Sauvez le Neptune

Gray Lady Down


ORIGINE
USA
Sauvez le Neptune Affiche

ANNEE
1978
REALISATION

David Greene

INTERPRETES
Charlton Heston
David Carradine
Ned Beatty
Stacy Keach
Ronny Cox
Christopher Reeve
AUTEUR DE L'ARTICLE: Frédéric Pizzoferrato
SES DERNIERS ARTICLESSES FILMS FETICHES
La symphonie des héros
Un tueur dans la foule
Watch me when I kill
Le Toboggan de la mort
La Kermesse des aigles
Edward aux Mains d’Argent
Evil Dead
Le Seigneur des Anneaux
Rocky Horror Picture Show
The Killer

Critique Sauvez le Neptune
{Photo 1 de Sauvez le Neptune} Cet avatar tardif du cinéma catastrophe des années '70 n'a guère laissé de trace dans les mémoires, éclipsé par les cadors du genre comme L'AVENTURE DU POSEIDON qui, sur un sujet similaire, se montrait bien plus efficace. Sorti, sans faire d'étincelles, en 1978, SAUVEZ LE NEPTUNE débarquait dans la salle alors que la grande vague du « catastrophe » avait déjà reflué, remplacé dans le cœur du public par la science-fiction à la STAR WARS et STAR TREK. On le redécouvre par conséquent aujourd'hui avec une certaine nostalgie.

En faisant surface, le sous-marin nucléaire Neptune percute un cargo et coule au fond des eaux. Voici le capitaine Blanchard (Charlton Heston) et ses hommes coincés dans l'habitacle qui menace, à tout moment, de s'enfoncer plus profondément dans l'océan et d'être broyé sous la pression. Le Ministère de la Marine va tout mettre en œuvre pour sauver les naufragés qui risquent, en outre, d{Photo 2 de Sauvez le Neptune} e mourir asphyxiés dans les 48 heures. Le capitaine Bennet (Stacy Keach) engage alors le capitaine Gates (David Carradine) pour que ce-dernier, accompagné de son pote Mickey (Ned Beatty) sauve la situation à l'aide de son sous-marin expérimental baptisé Snark. Une opération à haut risque est organisée pour porter secours à l'équipage...

David Greene fut essentiellement un réalisateur de télévision et, malheureusement, cela se ressent à la vision de ce SAUVEZ LE NEPTUNE que l'on eut aimé plus nerveux. La sensation d'attente, l'angoisse et la claustrophobie sont pratiquement absents d'un long-métrage dont la durée, pourtant loin d'être excessive pour ce genre de production (une heure et cinquante minutes) se ressent douloureusement. Ce qui s'annonçait comme un film catastrophe à grand spectacle s'avère, en réalité, un film languissant, dénué de rebondissement et terriblement linéaire.

SAUVEZ LE NEPTUNE débute à{Photo 3 de Sauvez le Neptune} la manière de L'AVENTURE DU POSEIDON par un naufrage se voulant grandiose mais qui manque clairement de conviction. Les effets spéciaux, datés, trahissent l'utilisation de modèles réduits peu convaincants et démontrent le manque d'ampleur de la mise en scène. Pire, le reste du temps de projection est occupé par des palabres sans intérêt entre nos militaires tandis que les quelques rebondissement souffrent d'une impression de déjà-vu préjudiciable : le manque d'oxygène, les réactions violentes des membres de l'équipage, la section inondée du submersible que l'on doit fermer au prix de plusieurs vies, etc. Tout est attendu, ce qui ne serait pas dramatique si David Greene pouvait conférer un minimum de nervosité à ce récit mollasson et prévisible de bout en bout. Hélas, ce n'est pas le cas et SAUVEZ LE NEPTUNE se révèle languissant. On note cependant une scène assez réussie au cours de laquelle nos naufragés regardentLES DENTS DE LA MER en déclamant eux-mêmes les dialogues suite à une coupure de son. Ce passage, original et amusant, dénote dans un ensemble routinier.

Dans la tradition du genre, le film convie des acteurs renommés comme David Carradine, Ned Beatty, Ronny Cox ou Stacy Keach. Des interprètes solides pour une distribution cependant moins prestigieuse que celle des classiques LA TOUR INFERNALE, TREMBLEMENT DE TERRE ou AIRPORT. Le héros, qui fait profil bas, est campé, une fois de plus, par Charlton Heston, habitué à ce type de rôle durant toutes les seventies avec, notamment, LE SURVIVANT, ALERTE A LA BOMBE, 747 EN PERIL, TREMBLEMENT DE TERRE ou encore UN TUEUR DANS LA FOULE. Si Heston fait le job, certaines scènes le montrent en roue libre et aux frontières du cabotinage.

En résumé, SAUVEZ LE NEPTUNE se regarde sans déplaisir mais, néanmoins, avec une pointe d'ennui poli. Le tout parait aujourd'hui bien fade comparé à des réussites ultérieures comme DAS BOOT, A LA POURSUITE D'OCTOBRE ROUGE et USS ALABAMA mais également face aux incontournables du thriller maritime que furent TORPILLES SOUS L'ATLANTIQUE ou L'ODYSSEE DU SOUS MARIN NERKA.

Toutefois, ne soyons pas trop sévère, SAUVEZ LE NEPTUNE se consomme gentiment pour les inconditionnels du « thriller sous-marin » et constitue, au final, un divertissement du samedi soir passable.

Au niveau du blu-ray, la copie proposée par Elephant s'avère correcte sans être transcendante : si les passages nocturnes ou noyés de brouillard (assez rares) se montrent fourmillants et granuleux, les scènes d'intérieur (de loin les plus nombreuses) sont, par contre, très belles. L'apport de la HD n'est donc pas probant mais, pour les amateurs du film, cette version blu ray reste satisfaisante, dommage que les bonus se limite à une présentation succincte (une dizaine de minutes) du film.

Frédéric Pizzoferrato
09/10/2017
Bookmark and Share

Page précédente    Revenir en haut de la page    Imprimer   Creer PDF

Sueurs Froides.fr > Critique > Actu Dvd

Le film est disponible à l'achat sur le site Sin'Art :
Sauvez Le Neptune DVD Zone 2 10 €
Sauvez Le Neptune - Version Intégrale Restaurée DVD Zone 2 17 €
Sauvez Le Neptune - Version Intégrale Restaurée - Blu-ray + Dvd BLURAY Toutes zones 20 €
Vous aimez Sauvez le Neptune ?
Trailer Sauvez le Neptune
En vente sur Sin'Art
  • Pochette Sauvez le Neptune - DVD  Zone 2
    DVD Zone 2
    10€
  • Pochette Sauvez le Neptune - Version intégrale restaurée - DVD  Zone 2
    DVD Zone 2
    17€
  • Pochette Sauvez le Neptune - Version intégrale restaurée - Blu-ray + DVD - BLURAY  Toutes zones
    BLURAY Toutes zones
    20€
Moteur de recherche
Tout est bénévole – si ce n’est pas déjà fait, versez votre obole annuelle à l'association Sin'Art : 5 €