Sky High


ORIGINE
Japon
Sky High Affiche

ANNEE
2003
REALISATION

Ryuhei Kitamura

INTERPRETES
Yumiko Shaku
Takao Osawa
Shosuke Tanihara
AUTEUR DE L'ARTICLE: André Quintaine
SES DERNIERS ARTICLESSES FILMS FETICHES
Sandy Blanco
Avant l'Aube
Planet of Dinosaurs
Bad Boy Bubby
Amusement
Frayeurs
Freaks
Les Griffes de la Nuit
Made in Britain
Massacre à la Tronçonneuse

Critique Sky High
S'il y a une chose que l'on ne peut pas reprocher à Ryuhei Kimtamura, c'est bien son rendement. Il n'est peut être pas aussi prolifique que Takashi Miike, mais on le retrouve néanmoins très souvent au sein de nos pages.

Même si je ne suis pas un fan de son cinéma, je me laisse toujours entraîner à voir ces films. Mais, pour une fois, je dois avouer que j'ai été particulièrement impressionné par SKY HIGH.

Avec un tel titre, je m'attendais à un film d'action et/ou de SF avec des supers-héros se battant à coup de laser dans le ciel (j'ai beaucoup d'imagination, je sais...). J'étais loin de me douter que j'allais trouver dans SKY HIGH un film au scénario faisant la part belle à un fantastique très occidental matiné de combats au sabre typiquement japonais.

Le film commence avec une scène très forte. Nous faisons la connaissance d'un jeune flic et c'est aujourd'hui le jour de son mariage. Alors qu'il attend sa promise devant le curé, elle apparaît derrière la porte, mais quelque chose ne va pas. Soudain, elle s'écroule. Il ne lui faut pas longtemps pour comprendre qu'il s'agit de l'œuvre d'un serial killer qui n'en est pas à sa première victime. Chacune d'elle a en effet été retrouvée sans son cœur. Pendant ce temps, l'ex-future-épouse, morte, se tient devant un énorme portail, là où se retrouvent tous ceux qui sont morts brutalement. En face d'elle, la gardienne du portail de la rage lui donne trois possibilités. Soit elle passe le portail afin de se réincarner, soit elle jette une malédiction sur celui qui l'a tué, mais sera alors condamnée à aller en enfer, soit elle décide de rester un fantôme et d'errer sur terre. En fait, je suis plus très sûr des trois possiblités... Quoi qu'il en soit, elle ne se décide pas tout de suite. Elle veut aider celui qui aurait dû devenir son époux car elle aappris que s'il décide de se venger et tue son meurtrier, il ira directement et sans sommation en enfer.

Le scénario se complique encore par la suite. Il s'avère particulièrement sinueux et bourré de rebondissements tous plus intéressants les uns que les autres.

S'il ne fallait trouver qu'une seule qualité à SKY HIGH, ce serait sans aucun doute son scénario. SKY HIGH mélange en effet de nombreux thèmes que l'on connaît mais qui, dans ce film, apparaissent être complètement nouveaux. SKY HIGH donne ainsi l'impression d'être totalement original et il est vrai que l'on est parfois surpris par la façon dont les choses se déroulent.

On retrouve également le Kitamura de VERSUS. Les combats au sabre s'enchaînent rapidement et avec un rythme certain. On ne s'ennuie pas une seule seconde, d'autant plus que les personnages sont également nombreux et très intéressants.

Bien sûr, Kitamura en fait souvent trop et nous assène des séquences filmées de manière très mode avec des effets stylistiques qui n'enthousiasmeront que les adolescents prépubères, mais, globalement, et contrairement à beaucoup d'autres films de Kitamura, on a envie de passer outre ces défauts, de les oublier et de ne s'intéresser qu'au scénario.

André Quintaine
22/12/2009
Cet article est paru dans Sueurs Froides n°22
Cliquer ici pour télécharger ce numéro
Bookmark and Share

Page précédente    Revenir en haut de la page    Imprimer   

Sueurs Froides.fr > Critique > Retrospective

Le film est disponible à l'achat sur le site Sin'Art :
Sky High DVD Zone 2 53.49 €
Sky High DVD Zone 1 35.10 €
Sky High DVD Zone 2 20 €
Vous aimez Sky High ?
Trailer Sky High
En vente sur Sin'Art
  • Pochette SKY HIGH - DVD  Zone 2
    DVD Zone 2
    53.49€
  • Pochette Sky High - DVD  Zone 1
    DVD Zone 1
    35.10€
  • Pochette Sky High - DVD  Zone 2
    DVD Zone 2
    20€
Moteur de recherche
Tout est bénévole – si ce n’est pas déjà fait, versez votre obole annuelle à l'association Sin'Art : 5 €