The Crater Lake Monster


ORIGINE
USA
The Crater Lake Monster Affiche

ANNEE
1977
REALISATION

William R. Stromberg

INTERPRETES
Richard Cardella
Glen Roberts
Mark Siegel
Bob Hyman
Richard Garrison
..
AUTEUR DE L'ARTICLE: André Côte
SES DERNIERS ARTICLESSES FILMS FETICHES
La Galaxie de la Terreur
Holmes et Yoyo
Flic ou Zombie
Fear the Walking Dead - Saison 1
Train Express pour l'Enfer
Dark City
Ed Wood
Le Crime Farpait
Le Sixième Sens
Spider-Man 3

Critique The Crater Lake Monster
{Photo 1 de The Crater Lake Monster} Un météore s'écrase à côté de la petite bourgade de Crater Lake. La chaleur dégagée réveille le dinosaure qui sommeillait là depuis des millénaires. La créature commence alors à semer la terreur dans les environs.

Un lac, un petit bourg et une météorite qui s'écrase non loin de là, il n'en faut pas plus à William R. Stromberg pour installer un climat inquiétant. Alors, THE CRATER LAKE MONSTER n'est pas un film pensé pour marquer l'Histoire du Septième Art, entendons-nous bien. Sa réputation, il la doit à sa carrière dans les drive-in où l'on cherche surtout des métrages pour combler les heures de programmation.

En fait, le film de Stromberg (qui n'en a pas réalisé d'autres, d'ailleurs) appartien{Photo 2 de The Crater Lake Monster} t à la même catégorie que des métrages comme TREMORS et ARAC ATTACK : les monster movies, la seule différence étant que TREMORS et ARAC ATTACK peuvent se voir comme des parodies, alors que THE CRATER LAKE MONSTER, lui, n'a pas cette seconde lecture... et il faut bien se rendre compte que nous avons affaire ici à une pelloche des années 70, époque où la dimension méta-filmique (les films qui font référence à d'autres films) n'était pas encore à l'ordre du jour.

Ainsi, ces trois métrages ont en commun de poser l'action de leurs intrigues dans un cadre pittoresque (ici, un petit bourg isolé à côté d'un lac) où la quiétude des habitants est rompue par l'apparition de créatures près de chez eux. Dans THE{Photo 3 de The Crater Lake Monster} CRATER LAKE MONSTER, chacun vaque à ses occupations (le CRATER LAKE est un lieu touristique) jusqu'à l'apparition des premiers cas intrigants : notamment des personnes portées disparues dans des circonstances suspectes.

Dans sa structure, le film de Stromberg se rapproche davantage de ARAC ATTACK, qui s'apparente à une comédie avec une invasion d'araignées mutantes, que de TREMORS, dans lequel les habitants se liguent contre des vers géants. Effectivement, dans le monster movie qui nous occupe, notre attention est portée sur l'aspect chronique au détriment de l'attraction principale, à savoir le dinosaure vivant dans le lac. L'histoire se concentre donc une bonne heure sur les habitants du petit b{Photo 4 de The Crater Lake Monster} ourg (leur travail et autres passe-temps), alors que l'existence du monstre est suggérée dès l'introduction : une météorite s'est écrasée dans le CRATER LAKE, sous-entendant le réveil de la bestiole. On aurait pu parler de suspens si cet événement lançait une intrigue, mais, hélas le film se poursuit comme si personne ne s'en souciait.

Le métrage s'efforce de suivre une poignée d'habitants tuant le temps comme ils le peuvent. Il devient même de plus en plus flagrant qu'il ne s'agit pas d'un partis-pris pour donner de l'importance aux personnages, mais bien d'une astuce pour diminuer de manière drastique les apparitions du dinosaure. On ne va pas se le cacher, ce film dispose d'un très petit budget et on sent qu'il est difficile pour le réalisateur de tenir le métrage avec une attraction basée sur des effets spéciaux issus de la technologie chère à Ray Harryhausen : le temps de présence de la créature à l'écran ne doit pas excéder 5 à 10 minutes, montre en main.

En fait, l'un des aspects humoristiques du film provient justement de ce parfum « vieillot ». D'un côté, nous avons donc les efforts des scénaristes, qui rongent leur frein, avec des intrigues élaborées avec trois petits bouts de ficelles, et de l'autre, des effets spéciaux qui apparaissent comme un luxe, alors qu'ils étaient déjà dépassés à l'époque. THE CRATER LAKE MONSTER est donc une petite curiosité en raison de son charme suranné.

André Côte
09/04/2015
Bookmark and Share

Page précédente    Revenir en haut de la page    Imprimer   Creer PDF

Sueurs Froides.fr > Critique > Retrospective

Le film est disponible à l'achat sur le site Sin'Art :
The Crater Lake Monster DVD Zone 2 12 €
Vous aimez The Crater Lake Monster ?
Trailer The Crater Lake Monster
En vente sur Sin'Art
  • Pochette The Crater Lake Monster - DVD  Zone 2
    DVD Zone 2
    12€
Moteur de recherche
Tout est bénévole – si ce n’est pas déjà fait, versez votre obole annuelle à l'association Sin'Art : 5 €