The Bomber

Ballada o Bombere


ORIGINE
Russie, Ukraine
The Bomber Affiche

ANNEE
2011
REALISATION

Vitaliy Vorobyov

INTERPRETES
Nikita Efremov
Ekaterina Astakhova
Aleksandr Davydov
AUTEUR DE L'ARTICLE: Yannik Vanesse
SES DERNIERS ARTICLESSES FILMS FETICHES
The Burbs
La Vallée du solitaire
Les Sentiers de la haine
Holocauste Nazi
Savage Weekend
Alien, le Huitième Passager
Cannibal Holocaust
Halloween (John Carpenter)
Le Masque du Démon
Zombie

Critique The Bomber
{Photo 1 de The Bomber} Durant la Seconde Guerre mondiale, deux avions russes sont abattus lors d'une importante mission. Trois survivants en réchappent. L'un se fait capturer par les Nazis et n'hésite pas à trahir son pays et ses convictions pour améliorer son quotidien. Les deux autres, un héros de la guerre et sa fiancée qu'il n'avait pas vu depuis deux années entières, essaient de rentrer chez eux..

Le cinéma russe n'est pas la filmographie sur laquelle il est le plus facile de se pencher. Cependant, grâce aux DVD, le spectateur européen peut découvrir, hors festival, autre chose que les œuvres les plus importantes. Cependant, si THE BOMBER nous parvient en DVD, il s'agit d'une grosse production ! En effet, Vitaly Vorobyov, son réalisateur, nous livre ici une fresque guerrière{Photo 2 de The Bomber} en deux parties, nantie de moyens à la hauteur de ses ambitions.

Si l'affiche et le titre du film peuvent laisser penser que l'action se déroulera en majeure partie dans les airs, la vérité est toute autre. Après un début montrant d'impressionnants combats aériens accompagnés de belles explosions, toute l'action se déroulera sur le plancher des vaches. Cependant, ce début titille immédiatement l'intérêt du spectateur et montre que THE BOMBER possède non seulement un joli budget, mais surtout que le réalisateur sait l'utiliser ; les avions digitaux étant superbement incrustés dans l'image et les combats savamment mis en scène pour être impressionnant sans être brouillons.

Passé ces séquences, les personnages devront tout faire pour survivre, fuyant l'ennemi, rési{Photo 3 de The Bomber} stant, trahissant, se faisant torturer ; tout cela rythmé par les activités quotidiennes des soldats coincés en territoire ennemi. Si le métrage sait mettre quelques grandes scènes de bataille en scène (l'attaque du train est très bonne), il n'est pas toujours très subtil dans son propos. Bien que peu patriotique dans la représentation du soldat russe (le héros est certes immaculé et ne flanche jamais, mais mis à part lui, certains sont des traîtres et l'homme du Parti, chargé de débusquer les fruits pourris au sein de l'armée russe, est une belle ordure), THE BOMBER reste assez manichéen. Ainsi, les Nazis sont tous des monstres abominables. Mais il est surtout assez naïf, en particulier dans le portrait qu'il dresse du couple de héros, leur amour étant trop pur et fl{Photo 4 de The Bomber} eur bleue pour être crédible. Les voir, à peine enfuis du lieu du crash de l'avion, se déshabiller, enlevant des vêtements d'un blanc immaculé, pour faire l'amour, tout en s'avouant être encore vierge (ils avaient été séparés avant leur mariage et aucun n'a flanché en attendant de retrouver l'autre), est complètement surréaliste.

Cependant, si la fuite des héros dans l'arrière pays paraît parfois un peu trop facile, à d'autres moments, au contraire, le spectateur ressent leur peur et leur épuisement. Les personnages sont alors attachants (même l'immonde traître n'hésitant pas à tuer des prisonniers pour un bol de soupe) et finalement terriblement humains, et suivre leur progression dans ce film plein de bruit et de fureur est intéressant.

THE BOMBER est certes un peu trop long, mais il en profite pour développer ses personnages et, au final, le spectateur ne ressent que peu l'ennui, seuls les flash-back bucoliques étant véritablement de trop. Cependant, une fois accepté la naïveté de cette histoire d'amour, on finit par apprécier ce fil conducteur rose au milieu d'un propos bien plus sombre.

Ainsi, si THE BOMBER n'est pas parfait, il est un film très plaisant sur la Seconde Guerre mondiale, proposant une alternative aussi intéressante que rafraîchissante aux films américains sur le même thème. Il est à noter que, si les Allemands parlent bien dans leur langue entre eux, leurs propos ne sont pas sous-titrés, comme cela serait le cas chez nous, mais une voix off, féminine (invariablement la même) traduit les paroles échangées.

Yannik Vanesse
04/09/2012
Bookmark and Share

Page précédente    Revenir en haut de la page    Imprimer   Creer PDF

Sueurs Froides.fr > Critique > Review

Le film est disponible à l'achat sur le site Sin'Art :
The Bomber DVD Zone 2 20 €
The Bomber BLURAY Zone B 25 €
Vous aimez The Bomber ?
Trailer The Bomber
Tags du film
Guerre, drame, résistance
En vente sur Sin'Art
  • Pochette The Bomber - DVD  Zone 2
    DVD Zone 2
    20€
  • Pochette The Bomber - BLURAY  Zone B
    BLURAY Zone B
    25€
Moteur de recherche
Tout est bénévole – si ce n’est pas déjà fait, versez votre obole annuelle à l'association Sin'Art : 5 €