Rise: Blood Hunter


ORIGINE
Etats-Unis/ Nouvelle-Zélande
Rise: Blood Hunter Affiche

ANNEE
2007
REALISATION

Sebastian Gutierrez

INTERPRETES
Lucy Liu
Michael Chiklis
Carla Gugino
Mako
Critique Rise: Blood Hunter
{Photo 1 de Rise: Blood Hunter} Produit par Ghost House Pictures, la société de Sam Raimi, RISE permet à Sebastian Gutierrez, plus connu des amateurs de fantastique pour son SHE-CREATURE (film de la collection Monster Feature initiée par Stan Winston), de revenir sur le devant de la scène. S'il travaille beaucoup en tant que scénariste (GOTHIKA, DES SERPENTS DANS L'AVION et le remake de THE EYE des frères Pang), Gutierrez se fait rare lorsqu'il s'agit de réaliser, avec uniquement trois films à son actif. Réunissant un casting alléchant, allant de Lucy Liu à Michael-THE SHIELD-Chiklis en passant par Robert Forster et Mako (dont c'est l'ultime rôle) et conçu par un fan du genre, RISE part avec un à priori très favorable.

Sadie Blake, journaliste, déco{Photo 2 de Rise: Blood Hunter} uvre une secte vampirique lors d'un reportage sur un groupe de rock. Par peur d'être dénoncés, les membres de cette secte décident de la tuer. Mais Eve, une sublime vampire, à qui incombe cette tache, épargne Sadie, impressionnée par sa résistance. Devenue vampire à son tour mais refusant de tuer pour vivre, commence une vie d'errance pour la journaliste...jusqu'à ce qu'elle rencontre un homme mystérieux qui va lui révéler comment briser sa malédiction...

Tenter de ré-inventer le mythe du vampire est-il un exercice vain ? Oui, seraient-on tentés de répondre à la vision de RISE. Si la bonne volonté de l'auteur n'est pas à remettre en cause, sa vision qu'il veut novatrice ne fait que surfer sur celle d'Anne Rice et de s{Photo 3 de Rise: Blood Hunter} es vampires aristocrates aux looks et comportement de dandys. Seule réelle nouveauté : aucune canine pointue n'est ici visible. Est-ce un bon point ? Pas vraiment, sauf si c'est la frustration du spectateur qui est visée. De frustration, il en est malheureusement bien question, à plusieurs niveaux. Tout d'abord, en pensant à la personnalité de Sebastian Gutierrez et au film qu'il aurait pu livrer s'il n'avait pas décidé d'emballer le tout d'un voile auteurisant. Ensuite, et c'est là le pire, à la vision de la séquence pré générique : efficace, sexy et contournant habilement les clichés, elle s'impose comme un modèle d'écriture et de réalisation, rehaussée notamment par un caméo de Robert Foster et un piége mécanique in{Photo 4 de Rise: Blood Hunter} attendu. Malheureusement, tout cela ne dure que six minutes, sur les cent vingt-deux de la version « unrated » ici critiquée. C'est peu, bien peu, trop peu. Tout le reste du film narre la vengeance de Sadie mais également l'enquête d'un flic alcoolique sur les traces des meurtriers de sa fille. S'il est attendu et même normal que ces deux fils rouges se croisent, le montage s'évertue à en retirer tout intensité dramatique en insérant de très longs flashbacks (jusqu'à trente minutes) sur les personnages, compliquant ainsi le retour à la réalité du film. Perdu, le spectateur passe son temps à tenter de s'y retrouver quand, au final, RISE ne raconte pas grand-chose. Il s'agit d'une banale histoire de vengeance surfant sur le mythe du vampire. Emergeant des deux heures du métrage, une séquence particulièrement forte et pleine d'émotion fait figure d'oasis salvatrice : la description de la « renaissance » de Sadie et la découverte de son nouvel état, de sa nouvelle manière de se nourrire. Lucy Liu révèle alors tout son talent et la subtilité de son jeu. C'est malheureusement tout ce qui surnage, avec la séquence pré-générique dont il est question un peu plus haut. Après les deux QUATRE FANTASTIQUES, ce n'est pas encore cette fois-ci que Michael Chiklis trouvera enfin un rôle à sa mesure au cinéma. RISE : BLOOD HUNTER est à réserver aux fans absolus de Lucy Liu et/ou à tous ceux qui ont toujours rêver de la contempler nue. Quant aux autres...

Nassim Ben Allal
22/12/2009
Bookmark and Share

Page précédente    Revenir en haut de la page    Imprimer   Creer PDF

Sueurs Froides.fr > Critique > Review
AUTEUR DE L'ARTICLE: Nassim Ben Allal
SES DERNIERS ARTICLESSES FILMS FETICHES
John dies at the end
Cul-de-sac
Répulsion
La charge de la brigade légère
Mondwest
Les Aventures de Jack Burton
Les Frissons de L’angoisse
The Killer
The Thing
Y’a-t-il Un Pilote Dans L’avion?


Le film est disponible à l'achat sur le site Sin'Art :
Rise BLURAY Toutes zones 25 €
Rise DVD Zone 2 25 €
Rise: Blood Hunter (unrated) DVD Zone 1 25.94 €
Vous aimez Rise: Blood Hunter ?
Tags du film
Vampire
En vente sur Sin'Art
  • Pochette Rise - BLURAY  Toutes zones
    BLURAY Toutes zones
    25€
  • Pochette Rise - DVD  Zone 2
    DVD Zone 2
    25€
  • Pochette Rise: Blood Hunter (Unrated) - DVD  Zone 1
    DVD Zone 1
    25.94€
Moteur de recherche
Tout est bénévole – si ce n’est pas déjà fait, versez votre obole annuelle à l'association Sin'Art : 5 €