The 1000 eyes of Dr Maddin


ORIGINE
France
The 1000 eyes of Dr Maddin Affiche

ANNEE
2015
REALISATION

Yves Montmayer

INTERPRETES
Guy Maddin
Udo Kier
John Waters
Kenneth Anger
les frères Quay
Isabella Rossellini
Critique The 1000 eyes of Dr Maddin
{Photo 1 de The 1000 eyes of Dr Maddin} Guy Maddin tourne à Paris, en public et sous forme de séances de spiritisme ce qui deviendra LA CHAMBRE INTERDITE (FORBIDDEN ROOM, chroniqué sur Sueurs Froides). Yves Montmayer s'entretient avec lui, ses acteurs et ses influences.

Yves Montmayer est un documentariste bien connu des amateurs du ciné de genre puisqu'on lui doit déjà MICHAEL HANEKE: PROFESSION RÉALISATEUR, L'INCERTITUDE DES CHOSES/DE HELAASHEID DER DINGEN (sur l'excellent film belge LA MERDITUDE DES CHOSES), PINKU EIGA: INSIDE THE PLEASURE DOME OF JAPANESE EROTIC CINEMA, JOHNNIE GOT HIS GUN! (sur Johnnie To) , VIVA LA MUERTE! AUTOPSIE DU NOUVEAU CINÉMA FANTASTIQUE ESPAGNOL et enfin, en 2007, LES ENRAGÉS DU CINÉMA CORÉEN.

THE 1000 EYES OF DR MADDIN nous introduit donc à l'œuvre de Guy Maddin par le biais de son réalisateur, à la personnalité pour le moins originale.

Sélectionné en 2015 à Venise, où il a été primé, THE 1000 EYES OF DR MADDIN a du coup échappé à l'Etrange Festival, qui{Photo 2 de The 1000 eyes of Dr Maddin} programmait pourtant FORBIDDEN ROOM, avant cependant d'échoir au PIFFF 2015 (qui, lui, ne programmait pas FORBIDDEN ROOM). En Belgique, c'est le festival Offscreen 2016 qui décroche la timbale et programme et l'un et l'autre.

La limite de ce documentaire, est que selon nous, il ne s'adresse guère à ceux qui ne se sont jamais aventurés sur les territoires oniriques du cinéaste de Winnipeg. Mais il leur permettra quand même d'obtenir si pas une compréhension, du moins une impression de son travail.

Mais c'est aussi sa force. Car Montmayer évite une structure trop didactique. Pas de présentation biographique, ni de chronologie de l'œuvre. Montmayer leur préfère les chemins de traverse, plus judicieux pour un tel cinéaste, d'un parcours à travers une série de clés, qui explicitent un peu l'œuvre, entrouvrent quelques portes.

Maddin apparait ainsi comme un réaliste qui a besoin du rêve, un être raisonné mais qui veut s'abandonner à la croyance au{Photo 3 de The 1000 eyes of Dr Maddin} x esprits et fantôme dès lors que cette superstition nourrit son cinéma. D'où le processus des « séances » qui aboutiront à FORBIDDEN ROOM.

Via Montmayer, Maddin nous explique aussi ne pas vouloir se cantonner à la seule narration et lui préférer même un cinéma sensitif, qui pourrait s'apprécier en dehors de toute logique narrative, à l'instar d'une pièce musicale.

Pour illustrer son propos - ou plutôt les propos de Guy Maddin, Montmayer poncture son documentaire d'extraits des principaux longs et courts métrage du bonhomme de manière très judicieuse, les passages choisis mettant en image les obsessions que Maddin évoque à ce moment.

Montmayer puise dans une bonne partie de la carrière du natif de Winnipeg : TALES OF THE GIMLI HOSPITAL, ARCHANGEL, CAREFUL, DRACULA : PAGES FROM A VIRGIN'S DIARY, THE SADDEST MUSIC IN THE WORLD, MY WINNIPEG, DES TROUS DANS LA TÊTE et bien évidemment FORBIDDEN ROOM. On note l'impasse faite sur ULYSSE, SOUVIENS TOI (KEYHOLE), ET LES LÂCHES S'AGENOUILLENT et le mal aimé TWILIGHT OF THE ICE NYMPHS (seul des longs métrages non distribué en dvd en France).

Parmi les nombreux courts métrages du bonhomme, il reprend des passages d'ODILON REDDON, de SEND THEM TO THE ELECTRIC CHAIR, de HEART OF THE WORLD et de GLORIOUS.

THE 1000 EYES OF DR MADDIN est constitué d'interview, en bonne partie réalisées lors de la production de FORBIDDEN ROOM, mais parfois aussi bien plus vieilles.

Il donne la parole aux frères d'âmes du réalisateur : certains acteurs privilégiés : Udo Kier et Isabella Rossellini et d'autres réalisateur avec qui Maddin partage, si pas le même univers, du moins une communauté ou complémentarité de goûts et points de vue : les frères Quay, John Waters, Kenneth Anger.

Maddin évoque aussi les mânes de Murnau, de Méliès, du Buñuel du CHIEN ANDALOU (inévitable scène de l'œil... qui nous amène aux personnages aveugles du cinéma de Maddin)), convoque l'expressionisme des années '20 et, de manière générique, est possédé par l'esprit de films disparus ou oubliés.

Plus original, Montmayer fait ressortir le sexe dans l'œuvre de Guy Maddin, une préoccupation souvent présente, mais occultée par la forme de ses films et par leur ambiance décalée.

Le rêve est évidemment LE thème qui traverse toute l'œuvre. Comme le dit le réalisateur : le meilleur acteur est celui qui dort !

Pour notre part, pas d'aveuglement ni d'assoupissement : confronté au cinéma de M. Maddin, c'est les mirettes toute écarquillées que nous entendons nous émerveiller.

THE 1000 EYES OF DR MADDIN a été édité en dvd en France par ED Distribution, en bonus de LA CHAMBRE INTERDITE.

Retrouvez notre chronique de La Chambre interdite.

Retrouvez notre couverture de Offscreen 2016.

Philippe Delvaux
15/07/2016
Bookmark and Share

Page précédente    Revenir en haut de la page    Imprimer   Creer PDF

Sueurs Froides.fr > Critique > Review
AUTEUR DE L'ARTICLE: Philippe Delvaux
SES DERNIERS ARTICLESSES FILMS FETICHES
Le profond désir des dieux
Piscine sans eau
Vampir Cuadecuc
Gangs of Wasseypur
Charley-Le-Borgne
Conan le Barbare
C’est Arrivé Près De Chez Vous
Marquis
Princesse Mononoke
Sacré Graal

Vous aimez The 1000 eyes of Dr Maddin ?
Trailer The 1000 eyes of Dr Maddin
Moteur de recherche
Tout est bénévole – si ce n’est pas déjà fait, versez votre obole annuelle à l'association Sin'Art : 5 €