Si j'avais un million

If I had a million


ORIGINE
USA
Si j'avais un million Affiche

ANNEE
1932
REALISATION

Ernst Lubitsch
Norman Taurog
Norman Z. McLeod
H. Bruce Humberstone
William A. Seiter
Stephen Roberts
Lothar Mendes
James Cruze

INTERPRETES
Gary Cooper
Charles Laughton
George Raft
Richard Bennett
W.C. Fields
May Robson
AUTEUR DE L'ARTICLE: Frédéric Pizzoferrato
SES DERNIERS ARTICLESSES FILMS FETICHES
A armes égales
Hercule contre les fils du soleil
Hercule l'invincible
Sérénade à trois
L'homme que j'ai tué
Edward aux Mains d’Argent
Evil Dead
Le Seigneur des Anneaux
Rocky Horror Picture Show
The Killer

Critique Si j'avais un million
{Photo 1 de Si j'avais un million} Production à sketches très bancale, SI J'AVAIS UN MILLION, se compose de huit segments de style, de longueurs et de tonalité très différente. Tous les épisodes traitent des difficultés rencontrées par des individus accédant soudain à la fortune, un concept qui sera repris une vingtaine d'années plus tard par la série TV « The Millionnaire ».

L'argument{Photo 2 de Si j'avais un million} est simple : un industriel agonisant ne peut se résoudre à laisser sa fortune à sa famille composée de personnes très intéressées. Anticipant son décès, le millionnaire sélectionne huit personnes au hasard dans l'annuaire téléphonique et leur lègue à chacun un million de dollars. Un petit employé brimé par son épouse, une prostituée, un faussaire, un condamné à mort, une dame âgée adorant les voitures, un modeste secrétaire, trois soldats américains et une vieille femme recluse dans un home reçoivent chacun le pactole...pour le meilleur et pour le pire.

Suite à la grande dépression, l'Amérique s'interroge sur la matérialité et ce long-métrage composite tend à prouver l'adage voulant que, généralement,l'argent ne fait pas le bonheur.

Entre deux épisodes burlesques (une suite de carambolages orchestrés par un couple vindicatif à l'égard des chauffards, un petit employé brimé détruisant le magasin de son ancien patron), SI J'AVAIS UN MILLION joue le mélo (le condamné à mort) ou le lacrymal (les grands-mères oubliées dans leur home) avec plus ou moins d'efficacité.

Avec son imposant casting dans lequel on retrouve, notamment, Gary Cooper, Charles Laughton, George Raft ou W.C. Fields, SI J'AVAIS UN MILLION constitue aujourd'hui une réelle curiosité (il s'agit d'un des tout premiers films à sketches) mais peine à réellement intéresser quoique sa vision ne soit pas désagréable pour les cinéphiles curieux.

Frédéric Pizzoferrato
02/08/2018
Bookmark and Share

Page précédente    Revenir en haut de la page    Imprimer   Creer PDF

Sueurs Froides.fr > Critique > Retrospective

Le film est disponible à l'achat sur le site Sin'Art :
Si J'avais Un Million (édition Remasterisée) DVD Zone 2 13 €
Vous aimez Si j'avais un million ?
Trailer Si j'avais un million
En vente sur Sin'Art
  • Pochette Si j'avais un million (édition remasterisée) - DVD  Zone 2
    DVD Zone 2
    13€
Moteur de recherche
Tout est bénévole – si ce n’est pas déjà fait, versez votre obole annuelle à l'association Sin'Art : 5 €