SLAUGHTER HIGH

April Fool's Day / Le jour des fous


ORIGINE
USA
SLAUGHTER HIGH Affiche

ANNEE
1986
REALISATION

George Dugdale et Mark Ezra

INTERPRETES
Carolin Munro
Simon Scuddamore
Carmine Lannaccone
Gary Martin
Billy Hartman
AUTEUR DE L'ARTICLE: Baptiste Dumas
SES DERNIERS ARTICLES
Exitus II
Snuff Hunter

Critique SLAUGHTER HIGH
{Photo 1 de SLAUGHTER HIGH} Les années 1980 ont vu le genre du slasher exploser grâce à des titres aussi imposants que HALLOLWEEN de John Carpenter ou VENDREDI 13 de Sean S. Cunningham. Cependant certains métrages, pourtant non dénués d'intérêts sont restés longtemps dans l'ombre. Tel est le cas de ce SLAUGHTER HIGH.

Souffre douleur de son lycée, Marty est victime d'une farce organisée par ses camarades à l'occasion du 1er avril. Ce qui devait n'être qu'une mauvaise blague tourne à l'horreur lorsque le jeune homme se retrouve défiguré par un jet d'acide. Cinq ans plus tard, les re{Photo 2 de SLAUGHTER HIGH} sponsables de cette mauvaise plaisanterie sont invités à une réunion d'anciens élèves dans leur lycée désormais abandonné, ignorant qu'un épouvantable piège vient de se refermer sur eux.

Les fêtes populaires semblent être un sujet porteur pour les créateurs de slasher. Après les tueurs fous sévissant les soirs d'halloween, pour la saint-Valentin ou encore le soir de Noël, George Dugdale et Mark Ezra ont choisi le 1er avril comme point de départ de leur métrage.

Tout est ici réuni pour faire un slasher dans la plus pure tradition : un lieu clos, des p{Photo 3 de SLAUGHTER HIGH} ersonnages très stéréotypés et un tueur fou et revanchard au masque des plus inquiétants. Le fan du genre se retrouvera incontestablement dans ce film qui contient évidement son lot d'humour et de jeunes filles hurlantes et dénudées. A noter que le métrage nous permet entre autre retrouver Caroline Munro, actrice marquante dans le MANIAC de William Lustig !

Si la mise en place de l'histoire et le campement des personnages sont assez longs (près de la moitié du métrage), la seconde partie s'avère plus mouvementée avec son enchaînement de crimes assez originaux dans l'ensemble. Et l'intérêt de SLAUGHTER HIGH est bien là. Notre souffre douleur Marty (Simon Scuddamore) ne manque pas d'inventivité pour punir ses bourreaux et leur infliger sa souffrance passée à grand coups d'acide et autres stratagèmes.

D'ailleurs la performance de cet acteur est assez époustouflante grâce à son regard et son allure de fou. Cependant, originalité ne rime pas forcément avec qualité. Non pas que les effets spéciaux soient mauvais, bien au contraire, mais certains meurtres sont tout simplement aberrants et complètement impossibles à réaliser, même par le plus calculateur des psychopathes. Le final quant à lui peut être sujet à débat, s'écartant du slasher pur et dur pour virer vers le fantastique. Ce choix des réalisateurs, bien que respectable, n'était peut être pas des plus appropriés pour ce métrage.

SLAUGHTER HIGH n'a donc en aucun cas la prétention de renouveler le genre mais de divertir avant tout. Cet objectif est pleinement atteint, notamment grâce à la performance de Simon Scuddamore qui, pour l'anecdote, s'est suicidé quelques jours après la fin du tournage du film.

Baptiste Dumas
22/12/2009
Bookmark and Share

Page précédente    Revenir en haut de la page    Imprimer   Creer PDF

Sueurs Froides.fr > Critique > Retrospective

Le film est disponible à l'achat sur le site Sin'Art :
Slaughter High BLURAY Zone A 36.50 €
Vous aimez SLAUGHTER HIGH ?
Tags du film
Slasher
En vente sur Sin'Art
  • Pochette Slaughter High - BLURAY  Zone A
    BLURAY Zone A
    36.50€
Moteur de recherche
Tout est bénévole – si ce n’est pas déjà fait, versez votre obole annuelle à l'association Sin'Art : 5 €