The Brute Man


ORIGINE
USA
The Brute Man Affiche

ANNEE
1946
REALISATION
Jean Yarbrough
INTERPRETES
Rondo Hatton
Tom Neal
Jan Wiley
Jane Adams
Critique The Brute Man
{Photo 1 de The Brute Man} Jean Yarbrough, modeste faiseur à la carrière prolifique, débuta dans la mise en scène au milieu des années '30. Dix ans plus tard, le bonhomme avait déjà plus de cinquante long-métrages à son actif, parmi lesquels on retiendra surtout les sympathiques THE DEVIL BAT et SHE WOLF OF LONDON. Au début des années '50, Yarbrough se tournera, comme beaucoup, vers la télévision, ayant déjà, à cette époque, fourni près d'une centaine de film pour le cinéma.

THE BRUTE MAN s'inscrit dans la logique des productions racoleuses à budget microscopique qui fleurissaient afin de concurrencer les grosses machines issues de studios prestigieux. Il ne faut donc pas en attendre autre chose qu'un divertissement horrifique quelconque et hâ{Photo 2 de The Brute Man} tivement emballé, quoique vaguement distrayant pour les amateurs de curiosités.

L'interprète principal de THE BRUTE MAN est Rondo Hatton, lequel fut gazé par les Allemands lors de la Première Guerre Mondiale, contractant par la suite l'acromégalie. La maladie entraîna de graves déformations de son visage et la Universal l'employa alors en tant que vedette de films d'épouvante, lui proposant de jouer, sans maquillage, des rôles de monstres. Sous contrat, Hatton ne pouvait refuser ce genre d'interprétation exploitant son handicap et il acquit une certaine notoriété en incarnant une première fois un criminel surnommé « The Creeper » dans une aventure de Sherlock Holmes, LA PERLE DES BORGIA. Il reprit ce rôle une premièr{Photo 3 de The Brute Man} e fois dans HOUSE OF HORRORS puis une troisième fois dans ce THE BRUTE MAN, qui fut son dernier film. Après son décès d'une crise cardiaque à 51 ans , la Universal, éprouvant peut être des remords ou de la honte d'avoir ainsi exploité ce malheureux acteur, vendit les droits de THE BRUTE MAN au studio PRC qui n'eut pas les mêmes scrupules et sortit le film.

Le scénario concerne un homme monstrueux surnommé « The Creeper » qui semble tuer des gens au hasard et finit par échouer dans l'appartement d'une jeune aveugle. Sensible à la gentillesse de la demoiselle, « The Creeper » décide de lui payer une opération pouvant lui rendre la vue tandis que la police découvre les motivations du maniaque. Ce-dernier se venge en eff{Photo 4 de The Brute Man} et des personnes responsables de son état actuel : trois de ses amis, voulant lui jouer un mauvais tour, ont fait rater une de ses expériences de chimie. Défiguré par les produits inflammables, le gentil Hal est devenu le redoutable fou homicide « The Creeper ».

THE BRUTE MAN constitue un exemple typique du cinéma horrifique des années '40 mais son scénario rappelle également les plus récents slashers et leur blague de potache ayant mal tourné. Quoique motivé par la vengeance, notre taré n'hésite pas à tuer une femme innocente, un épicier cherchant à l'espionner ou encore un commerçant qu'il tente de cambrioler. Une manière commode d'augmenter le nombre de meurtres et de séquences horrifiques afin de tenir la durée réglementaire, ici réduite à une toute petite heure.

A l'image de titres ultérieurs comme RAIDERS OF SHAOLIN TEMPLE exploitant le handicap de manière crapuleuse pour donner au public un frisson bon marché, THE BRUTE MAN génère un certain malaise tant l'intrigue se montre irrespectueuse envers son acteur principal. Néanmoins, pour ceux que le sujet ne rebute pas, THE BRUTE MAN constitue une production horrifique à petit budget très datée mais acceptable qui s'inscrit dans la longue série des bizarreries et autres aberrations générées par le septième art. A découvrir en tant que curiosité et témoignage de son temps même si la durée réduite de ce THE BRUTE MAN en rend la vision relativement digeste en dépit de sa médiocrité.

Frédéric Pizzoferrato
05/08/2010
Bookmark and Share

Page précédente    Revenir en haut de la page    Imprimer   Creer PDF

Sueurs Froides.fr > Critique > Retrospective
AUTEUR DE L'ARTICLE: Frédéric Pizzoferrato
SES DERNIERS ARTICLESSES FILMS FETICHES
GAMERA CONTRE BARUGON
Gamera contre Viras - Les monstres attaquent
La cellule de Fermat
Gamera contre Gyaos
Dict Tracy vs Crime Inc
Edward aux Mains d’Argent
Evil Dead
Le Seigneur des Anneaux
Rocky Horror Picture Show
The Killer


Le film est disponible à l'achat sur le site Sin'Art :
The Brute Man DVD Zone 1 11 €
Vous aimez The Brute Man ?
Tags du film
Culte, Classique
En vente sur Sin'Art
  • Pochette The Brute Man - DVD  Zone 1
    DVD Zone 1
    11€
Moteur de recherche