The Day


ORIGINE
USA
The Day Affiche

ANNEE
2011
REALISATION

Douglas Aarniokoski

INTERPRETES
Shawn Ashmore
Ashley Bell
Mickael Eklund
Dominic Monaghan
Cory Hardrict...
Critique The Day
{Photo 1 de The Day} Dans un futur post-apocalyptique, un groupe de jeunes gens déambule sur les routes, vivant au jour le jour. Ils trouvent une ferme abandonnée. Celle-ci se révèle un traquenard et ils vont devoir se défendre face à l'assaut de créatures maléfiques.

Le nom de Douglas Aarniokoski ne dit certainement rien au grand public, mais il convient de souligner que le premier film du monsieur n'est pas passé inaperçu: HIGHLANDER - ENDGAME. En effet, il a à son actif le quatrième volet de la franchise avec des immortels qui se battent à l'épée, dont le premier a contribué à faire de Christophe Lambert une star à l'époque. ENDGAME devait marquer la transition entre le HIGHLANDER de la série télé (Adrian Paul{Photo 2 de The Day} , vous vous rappelez?) et celui du ciné (Christophe Lambert, donc), au terme d'un combat avec un méchant très théâtral, Bruce Payne. Mais ceci, c'était avant que les recettes du long-métrage ne se révèlent décevantes.

De ce fait, en sachant ce détail, beaucoup auront quelques appréhensions quant à la découverte de THE DAY. Or, quelle n'est pas notre surprise de constater la bonne tenue de l'ensemble. Non qu'il soit un modèle d'originalité (on pense au récent LA ROUTE (THE ROAD) de John Hillcoat ou LE LIVRE D'ELI (THE BOOK OF ELI) des frères Hugues), mais l'univers présenté est convaincant, au point de remporter l'adhésion du spectateur en quelques secondes. Aarniokoski se montre sobre, privilé{Photo 3 de The Day} giant les plans larges westerniens dans l'esprit au lieu des gros plans qui pourraient trahir le manque de budget. Et cela ne prive pas le metteur en scène d'une certaine recherche dans les cadrages, car plus le récit avance, plus les angles de caméra deviennent complexes pour offrir des images iconiques et expressives.

On le concède, l'innovation ici n'est pas de mise, car l'objectif est de gagner en efficacité. A ce titre, beaucoup de points restent dans l'ombre sans que cela s'avère gênant: la situation antérieure à la crise apocalyptique est vague, alors que les personnages l'ont connue ; on ne saura rien de la formation du groupe et de la nature des créatures maléfiques. En effet, quelque{Photo 4 de The Day} s flashbacks nous dévoilent des bribes du passé d'un des protagonistes, mais ils ne font que dresser à gros traits sa psychologie pour définir ses relations actuelles avec les autres membres. De la même manière, la menace à laquelle ils ont affaire réside en des individus au look de dandys décadents perdus en pleine forêt. Personne ne les définit en suceurs de sang, mais ils en ont quelques caractéristiques, comme leur rapidité et leur considération des humains comme un simple gibier.

Ainsi, on souligne la capacité d'Aarniokoski à concevoir des images léchées, au point de faire de l'une des protagonistes une nouvelle icône. Avec le rôle d'Amy, Ashley Bell est sur le point de s'imposer en nouvelle figure de guerrière, la cigarette au bec et le fusil à pompe au poing, avec un look de lycéenne en haillon. D'autre part, l'assaut des créatures, filmé dans la brume en pleine nuit, semble provenir tout droit de FOG de John Carpenter. Le plan ne s'éternisant pas outre mesure pour appuyer la référence, le clin d'œil n'est pas embarrassant pour les novices, tout en offrant quelques secondes qui flattent la rétine.

De la sorte, alors que l'on s'attendait à un nouveau plaisir de cinéphile déviant, THE DAY s'affirme en solide série B. Il ne reste plus qu'à espérer que cela ne soit pas un accident de parcours, car dorénavant, le prochain film de monsieur Aarniokoski sera attendu au tournant.

André Côte
28/04/2012
Bookmark and Share

Page précédente    Revenir en haut de la page    Imprimer   Creer PDF

Sueurs Froides.fr > Critique > Review
AUTEUR DE L'ARTICLE: André Côte
SES DERNIERS ARTICLESSES FILMS FETICHES
Flic ou Zombie
Fear the Walking Dead - Saison 1
The Crater Lake Monster
Train Express pour l'Enfer
DreamScape
Dark City
Ed Wood
Le Crime Farpait
Le Sixième Sens
Spider-Man 3

Vous aimez The Day ?
Trailer The Day
Moteur de recherche
Tout est bénévole – si ce n’est pas déjà fait, versez votre obole annuelle à l'association Sin'Art : 5 €