The 27th Day


ORIGINE
usa
The 27th Day Affiche

ANNEE
1957
REALISATION

William Asher

INTERPRETES
Gene Barry
Valérie French
George Voskovec
Arnold Moss
Stefan Schnabel
AUTEUR DE L'ARTICLE: Nattie Descamps
SES DERNIERS ARTICLESSES FILMS FETICHES
The Tingler
The William Castle Collection
Survival of the Dead
Wild Angels
Deadline
Blue Velvet
Crash
Evil Dead 2
Psychose
The Chaser

Critique The 27th Day
{Photo 1 de The 27th Day} Cinq personnes, un journaliste américain, une anglaise, une chinoise, un officier russe et un physicien allemand, sont enlevés par une intelligence extraterrestre. Cette dernière, à la recherche d'une nouvelle planète, leur met entre les mains l'arme absolue. Ils ont 27 jours pour faire le bon choix et déjouer les plans extraterrestres...

Le 27ème jour est un film de science fiction mis en boîte par William Asher, réalisateur de télévision et producteur. On y retrouve l'acteur de télévision Gene Barry, connu aussi pour son interprétation du docteur Clayton Forrester dans LA GUERRE DES MONDES de Byron Haskin (1953).

La fin des années cinquante compte dans la série B de science fiction américaine: on peut citer{Photo 2 de The 27th Day} INVASION OF THE BODY SNATCHER de Don Siegel (1956), FORBIDDEN PLANET de Fred Mac Wilcox (1956), THE INCREDIBLE SHRINKING MAN de Jack Arnold (1957), autant de films à petits budgets qui ont marqué leur temps. Le 27ème jour est aussi un film à petit budget. Il ne propose que très peu d'effets spéciaux, de décors et utilise souvent des images d'archives.

L'idée de départ, le pitch, est plutôt alléchant : un groupe de représentants terriens se retrouvent avec l'arme suprême entre les mains. Que faire de ce pouvoir ? Comment assumer cette terrible responsabilité ? Dès le début du film, la peur domine : nos représentants de l'espèce humaine sont terrifiés par ce qui les attendent sur terre, d'autant plus que l'Alien d{Photo 3 de The 27th Day} onne leur nom à la terre entière, histoire de corser le jeu... Certains décident de fuir, d'autres n'ont pas le choix et affrontent avec courage leur destin...

Ce qui se présente comme un film de science fiction évolue vite en théorie du complot. Le scénario se rapproche du film d'espionnage, sans y entrer non plus. Difficile de s'y retrouver mais la science fiction apparaît plutôt comme un prétexte pour commenter l'actualité brûlante... Impossible, en effet, de ne pas replacer le long métrage dans le contexte de la Guerre Froide.

Le scénario, ambitieux, ne peut s'empêcher de sombrer dans l'anticommunisme primaire et propose une vision géopolitique des plus sommaires: un monde divisé en deux blocs. Des russes q{Photo 4 de The 27th Day} ui cherchent, par tous les moyens, à récupérer le reste de l'Europe sous influence américaine. Le grand rêve communiste est bien de conquérir, quitte à utiliser le chantage ou la torture...De leur côté, les « démocrates américains » apparaissent comme des pacifistes, prêts à tout pour protéger la paix des peuples...

La peur du communisme se révèle le véritable sujet. Le film se transforme donc en une course à l'arme de destruction massive ! Une vision censée restituer le climat tendu de la Guerre Froide : cependant, la réalisation n'est pas à la hauteur et le jeu des acteurs manque tout autant de dynamisme.

Le couple Gene Barry/Valérie French est improbable et leur pudique histoire d'amour vite réglée : l'avenir du monde s'avère bien plus important ! Cet amour préfigure l'amour de l'humanité, indispensable à la résolution des grandes crises mondiales. Les dirigeants actuels devraient s'en souvenir ! De la même façon, on retrouve le scientisme de cette époque : la science sauve le monde et œuvre pour la paix des peuples. Et, sous couvert de délivrer au monde un message de paix universel, il y aurait beaucoup à dire sur la propagande au cinéma ! Il n'empêche que le film restitue le climat de tension d'une époque qui a connu la seconde guerre mondiale : la menace d'un nouveau conflit et, surtout, cette crainte que l'homme court à sa perte et œuvre pour sa destruction, par ses mauvais choix, reste toujours d'actualité.

Nattie Descamps
09/06/2010
Bookmark and Share

Page précédente    Revenir en haut de la page    Imprimer   Creer PDF

Sueurs Froides.fr > Critique > Retrospective

Le film est disponible à l'achat sur le site Sin'Art :
The 27th Day DVD Zone 2 21.50 €
Vous aimez The 27th Day ?
En vente sur Sin'Art
  • Pochette The 27th Day - DVD  Zone 2
    DVD Zone 2
    21.50€
Moteur de recherche
Tout est bénévole – si ce n’est pas déjà fait, versez votre obole annuelle à l'association Sin'Art : 5 €