Tenement

Game of Survival


ORIGINE
USA
Tenement Affiche

ANNEE
1985
REALISATION

Roberta Findlay

INTERPRETES
Joe Lynn
Mina Bern
Corinne Chateau
Walter Bryant
AUTEUR DE L'ARTICLE: Frédéric Pizzoferrato
SES DERNIERS ARTICLESSES FILMS FETICHES
Chacal
Les loups de haute mer
Un hold-up extraordinaire
Guinea pig – devil’s experiment
A Woman's Torment
Edward aux Mains d’Argent
Evil Dead
Le Seigneur des Anneaux
Rocky Horror Picture Show
The Killer

Critique Tenement
{Photo 1 de Tenement} En 1985, Roberta Findlay est déjà une vétérane du cinéma d'exploitation puisqu'elle a débuté sa carrière vingt ans plus tôt avec un poétiquement nommé TAKE ME NAKED. Sur ce premier titre elle est non seulement réalisatrice, monteuse, technicienne lumière, Actrice, scénariste et productrice (sous le pseudonyme d'Anna Riva) mais encore compositrice sous l'alias Robin Aden. Avec son mari, Michael Findlay (décédé en 1977 dans un accident d'hélicoptère), Roberta va poursuivre une impressionnante carrière et participer à de nombreuses sexploitation comme la trilogie KISS OF HER FLESH / TOUCH OF HER FLESH / CURSE OF HER FLESH. Après quelques pornos bricolés comme ALTAR OF LUST, Roberta Findlay embrasse le courant naissant du pornochic pour des productions plus prestigieuses et professionnelles telles ANGEL NUMBER NINE ou ANYONE BUT{Photo 2 de Tenement} MY HUSBAND. Elle participe également à la réalisation de THE SLAUGHTER en 1971 qui connaitra la célébrité quatre ans plus tard lorsqu'il sera remonté pour donner le fameux SNUFF, lançant la légende (?) urbaine des snuff movies. Roberta Findlay, connue sous plus de vingt pseudonymes, tournera une vingtaine de pornos durant la grande époque du genre (les seventies). A l'orée des années '80, Findlay se reconvertit dans l'horreur à petit budget avec des titres comme THE ORACLE, BLOOD SISTERS ou LURKERS, revenant seulement au hard pour le controversé SHAUNA, EVERY MAN'S FANTASY retraçant de manière romancée la fin de carrière et le suicide de la porn star Shauna Grant.

TENEMENT, un de ses derniers films, également connu sous le titre plus parlant de GAME OF SURVIVAL, s'inscrit dans le courant sécuritaire du début des années '80{Photo 3 de Tenement} , mélangeant « film de siège », vigilantisme, survival urbain et même une touche de rape & revenge. L'intrigue, ultra basique, traite d'une bande de punks en cuir particulièrement caricaturaux (ils mangent des rats, se droguent du soir au matin et baisent joyeusement dans les détritus) chassés d'un immeuble dont ils squattent les caves. Libérés par une justice inefficace, nos voyous reviennent se venger sur chaque habitant de l'immeuble. Le reste du temps de projection consiste donc en une suite d'actes de violences : le chien d'un aveugle est tué, une femme est violée à mort avec un balais, un petit junkie est éventré à la machette, une vielle femme est égorgée au rasoir, etc. Les locataires de l'immeuble décident au final de réagir : ils se rassemblent au dernier étage, se barricadent et s'arment comme ils peuvent pour confronter les punks.

TENEMENT constitue sans doute un meilleur film que les précédentes tentatives de Findlay dans l'horreur, la cinéaste semblant plus à l'aise avec l'ultra violence urbaine qu'avec le fantastique et le surnaturel. Son approche brutale transforme d'ailleurs le long-métrage en pur film d'horreur gore qui ne lésine pas sur les litres de sang versé. Malheureusement, les protagonistes sont tous caricaturaux (le propriétaire alcoolique, la petite vieille qui refuse de partir, la future mère célibataire, le Noir héroïque, le junkie et sa copine prostituée) et la tension ne monte jamais réellement tant le scénario se montre linéaire. Les habitants de l'immeuble prennent tout leur temps pour faire front commun face à la horde d'envahisseurs et tout cela n'est guère crédible, les réactions des uns et des autres manquant clairement de réalisme. Néanmoins cet ersatz d'UN JUSTICIER DANS LA VILLE 3 combiné à CLASS 84, VIGILANTE et LES GUERRIERS DE LA NUIT fonctionne dans les limites de ses modestes ambitions, à savoir offrir une heure et trente minutes de divertissement ultra violent. Par contre, les censeurs trouvèrent sans doute la pilule dure à valeur puisque le film fut banni au Canada et en Grande-Bretagne avant d'être affublé d'un infâmant classement X pour violence (fait rare) aux Etats-Unis. On pardonnera par conséquent le rythme parfois léthargique, les personnages stéréotypés, les interprètes pas toujours convaincants et la mise en scène au mieux fonctionnelle pour profiter de cet artefact venu des années '80.

En 2019, Tenement a été programmé à Offscreen, en présence de sa réalisatrice à qui tout un module thématique était dédié.

Frédéric Pizzoferrato
21/02/2019
Bookmark and Share

Page précédente    Revenir en haut de la page    Imprimer   Creer PDF

Sueurs Froides.fr > Critique > Retrospective

Le film est disponible à l'achat sur le site Sin'Art :
Game Of Survival DVD Zone 2 10 €
Tenement Game Of Survival DVD Zone 1 22.23 €
Vous aimez Tenement ?
Trailer Tenement
En vente sur Sin'Art
  • Pochette Game of Survival - DVD  Zone 2
    DVD Zone 2
    10€
  • Pochette Tenement Game of Survival - DVD  Zone 1
    DVD Zone 1
    22.23€
Moteur de recherche
Tout est bénévole – si ce n’est pas déjà fait, versez votre obole annuelle à l'association Sin'Art : 5 €