Sabata

Ehi Amico... C'e Sabata
Hai Chiuso


ORIGINE
Italie
Sabata Affiche

ANNEE
1969
REALISATION

Gianfranco Parolini

INTERPRETES
Lee Van Cleef
William Berger
Linda Veras
Pedro Sanchez
Nick Jordan
AUTEUR DE L'ARTICLE: Patryck Ficini
SES DERNIERS ARTICLESSES FILMS FETICHES
L'Hiver du Magicien
Le Colt et l'Etoile
Le Gros
Les Spectres d'Eiffel
Le Jeu
Django
Frayeurs
Goldfinger
Keoma
L’Au-delà

Critique Sabata
{Photo 1 de Sabata} L'aventurier Sabata récupère l'argent dérobé dans une banque et fait chanter les notables à l'origine du hold-up...

Frank Kramer (alias Gianfranco Parolini) réalise ici la première aventure de Sabata, un personnage dont le look et le style rappellent autant SARTANA, dont il avait d'ailleurs filmé les débuts l'année précédente, que le colonel Mortimer de ET POUR QUELQUES DOLLARS DE PLUS, de Sergio Leone. Un héros déjà interprété par Lee Van Cleef, comme quoi rien ne se perd dans le western spaghetti !

Très élégant, tout de noir vêtu, Lee Van Cleef offre ici une interprétation sans fail{Photo 2 de Sabata} le de grand professionnel. Sa classe est incroyable ! Sabata est un personnage ambigu, et l'on ne sait trop s'il vise la justice (il se prétend souvent soucieux de légalité) ou son profit personnel. Sans doute un peu des deux ! A la fin, lorsqu'on lui demande qui il est vraiment, il répond par un propos énigmatique, et l'on n'en saura pas plus...

Pour l'entourer, quelques alliés pittoresques : un Mexicain lanceur de couteaux (Pedro Sanchez), un indien acrobate (le fameux Nick Jordan, célèbre pour son agilité) et, surtout, l'étonnant Banjo, incarné avec talent par William Berger. Un joueur de banjo, comme son surnom l'indique, aux bottes chargées de grelots qui annoncent son arrivée, avec, bien sûr, sa musique. Les thèmes musicaux de Sabata et de Banjo, composés par un Marcello Giombini inspiré, sont excellents.

Le sujet du film en vaut un autre, sans plus, mais les péripéties sont sympas et les gunfights impeccables. SABATA est un très efficace film d'action avec beaucoup d'humour. La réalisation de Parolini est soignée et sert très bien l'histoire.

Parmi les méchants, l'excellent Franco Ressel, habitué de ce type de rôles est assurément l'un des meilleurs dans sapartie. Quelques tueurs, également assez curieux, sont chargés d'éliminer un Sabata devenu gênant. Notamment un Mexicain, qui menace de tuer Sabata... lorqu'il aura fini de s'esclaffer ! Et d'éclater aussitôt de rire... On découvre également un faux prêtre, joué brièvement par Allan Collins/Luciano Pigozzi.

Parmi les facteurs qui concourent à la réussite de SABATA, il ne faut pas oublier quelques gadgets, comme une winchester à la portée plus longue que prévu, un derringer qui tire aussi par la crosse ou une canne lance-projectiles... Et le surprenant banjo-carabine de William Berger ! Nous sommes en plein gadget-western. C'est farfelu et plaisant, même s'il est dommage que ces fameux gadgets ne soient finalement que des armes particulières. Un peu facile à la longue. Les scénaristes des MYSTERES DE L'OUEST sont assurément allés plus loin que les Italiens dans le mélange James Bond/western...

Le duel Sabata/Banjo, à la fin, est sans doute un peu bâclé, mais son résultat est réjouissant.

SABATA est donc un western prenant, entièrement voué à distraire le spectateur sans chercher à lui apporter autre chose que du plaisir, et il est indéniable qu'il y parvient largement.

Patryck Ficini
22/12/2009
Cet article est paru dans Sueurs Froides n°27
Cliquer ici pour télécharger ce numéro
Bookmark and Share

Page précédente    Revenir en haut de la page    Imprimer   

Sueurs Froides.fr > Critique > Retrospective

Le film est disponible à l'achat sur le site Sin'Art :
Sabata DVD Zone 2 16 €
Sabata DVD Zone 2 20 €
Sabata Trilogy DVD Zone 1 39.52 €
Vous aimez Sabata ?
Tags du film
Western Spaghetti
En vente sur Sin'Art
  • Pochette Sabata - DVD  Zone 2
    DVD Zone 2
    16€
  • Pochette Sabata - DVD  Zone 2
    DVD Zone 2
    20€
  • Pochette Sabata Trilogy - DVD  Zone 1
    DVD Zone 1
    39.52€
Moteur de recherche
Tout est bénévole – si ce n’est pas déjà fait, versez votre obole annuelle à l'association Sin'Art : 5 €