio manifestement orienté pour toucher un large public.

RETURN OF THE DEAD manque donc clairement de force et d'originalité et, autre défaut du métrage, l'ordre des histoires, pourtant crucial, semble avoir été fort mal pensé. Au lieu d'une gradation dans l'horreur et l'efficacité, RETURN OF THE DEAD s'enfonce dans la banalité: après un premier épisode réussi et un second intéressant le troisième constitue une vraie déception. Niveau frisson la même pente descendante est observée et les sketches sont de moins en moins inquiétants. Seul l'érotisme semble en gradation de l'un à l'autre mais cela ne suffit pas à en faire un métrage réellement émoustillant.

RETURN OF THE DEAD s'avère en définitive assez quelconque mais pas désagréable pour autant. Le savoir-faire coutumier de la Shaw Brothers est bien présent: mise en scène appliquée, musique efficace, acteurs de bons niveaux, décors soignées, jeunes nymphettes dévêtues...Bref, les caractéristiques traditionnelles des productions fantastiques du studio, sans la folie énergique des titres ultérieurs à base de magie noire, spectres vengeurs et envoûtements mortels. Le tout s'inscrit donc logiquement dans l'esprit des métrages omnibus similaires venus d'Angleterre au cours des années 70. Ce RETURN OF THE DEAD trop gentillet se destine clairement au grand public plutôt qu'aux fans du genre qui en ont vu bien d'autres.

Frédéric Pizzoferrato
22/12/2009
Bookmark and Share

Page précédente    Revenir en haut de la page    Imprimer   Creer PDF

Sueurs Froides.fr > Critique > Retrospective
AUTEUR DE L'ARTICLE: Frédéric Pizzoferrato
SES DERNIERS ARTICLESSES FILMS FETICHES
3 pistolets contre César
Comment claquer un million de dollars par jour
Le Triangle du diable
L'agent invsible contre la Gestapo
Deux nigauds et l'homme invisible
Edward aux Mains d’Argent
Evil Dead
Le Seigneur des Anneaux
Rocky Horror Picture Show
The Killer


Le film est disponible à l'achat sur le site Sin'Art :
Return Of The Dead DVD Zone 3 15.95 €
Vous aimez Return of the Dead ?
En vente sur Sin'Art
  • Pochette Return of The Dead - DVD  Zone 3
    DVD Zone 3
    15.95€
Moteur de recherche
Tout est bénévole – si ce n’est pas déjà fait, versez votre obole annuelle à l'association Sin'Art : 5 €